Ateliers d'Angers : aux 400 coups, les enfants ont présenté leurs animations


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le Lundi 29 Août 2016 à 07:00


A la suite de trois jours d’ateliers, les enfants de 6 à 14 ans ont pu réaliser leur propres films d’animation basés sur les poèmes de Prévert, Desnos et Apollinaire. Ce vendredi était l’aboutissement de ce stage découverte qui a rassemblé 28 jeunes. L’occasion de présenter fièrement leur travail sur le grand écran des 400 coups, mais également d’échanger avec un jeunes réalisateur issu du projet En sortant de l’école.



la rédaction vous conseille
Dans la salle obscure des 400 coups, les enfants s’agitent dans les sièges rouges, en attendant de visionner le résultat de trois jours de travail, dans le cadre des Ateliers d’Angers. En s’appuyant sur six poèmes différents, les enfants ont réalisés des films d’animation d’une minute environ.

Pour cet atelier , les jeunes se sont appuyés sur les œuvres réalisées par des professionnels, tous juste diplômés. La productrice Delphine Maury était également présente pour expliquer plus en détail, la démarche des jeunes réalisateurs issus du projet « En sortant de l’école ». « Créé en 2013 ce projet permet tous les ans à 40 jeunes réalisateurs d’imaginer une histoire à partir du texte d’un poème. A l’issu d’une belle rencontre avec la petite fille de Jacques Prévert, nous avons imaginé pouvoir mettre en valeur ses poèmes en travaillant avec les jeunes talents issus d'écoles de cinéma.Très vite, le projet a été soutenu par France 3, car on voit assez peu ce genre d’univers graphique à la télé. » 

Après avoir visionné le travail des enfants, les applaudissements retentissent dans la salle de cinéma, avant que les intéressés ne se présentent face au public pour expliquer leur démarche. Quelque peu timides, les enfants ont décrit leurs techniques d’animation ainsi que les difficultés rencontrées. Delphine Maury a tenu à complimenter la qualité de leur travail. « Je tiens à vous féliciter tous, car obtenir un tel résultat en seulement trois jours, c’est exceptionnel. Lorsque nous travaillons avec les réalisateurs d’En sortant de l’école, nous disposons de six mois. Un mois entier est consacré à l’écriture de l’histoire. »

Pour incarner le projet « En sortant de l’école », le jeune réalisateur Loïc Espuche, était lui aussi invité aux 400 coups. Il a ainsi présenté son court métrage basé sur le poème Mutation d’Apollinaire « Quand j’étais plus jeune je n’aimais pas  réciter les poésies car ça devenait beaucoup trop mécanique et on finissait par oublier le sens des mots. Précise le jeune cinéaste. J’avais le choix parmi 50 poèmes. En lisant Mutation, j’ai tout de suite senti qu’il y avait une histoire à écrire autour des sons. Eh, Oh et Ah,  sont ceux avec lesquels j'ai composé ». 
"Quand j’étais plus jeune je n’aimais pas  réciter les poésies car ça devenait beaucoup trop mécanique et on finissait par oublier le sens des mots." Loïc Espuche, jeune réalisateur
Une fois le film projeté sur le grand écran, les spectateurs sont très vite captivés. L’histoire présente un jeune soldat qui se sépare de sa bien aimée pour la guerre 14-18. Avec différentes intonations les « Eh, Oh,  et Ah » résonnent comme une mélodie entre les vers du poème. Loïc Espuche est ensuite revenu devant le grand écran pour répondre aux diverses questions « Vous étiez seuls pour réaliser tout ce travail ? », questionne une jeune fille, « En réalité c’est un travail d’équipe, affirme Loïc Espuche. J’ai réalisé les dessins sur une tablette spéciale mais pour ajouter les sons et les réciter le poème, nous avons fait appel à des acteurs.» 

Pour conclure cet après-midi aux 400 coups, les enfants de l’atelier ont présenté leur sélection de 10 films d’animations issus d'En sortant de l'école. « Nous avons procédé à un vote à la fin de l’atelier et certains films étaient à égalité. A tous les dingos et toutes les dingotes d’Apollinaire et un Couplet de la rue Bagnolet de Desnos, étaient les adaptations qui ont le plus séduit les jeunes, peu importe leur tranche d’âge» , précise Emmanuelle Gibault, l'animatrice. En sortant de la salle obscure, les réalisateurs en herbe en on profité pour immortaliser le moment et se promettre de se revoir l'année prochaine.








Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag












Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46







cookieassistant.com