Au Chabada, Cody ChesnuTT est là !


Rédigé par Cyrille GUERIN - Angers, le Vendredi 7 Février 2014 à 16:08




Au Chabada, Cody ChesnuTT est là !
la rédaction vous conseille
Bon, avant tout : ce samedi soir, 9 à 10 millions de spectatrices de moins de cinquante ans, forcément (on en est encore là chez Médiamétrie France en 2014) regarderont The Voice. Pas étonnant, face à un tel déferlement de vacuité et de cheaperie que le taux ou d'adultères de divorces augmente... Ami/-es partenaires de ces âmes égarées, il y une autre alternative : squatter chez le voisin et mater "True detective", la nouvelle prod' HBO. Ou boire pour oublier Pagny et ses acolytes malheureusement pas anonymes. Ou les deux.

Ce samedi soir à Angers, vous aurez également un autre choix : vous rendre au Chabada où le néo-Marvin Gaye, Cody ChesnuTT, fera une halte qui devrait faire date si l'on s'en tient au feedback médiatique ultra positif qui accompagne la tournée en cours. Ce garçon natif d'Atlanta n'a jamais certes tutoyé les sommets du Top 50 ou autre Bilboard. Mais, en 2003, lorsque paraît "The Readphone Masterpiece", son excellent premier ouvrage, nul n'a pu échapper à son imparable morceau phare "The Seed" featuring The Roots. Un tube absolu. Une mélodie soul inscrite à jamais au Panthéon de la coolitude.

Le succès modeste mais inattendu rencontré alors par ce fan de Fela Kuti, Curtys Mayfield ou de Nina Simone l'a quelque peu abasourdi. Résultat : silence radio pendant 9 ans. C'est en 2012, en plein revival Bobby Woomack, que ChesnuTT se décide à faire son come-back avec "Landing on a hundred". Un album sorti dans l'indifférence. A la même époque, les poulains hip hop, Frank Ocean ou Kendrik Lamar, ayant à l'aide d'une hype pas totalement illégitime tiré la couverture à eux. Le second enregistrement de ChesnuTT appartient de ce fait à une niche. Et pourtant, le code Cody est respecté. Les morceaux sont un peu moins évidents mais les influences sont identiques et assorties de sons boisés de bancs des églises baptistes.

Samedi soir, le chanteur US laissera le soin à la native de Montomery en Alabama, Marian Mereba, de chauffer la salle via ses compositions mâtinées de Sade, Joni Mitchell ou Amy. Les rennais de Sax Machine seront également de la party, délivrant un set hip-hop, afro beat et hard bop. Parmi eux, on retrouve le tromboniste de Sergent Garcia et Jay Ree, le nouveau chanteur de Zenzile. Boogie Bass et ses envolées groove et jazzy concluront une soirée qui promet d'être oldy but goody.

Cody ChesnuTT à 20h45, samedi 07 février au Chabada. Tarifs entre 12 et 20 euros. www.lechabada.com













Angers Mag












Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20







cookieassistant.com