Au CHU d'Angers, l'avenir se dessine en grand


Rédigé par - Angers, le 23/05/2016 - 07:50 / modifié le 23/05/2016 - 12:21


A la veille d'inaugurer le nouvel Hôtel-Dieu Nord, les responsables du CHU d'Angers ont fait le point vendredi dernier sur la reconfiguration qui l'attend d'ici à 2022. Elle sera monumentale, le mot n'est pas trop fort, portée par la très ambitieuse construction des nouvelles Urgences.



Vue sur le nouveau Hôpital Dieu Nord (photo Catherine Jouannet - CHU d'Angers).
Vue sur le nouveau Hôpital Dieu Nord (photo Catherine Jouannet - CHU d'Angers).
la rédaction vous conseille
"Une ville dans la ville", pour reprendre les propos de Christophe Béchu, "où les travaux sont permanents". On peut vous l'affirmer sans risque : cette image du CHU d'Angers n'est pas prête de changer. En détaillant vendredi matin aux côtés du maire d'Angers et président du conseil de surveillance, les chantiers à venir de la principale institution hospitalière du département, Yann Bubien, le directeur du CHU d'Angers, n'a pas eu à forcer pour en souligner la (très) grande ambition.

Un seul chiffre suffit pour l'illustrer : 120 millions d'euros (TTC). Soit le coût estimé du projet de construction des nouvelles Urgences adultes dont devrait disposer le CHU à l'horizon 2022. Un chantier XXL, attendu depuis des lustres -"16 ans que je travaille aux Urgences, 16 ans qu'on en parle" reconnaît le Dr Betty Mazet, la responsable du service-, et dont la configuration définitive devrait incarner l'entrée de l'établissement dans une nouvelle dimension "ultra-moderne" et plus ouverte sur la ville.

Si le démarrage effectif du chantier n'est pas attendu avant le début de l'année 2019, le projet est en réalité déjà bien avancé dans les têtes de la direction et des équipes médicales du CHU. Un programmiste devrait être désigné dans les semaines à venir pour préciser les objectifs et l'organisation de ces nouvelles Urgences. "Elles seront repensées à l'aune des évolutions médicales et devront bénéficier des services les plus performants. Des urgences, aujourd'hui, c'est la priorité à la rapidité, la fluidité et la technicité" fixe Yann Bubien.
"Il s'agit d'adapter notre capacité d'accueil à l'augmentation de notre activité, en améliorant le confort des patients en amont et en aval de nos interventions" - Dr Betty Mazet, chef du service des Urgence

Concrètement, une grande partie des plateaux techniques devraient être reconcentrés au sein du nouveau bâtiment, lequel verra le jour sur l'ancien site de l'Institut de cancérologie - Paul Papin, et des locaux adjacents qui seront réorganisés. Objectif : mieux prendre en charge et mieux orienter les quelques 150 à 200 passages enregistrés chaque jour aux Urgences. "Il s'agit d'adapter notre capacité d'accueil à l'augmentation de notre activité (+ 3 à 4% de passages l'an passé), en améliorant le confort des patients en amont et en aval de nos interventions" résume Betty Mazet. Le service de neurologie, actuellement dispatché dans deux bâtiments, devrait être ainsi rapproché des nouvelles Urgences.

Autre certitude, technique, parmi les orientations choisies, l'imagerie médicale y occupera une place de choix pour le diagnostic, bien sûr, mais de plus en plus aussi dans l'accompagnement des interventions, lorsque cela est possible et souhaitable. 

Pour couvrir l'investissement - son plus important depuis plus de 20 ans - le CHU d'Angers va travailler principalement en auto-financement et en empruntant "à taux très bas, en raison de notre bonne santé financière" (Yann Bubien). L'Agence de Régionale de Santé devrait abonder à hauteur de 20 millions d'euros. 

Photo Catherine Jouannet - CHU d'Angers
Photo Catherine Jouannet - CHU d'Angers
Les autres chantiers
Hélistation 
Localisée jusqu'alors à l'aéroport de Marcé à 25 km de là, l'HéliSmur 49 vient d'être mis en service dans l'enceinte même du CHU. Sa vocation est régionale (Mayenne et Sarthe, en plus du Maine-et-Loire) et comporte un volet saisonnier de quatre mois (juin-septembre) durant lesquels il est rattaché à l'hôpital de la Roche-sur-Yon pour répondre à l'activité générée par les estivants sur le littoral vendéen. Coût : 2 millions d'euros. 
Nouvel Hôtel-Dieu Nord 
A la fin du mois, trois services - Endocrinologie/Diabétologie/Nutrition, Médecine interne/maladies vasculaires/soins palliatifs et Maladies du sang - regroupés au sein de cet ensemble restructuré, accueilleront leurs premiers patients. Il privilégiera l'ambulatoire (hospitalisations courtes) et comprendra 106 lits en hospitalisation complète et 34 places de jour. Coût : 34 millions d'euros (dont 9 pris en charge par l'Etat).
Centre de simulation 
Implanté dans le centre de Robert Debré, cet espace destiné à la formation des étudiants et des professionnels rejoindra en 2019, et sur trois niveaux, la faculté de pharmacie, boulevard Daviers. Coût : 2M€ répartis à parts égales entre le CHU et l'Université.
Centre Robert Debré
Le siège de l'activité pédiatrique du CHU va lui aussi être réorganisé et modernisé à l'horizon 2021. Un chantier mené en cohérence avec la proximité immédiate de l'Institut de Cancérologie avec lequel il partage déjà un plateau d'imagerie et un secteurs de blocs opératoires (ophtalmologie, ORL, chirurgie plastique, stomatologie...). Coût : 25M€. 
​Espace commercial
Centre "névralgique" pour les patients, les professionnels et surtout les visiteurs, il va lui aussi connaître une refonte dans les prochains mois. Refonte qui sera pris en charge par un opérateur extérieur au CHU. Ce dernier profite de la fin de la convention d'occupation de la cafétéria pour en lancer une nouvelle intégrant l'ensemble des locaux. Coût : 500 000 à 1M€. Ouverture : 1er trim 2017.
Stationnement
230 places supplémentaires de parking ont été créées sur le site hospitalier angevin depuis 18 mois, assure Christophe Béchu, le maire d'Angers, dont 170 en mai (sur Hôtel Dieu Nord et le pourtour de l'hélistation). Une étude est en cours pour identifier un nouveau site susceptible d'accueillir 150 autres places. 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30


cookieassistant.com