Au Tribunal de commerce, moins d'entreprises en difficulté en 2016


Rédigé par Baptiste QUINIOU - Angers, le 19/01/2017 - 10:24 / modifié le 20/01/2017 - 08:23


A l’occasion de l’audience solennelle de rentrée du Tribunal de commerce, mercredi, Jacky Morin, son président, a apporté un regard nuancé sur l’état de santé économique du territoire. Le nombre de dossiers d'entreprises en difficulté y a diminué en 2016. Un autre signe d'amélioration de la situation économique ?



Gaignard Fleurs a été placée en liquidation judiciaire au mois de novembre dernier. Photo d'archives.
Gaignard Fleurs a été placée en liquidation judiciaire au mois de novembre dernier. Photo d'archives.
la rédaction vous conseille
Juridiction chargée, en particulier, de régler les procédures collectives touchant les entreprises de son ressort, le Tribunal de commerce d'Angers reste, à travers son bilan annuel, un baromètre attendu de la santé économique du territoire.

Mercredi, après avoir solennellement installé les nouveaux juges, le président du Tribunal de commerce, Jacky Morin, a donc procédé, comme le veut la tradition, à un récapitulatif de l’état de santé des entreprises de l’Anjou, sur la base de l’activité constatée lors de l’année 2016.

Ce qui ressort en premier lieu est une baisse des ouvertures de procédure collectives qui passent au nombre de 527 (contre 608 en 2015). « Nous avions connu une forte augmentation au cours des trois dernières années, de sorte que nous revenons à des chiffres comparables à ce qu’ils étaient jusqu’en 2012 », précise Jacky Morin. Dans le détail, il y a 14 procédures de sauvegarde, 168 procédures de redressement et 345 liquidations judiciaires. Le président a également pointé le nombre de procédures amiables dont le nombre s’est élevé en 2016 à 88. Ces procédures permettent aux entreprises en difficulté financière (sans être en cessation de paiements) de négocier leurs dettes avec leurs créanciers afin de se sauver . « Elles connaissent un taux de succès de l’ordre de 70 % ce qui est tout à fait satisfaisant », se félicite Jacky Morin. Un bilan qui montre donc une amélioration fragile avec des secteurs en grande difficulté.

Parmi ceux-ci figure celui de l’horticulture, « un secteur, qui représente un nombre restreint d’entreprises mais un nombre significatif d’emplois », rappelle Jacky Morin. Trois entreprises sont concernées. Deux d’entre elles ont déjà été placées en situation de liquidation judiciaire à la fin de l’année dernière. Il s’agit de la pépinière Levavasseur et de Gaignard fleurs (respectivement 22 et 32 salariés) qui, en l’absence d’un repreneur doivent cesser leur activité en ce début d’année.

Un espoir subsiste pour l’entreprise Sicamus, placée début janvier en redressement judiciaire début janvier avec une période d’observation de six mois. Contacté, Jacky Morin se veut optimiste car « la notoriété internationale de Sicamus peut lui permettre de se sauver ». Un brin d’espoir au sein d’un secteur historique et emblématique de l’Anjou qui est en crise, notamment en raison de la concurrence internationale.












Angers Mag















Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03