Au coeur des Ateliers d'Angers (3/3) : un "quatre" fantastique


Rédigé par Cyril SIMON - Angers, le Lundi 1 Septembre 2014 à 19:26


Les Ateliers cinéma d'Angers (23-30 août), c'est aussi, depuis quatre ans, un laboratoire éphémère de réalisation de documentaires ouvert aux amateurs et professionnels. Mélina, Maria et Emmanuel, formant l'un des cinq groupes sélectionnés, ont choisi de consacrer leur travail à Béatrice, une retraitée angevine non-voyante, le temps d'un trajet de la place Lafayette au centre-ville d'Angers. Un projet sensible et original qu'Angers Mag a suivi jour après jour et qui s'est terminé ce samedi matin aux 400 Coups. Retour sur les derniers instants de cette aventure finalement intitulée "Quatre sens".



Mélina, Maria, Béatrice et Emmanuel à la sortie de la projection.
Mélina, Maria, Béatrice et Emmanuel à la sortie de la projection.
la rédaction vous conseille
Samedi, ce ne sont pas trois mais quatre réalisateurs qui se sont présentés face aux cinéphiles des 400 Coups. Une fois la projection de "Quatre sens" terminée, Béatrice descend sur scène, aux bras d'Emmanuel, et explique son ressenti après quatre jours d'attente: " Ma bande d'amis, qui m'a audio-décrit le film, m'a dit que c'était super. J'ai trouvé ça bien moi aussi. J'espère que cela sensibilisera le plus de monde possible".

Pendant dix minutes, on suit pas à pas, presque naïvement, ses trois trajets -le premier accompagnée par Mélina, le second simplement guidée, et le troisième complétement seule- et ce, sans aucun soupçon de misérabilisme ou de voyeurisme. La voix off traduit avec douceur les sensations éprouvées pour cette première fois mais aussi ses difficultés quotidiennes.

Après des applaudissements nourris, Louis Mathieu, le président de l'association Cinéma Parlant, salue la tendresse et la fragilité du documentaire : "C'est une jolie idée et le résultat est magnifique. C'est une prise de risque partagée, chacun a accepté de rentrer dans le monde de l'autre".

"Je lui avais expliqué maladroitement lors de notre première rencontre qu'il fallait qu'elle ouvre mes œillères" confie Emmanuel, "et c'est réussi me semble-t-il. On a filmé les sons à partir de ce qu'elle nous donnaient à écouter". La scène finale au Ralliement résume parfaitement cela. Pièce par pièce, le décor sonore prend forme et le temps se suspend.

Xavier Liébard insiste lui sur la confiance commune qui régnait dans ce projet : " Béatrice a pris au bond le défi qu'ils lui ont lancé. Cette idée d'obstacle à franchir, il est primordial. Il fait parti du documentaire car il fait parti de la vie. Le groupe à réussi à retranscrire le chaos émotionnel de la vie d'une aveugle".

Fin de la séance. Les amis de Béatrice félicitent Maria, Mélina et Emmanuel. Ces derniers lui offrent un bouquet de fleurs. Pas sûr que tous se recroisent un jour, ils le savent.

Une page se tourne. Toujours avec délicatesse.

Revoir les épisodes 1 et 2.

Acteurs, réalisateurs, et responsables du laboratoire. Tous étaients présents pour cette dernière journée.
Acteurs, réalisateurs, et responsables du laboratoire. Tous étaients présents pour cette dernière journée.












Angers Mag












Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06







cookieassistant.com