Au Lac de Maine, le vent soufflait trop fort

Championnat d'Europe de montgolfières - Brissac 2009


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 29/08/2009 - 17:48 / modifié le 31/08/2009 - 15:47


Tout comme à Saumur, Mercredi soir, les ballons Fiesta du championnat d’Europe 2009 n’ont pas pu décoller des rives du Lac de Maine, Jeudi et Vendredi soir. Des milliers d’Angevins avaient fait le déplacement pensant pouvoir participer, eux aussi, à cette grande fête de l’aérostation. Le vent en a décidé autrement.



Le ballon forme Twiny, gonflé avec difficulté, devant plus de 5000 spectateurs, le vendredi soir
Le ballon forme Twiny, gonflé avec difficulté, devant plus de 5000 spectateurs, le vendredi soir
la rédaction vous conseille
Plus de 10 000 Angevins ont fait le déplacement, sur les bords du Lac de Maine à Angers, pour participer, à leur manière, à la grande fête de la montgolfière qui se déroule, depuis le début de cette dernière semaine d’Août, à Brissac-Quincé et en différents points du département, dont Angers. Vu la saison, ce championnat d’Europe organisé pour la troisième fois en 32 ans en France et pour la première fois dans la région angevine, promettait d’être particulièrement agréable. Malheureusement la météo et notamment le vent ont contrarié le bon déroulement de l’événement.

Outre la compétition, dont les épreuves se déroulaient en des lieux décidés le matin même et en dehors de la présence du public, plusieurs décollages étaient inscrits au programme et plus particulièrement en soirée, à Blaison-Gohier, Saumur et Angers. Sur ces trois sites, un vent trop établi pour que l’on puisse faire décoller une montgolfière, surtout avec des passagers, à gâché la fête.

Et pourtant, la montgolfière a fait recette puisqu’à chaque fois, 5000 à 8000 spectateurs ont convergé vers les différents sites pour admirer et fixer sur leur carte numérique, l’envol des filles du ciel. Tout en comprenant les décisions du Directeur des vols, ils sont restés sur leur faim, même si, à chaque fois, les pilotes ont pris des risques en gonflant quelques ballons au sol, afin d’assurer une partie du spectacle.

« Vous n’avez pas de chance, l’année est particulièrement venteuse. Nous comprenons que ce n’est pas possible. Nous les avons vu à Brissac, nous voulions seulement les revoir » disait une couple venu de Longué pour admirer les ballons au dessus du lac et d’Angers. Et pourtant, pour ces deux soirées dans la ville du Roi René, le ciel était dégagé, trop peut-être. Pour Guillaume GENON, le Directeur des vols Fiesta, c’est un peu triste qu’il a dû, après avoir attendu jusqu'à la dernière minute, c’est-à-dire à 20 h, annuler les deux vols. « Le vent est acceptable au sol, mais à 500 m il souffle à près 100 km/h ce qui est très dangereux pour les pilotes et encore plus pour les passagers que nous transportons » disait celui-ci au public présent sur les rives du lac de Maine.

Ce furent donc les montgolfières «forme », la lady Joker de Ciel de Loire et la Twiny de Primagaz qui assurèrent l’essentiel du spectacle. Ventilées puis élevées par quelques coups de bruleur, elles furent maintenues au sol par les bras musclés d’une bonne dizaine de pilotes et équipiers venus prêtés main forte. Le déplacement de ces gros ballons, pris dans les tourbillons de vent, aura permis de convaincre les spectateurs que l’envol n’était pas possible. Après avoir vainement attendu l’affaiblissement du vent, les pilotes ont du se résigner et quitter le site du Lac de Maine, tout en promettant de revenir dès que l’occasion se présenterait.


LES TAGS : montgolfière


Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag