Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Au Havre, Angers-sco cède en fin de match


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Vendredi 24 Septembre 2010 à 21:53


Même s'ils n'ont pas démérité au Havre, les joueurs d'Angers-sco ont payé au prix fort, en toute fin de match, leur manque de réalisme. Dommage ...



le courage des angevins et de leur capitaine Mickaël STEPHAN, n'a pas été récompensé (*)
le courage des angevins et de leur capitaine Mickaël STEPHAN, n'a pas été récompensé (*)
l'équipe d'Angers-sco se serait bien contenté du match nul, ce vendredi à Deschaseaux, tant elle se présentait diminuée. Privé de son gardien Grégory MALICKI, Jean-Louis GARCIA devait se passer quasiment de tous ses milieux titulaires: A Sébastien RENOUARD suspendu, s'ajoutaient les blessures d'Olivier AURIAC, Nicolas FLORENTIN.Quant à Charles DIERS il retrouvait d'emblée une place de titulaire, pour son grand retour, après sa sérieuse blessure au visage, lors du match contre Boulogne sur mer.

Tout au long du matc les angevins furent peu inquiétés par une équipe normande pourtant intraitable à domicile. Le jeu se cantonnait au milieu de terrain pendant la première période, sans réel danger sur les buts de Jérôme HIAUMET, à l'exception notable d'une occasion nette, sauvée par Martin FALL, préféré à Yves DEROFF. Le latéral angevin était décisif, dans le bon sens, cette fois, en revenant in extremis sur DIALLO, qui avait effacé le portier angevin. Il sera plus malheureux par la suite.

La performance angevine était d'autant plus remarquable, que, jusqu'à présent, le HAC avait tout gagné à domicile (3 victoires en championnat, une en coupe de la ligue). Mais les normands étaient facilement contenus par des scoïstes bien en place, bien organisés autour du leur capitaine courage, Micka STEPHAN. La mi-temps arrivait pour une équipe angevine, qui pouvait sérieusement songer à devenir la première à grappiller des points aux havrais.

Angers-sco s'enhardit après la pause

Claudiu KESERÜ aurait pu trouver le chemin des filets (*)
Claudiu KESERÜ aurait pu trouver le chemin des filets (*)
Et ce sont les angevins qui entamaient le mieux le second acte, le sco se montrant dangereux et s'offrant, coup sur coup, deux bonnes opportunités par Loris ARNAUD (48') et Claudiu KESERÜ (56').
Puis le rythme est retombé, chaque équipe se réorganisant au fur à mesure des changements de joueurs.

Le coaching portait ses fruits, car le match s'animait, enfin, pourrait on écrire, à l'entame du dernier quart d'heure.Les principaux mouvements étaient à mettre au crédit d'Angers-sco qui manquait, toutefois, de se faire contrer, sur une frappe du havrais MENDES (75').

Mais il était écrit qu'aucun but ne serait marqué dans le jeu, hier soir. Et tandis que l'on s'acheminait vers un nul somme toute logique, alors que les havrais s'apprêtaient à laisser échapper leurs premiers points à domicile, ils se voyaient offrir un corner, frappé par Walid MESLOUB.

Et c'est sur cette ultime opportunité à trois minutes de la fin, que les normands allaient obtenir le seul et unique but de la partie par Martin FALL, le défenseur angevin, contre son camp, sous la pression du défenseur du Havre, Benjamin GENTON. Grosse déception pour des angevins accrocheurs, qui ont peut être perdu, en plus, Karim DJELLABI, apparemment touché et remplacé par Yves DEROFF.

Jean-Louis GARCIA était particulièrement déçu que la débauche d'énergie de ses joueurs ne trouve pas de récompense. " C'est très dur à digérer, mais il faut travailler la finition. On a trop d'occasions pour peu de buts marqués " affirmait-il sur www.sport49.fr.

Les temps sont durs et Angers-sco doit courber l'échine et persévérer en attendant des jours meilleurs.Mais avec tous ses blessés et un certain manque de réalisme, quand même, Angers-sco est, en ce moment, à la merci du moindre but adverse.

Dommage de ne pas avoir pris ce point, avant la réception de LAVAL, vendredi prochain, LE rendez-vous de la saison pour le club et surtout le public. C'est notre PSG-OM qui s'annonce au calendrier, une belle occasion pour soigner ses bleus au corps et à l'âme en séduisant son public.

(*) Les photos servant à illustrer cet article, sont gracieusement prêtées par Angers SCO. Elles servent uniquement à montrer les joueurs concernés en action, mais n'ont pas été réalisées pendant le match faute de photographe sur place.


LES TAGS : football, ligue 2, sco