Au Quai, c'est Rossini qui ouvre l'année


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le Jeudi 2 Janvier 2014 à 19:57


Deuxième acte de la saison d'Angers Nantes Opéra, "Le Turc en Italie" est donné dimanche et mardi prochains au Quai. Très mal accueilli à sa création en 1814, ce drama buffo (drame joyeux) de Rossini a gagné depuis ses galons dans le répertoire lyrique



Au Quai, c'est Rossini qui ouvre l'année
la rédaction vous conseille
L'histoire originelle se déroule au XVIIIe siècle à Naples et dans ses environs, sur la côte. Elle a été transposée ici dans les années 20, au beau milieu d'une gare de chemin de fer. En mal d'inspiration, un poète (Prodoscimo) va trouver son bonheur auprès d'une troupe de bohémiens où une jeune esclave turque (Zaida) a trouvé refuge, fuyant les intrigues d'un harem dont elle aime pourtant toujours le chef (Selim).

A l'arrivée de ce prince turc, "un petit monde se met en place et le dramaturge, ravi, n’a plus qu’à emmêler et démêler les fils du désir et de l’amour pour que son intrigue se noue et se dénoue par enchantement, sans que l’on sache, au final, si ces trop belles péripéties ne sont pas seulement nées de son imagination".

Boudée à sa création en 1814 par le public de la Scala de Milan qui y vit un plagiat de son "Italienne à Alger", présentée l'année précédente, cette farce lyrique en deux actes de Rossini a du attendre 1954 et l'interprétation de Maria Callas pour être réhabilitée. Montserrat Caballé et Cécilia Bartoli, entre autres stars de l'art lyrique, ont donné de leurs voix sur cette œuvre.

Cette nouvelle coproduction (Angers Nantes Opéra et Théâtres de la Ville de Luxembourg) réunit une distribution internationale autour de Nahuel di Pierro (Selim/Argentine), Rebecca Nelsen (Fiorilla/Etats-Unis), Franck Leguérinel (Don Geronio/France), un baryton formé au conservatoire de Nantes, David Portillo (Don Narciso/Etats-Unis) ou encore Giuseppina Bridelli (Zaida/Italie).

"Les personnages sont inspirés de la commedia dell’arte : on y retrouve l’ingénue, le vieil imbécile, l’amant, etc … mais je pense que notre parti pris de mise en scène les rafraîchit et nous permet d’y introduire un peu de modernité" explique Lee Blakeley, le metteur en scène dans ses intentions.

Pourquoi avoir transposé l’œuvre dans les années 20 ? "C’est une période où les questions de mariage, de culture et de genre qui sont au cœur de la pièce et des ressorts comiques paraissent vraisemblables, et un lieu qui nous permet de déployer tout le côté glamour et miroitant qui ressort de la richesse de la partition".

"Le Turc en Italie", dimanche 5 janvier à 14h30 et mardi 7 janvier à 20h au Quai à Angers.
Tarifs : de 5€ à 60€ la place selon les catégories. Plus d'infos sur www.angers-nantes-opera.com.












Angers Mag












Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06







cookieassistant.com