Attentats à Paris : condamnations unanimes à Angers


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 15/11/2015 - 14:42 / modifié le 28/05/2016 - 09:34


Des responsables politiques locaux aux représentants des différentes associations et organisations confessionnelles, les réactions d'indignation et condamnations se sont multipliées à Angers et en Maine-et-Loire après les attentats perpétrés à Paris vendredi soir. En voici, un aperçu non exhaustif.



De gauche à droite et de bas en haut : Christophe Béchu, maire et président de l'agglo d'Angers, Frédéric Béatse, son précécesseur, Jacques Auxiette, président du Conseil Régional, et Christian Gillet, le président du Conseil départemental.
De gauche à droite et de bas en haut : Christophe Béchu, maire et président de l'agglo d'Angers, Frédéric Béatse, son précécesseur, Jacques Auxiette, président du Conseil Régional, et Christian Gillet, le président du Conseil départemental.
la rédaction vous conseille
Depuis Austin (USA) où il conduit depuis le début de la semaine une délégation angevine, Christophe Béchu, le maire et président de l'agglomération d'Angers, a été l'un des premiers à réagir via son compte Twitter aux alentours de minuit, heure française : "Face aux attaques terroristes ce soir à Paris, les Français doivent faire bloc. Premières pensées pour les nombreuses victimes".

Conséquence directe du deuil national de trois jours décrété par le Président de la République, les drapeaux ont été mis en berne sur le parvis de l'Hôtel de ville d'Angers depuis samedi matin. Il devrait logiquement en être de même devant toutes les mairies de l'agglomération et du département. Une minute de silence sera observée partout en France lundi midi. Dans un communiqué officiel cette fois-ci, Christophe Béchu a appelé en fin d'après-midi "tous les Angevins à respecter la minute de silence prévue lundi 16 novembre à 12 h, quel que soit l'endroit où ils se trouvent. Les Angevins qui le souhaitent sont conviés à se réunir ce jour-là à la même heure sur le parvis de l'hôtel de Ville pour respecter cette minute de silence."

Preuve, parmi d'autres, du retentissement mondial des attentats de vendredi soir, une télévision locale d'Austin, a consacré elle-aussi un sujet aux événements interviewant le maire d'Angers, les employés d'un restaurant français associés aux festivités organisée à l'occasion de la venue de la délégation angevine.
 


Le prédécesseur de Christophe Béchu à la mairie d'Angers, Frédéric Béatse (PS), a lui aussi réagi rapidement sur son compte Twitter : "La nausée... Courage aux forces de sécurité. Pensées fraternelles aux Parisiens. Confiance dans la force de notre République."

Les drapeaux en berne sur le parvis de l'Hôtel de Région à Nantes.
Les drapeaux en berne sur le parvis de l'Hôtel de Région à Nantes.
Même appel à l'unité du côté du "3e homme" des dernières élections municipales à Angers, Jean-Luc Rotureau, et de son mouvement politique : "Face à l'ignominie et la barbarie, Nouvel Elan pour une Citoyenneté Active se joint au deuil national et réaffirme la nécessité de développer des solidarités locales, nationales et internationales pour mettre fin à toutes les formes de terrorisme et pour un monde meilleur. C'est un mode de vie qui est attaqué. C'est la liberté qui n'est pas supportée par ces voyous et les régimes qui les dirigent".

Christian Gillet, le président du Conseil départemental de Maine-et-Loire, a fait part de son émotion par communiqué : « Au lendemain des lâches attentats terroristes qui ont touché Paris, et plus largement la France dans son coeur et dans sa chair, je veux exprimer, au nom du Conseil départemental, ma profonde solidarité à l’égard des victimes, de leur famille et de leurs proches. Face à l’horreur, unité et solidité doivent s’imposer. L’expression de notre solidarité départementale s’exprimera collectivement lundi matin en ouverture de la Commission Permanente. »

Le président du Conseil Régional, Jacques Auxiette, s'est lui aussi exprimé sur sa page Facebook : "Comme vous tous, je suis ce matin sous le choc. Dans les prochaines heures, je serai certainement amenée à prendre des initiatives au nom de notre Région, mais pour le moment chacun a besoin de rester auprès des siens. Tous solidaires des Parisiens, des familles, des amis, dans le deuil ou dans l'inquiétude." Les drapeaux ont été mis en berne devant l'Hôtel de Région à Nantes.
 
La campagne pour les élections régionales en suspens

Toujours côté politique, la plupart des candidats et listes engagées dans les élections régionales ont annoncé la suspension de leurs campagne électorale. "Ce qui était important hier, est aujourd'hui dérisoire. En frappant de façon aveugle le peuple parisien, les terroristes ont frappé chacun d'entre nous. Ils veulent ébranler notre société, en menaçant notre quotidien : boire un verre entre amis, sortir, aller au spectacle... Comme vous, je refuse la terreur et je veux défendre cette liberté" a notamment commenté Christophe Clergeau (PS).

Bruno Retailleau, candidat aux élections régionales pour la liste Les Républicains-UDI-MoDem a témoigné de son émotion sur son site internet : "Mes premières pensées vont aux victimes et à leurs familles mais aussi aux forces de l’ordre qui risquent leur vie pour protéger la vie des Parisiens. Ce qui s’est passé ce soir à Paris est insoutenable. Ce soir c’est la France et ce qu’elle représente qui a été attaquée. Face à l’horreur notre pays  doit rester fort et inébranlable, plus déterminé que jamais à lutter contre le terrorisme et la barbarie."

"Suite aux attentats de Paris, notre liste suspend la campagne pour exprimer son émotion, sa solidarité avec les victimes, les familles et pour participer à la nécessaire résistance face à ces actes barbares" a annoncé aussi l'Angevin Alain Pagano, tête de la liste « L’Humain d’abord », initiée par le Parti Communiste Français.

Le Front National de Loire-Atlantique a également décidé d’annuler un meeting, prévu lundi à Nantes : "Suite aux terribles attentats effectués hier à Paris par des terroristes islamistes, le Front national de Loire-Atlantique suspend la campagne qu'il menait pour les élections régionales des 6 et 13 décembre."

Sophie Bringuy,  tête de liste Europe Ecologie Les Verts a réagi sur son compte Twitter "Profonde et infinie tristesse. Toutes mes pensées aux victimes, aux proches." Sur sa page Facebook, Gilles Denigot, qui mène la liste « Choisir nos régions » a également annoncé la suspension des "actions politiques prévues ce week-end. Condoléances aux familles".

Voix électorale discordante, la tête de liste de l’Union Populaire Républicaine, Alain Parisot : "Suite aux attentats à Paris, la réunion publique prévue aujourd'hui à Laval et l'ensemble des tractages de ce week-end sont annulés. Mais l'UPR ne souhaitant pas céder à la psychose ambiante maintient le reste de son agenda électoral."

Le Nouveau Parti Anticapitaliste de Maine-et-Loire (NPA49) -absent du scrutin régional en Pays-de-la-Loire- a lui aussi choisi de faire entendre une autre musique. En joignant à l'expression de sa solidarité aux victimes et aux proches, une féroce condamnation du pouvoir politique français, qui porte, selon lui, "une responsabilité immense" dans les événments, via son intervention en Syrie : "Nous refusons toute union nationale avec les responsables des guerres, la bourgeoisie, Hollande, Sarkozy et Le Pen."

L'appel à la paix de l'évêque d'Angers, la condamnation des associations musulmanes

Autre réaction rapide ce matin, celle de l'évêque d'Angers, Mgr Emmanuel Delmas, qui a invité toutes les communautés du diocèse d'Angers, "à porter cette épreuve dans la prière, en particulier lors des assemblées de ce dimanche" : "Les attentats perpétués hier soir à Paris sont d’une extrême gravité. Je tiens à exprimer au nom de tous les catholiques du diocèse mon effroi, mais aussi toute ma sympathie pour les victimes et leurs familles. Je prie pour nos responsables politiques qui ont à prendre des décisions particulièrement délicates dans ces circonstances.  Un tel événement va susciter de nombreuses réactions : je souhaite que nous nous  laissions inspirer par les attitudes du Christ pour briser le risque d’escalade de violence. Chacun, en effet, peut et doit apporter sa contribution à un meilleur dialogue, et désirer qu’advienne la paix, ici, dans notre pays, et partout dans le monde."

Du côté de la communauté musulmane angevine, l'AMA, l'Association des Musulmans d'Angers a fait part elle-aussi de son effroi dans un communiqué : "Des attaques terroristes d’une ampleur sans précédent ont frappé plusieurs lieux à Paris et les abords du stade de France faisant plusieurs dizaines de victimes et de nombreux blessés.  Face à cette horreur et à cette barbarie, l'AMA condamne avec la plus grande force ces attaques ignobles et ces crimes odieux et abjectes. L’AMA exprime sa compassion et sa solidarité totale avec les familles des victimes et  souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Face à la gravité du moment que nous traversons, l’AMA appelle les musulmans de France à élever des prières pour la protection de notre Nation et de nos compatriotes."

L'association Falsafa parle elle d'un "Vendredi Noir" et se dit "choquée et horrifiée par ce massacre perpétré contre des civils innocents : Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces attentats odieux et infâmes. Nous tenons à nous associer à la douleur des familles des victimes."

Enfin, la condamnation est la même pour un collectif d'associations musulmanes angevines (Association Culturelle des Musulmans de Saumur, Association Culturelle Turque d'Angers, ACMT, Amedia, Avenir d'Enfant, Tawazon, Convergence Musulmane, Falsafa, Qualam El Nur, RALI) signataires d'un communiqué commun : "Le vendredi 13 novembre restera une date sombre de notre histoire. L’année 2015 se termine comme elle avait débuté de manière tragique. Des dizaines d'innocents sont tombés sous les balles de terroristes se réclamant de l’islam. Parmi les victimes, nous découvrirons très probablement des personnes de différentes ethnies, couleurs ou religions car les balles des assassins ne font jamais la différence. Aucune argumentation ou revendication de Daesh ou autre organisation de ce type ne trouvera jamais la moindre once de soutien, de compréhension ou encore moins de validation auprès de la population musulmane que nous sommes. Nous réfutons de manière absolue la moindre base islamique à ces terroristes dont la seule religion est celle de la violence aveugle. Dans ces heures sombres, nos pensées vont aux victimes, à leurs familles et à toute la population française sans restriction. Demain, viendra l’heure des analyses et des responsabilités de ces événements et comme aujourd’hui, nous prendrons notre part dans ce débat sans ciller en gardant à l’esprit l’intérêt unique de nos concitoyens que nous souhaitons protéger et avec lesquels nous continuerons à construire un avenir commun. Les Musulmans du Maine et Loire dans leur ensemble condamnent avec la plus grande fermeté et sans aucune réserve ce crime contre l’Humanité commis au cœur même de notre pays. Nous ne laisserons personne décider de notre destinée commune ni entraver notre bien commun le plus précieux : la paix".

 









1.Posté par Mariteau le 14/11/2015 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi Angers ne propose pas de rassemblement ? Niort le fait, il faut montrer à ces crapules notre détermination !!








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com