Automobilistes : c’est la saison des amendes.


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 23/02/2010 - 21:45 / modifié le 24/02/2010 - 07:28


Les passionnés de « bagnoles » et les maniaques de l’accélérateur ne vont pas apprécier. Considérant que le nombre de tués sur les routes est encore trop important, le gouvernement vient de proposer un arsenal de mesures qui vont peut-être faire réfléchir ceux qui considèrent, à tord, que la route leur appartient.



Automobilistes : c’est la saison des amendes.
la rédaction vous conseille
Le français est comme ça. Quand il est au volant de sa voiture, sa « bagnole » comme il l’appelle avec familiarité, il oublie souvent qu’il n’est pas seul et que l’accident arrive parfois plus vite qu’il ne l’imagine. A défaut d’y mettre du plomb dans la cervelle, le gouvernement qui aimerait voir diminuer le nombre de tués sur la route, prévoit encore de toucher la où ça fait mal, c'est-à-dire au porte monnaie.

François Fillon, a annoncé, le jeudi 18 février, lors du comité interministériel de la sécurité routière, que désormais « les radars routiers seraient moins facile à anticiper ». Ceux qui ont l’habitude de lever le pied à l’arrivée devant un radar et accélérer ensuite en seront dorénavant pour leurs frais.

Premiers évolutions : les radars furtifs. Appelés « radars tronçons », ces nouveaux détecteurs sont constitués de deux machines. Le premier détecte la vitesse du véhicule, prend la photo de la plaque d'immatriculation puis transmet ces données au second radar qui calcule la vitesse moyenne du véhicule et, si celle-ci est supérieure à la moyenne autorisée, l'indique à l'automobiliste grâce à un panneau lumineux. On ne sait pas encore si ces radars auront une portée préventive, ce qui serait bien, ou s’ils donneront lieu à amende. Dans ce second cas, le panneau lumineux annoncera peut-être : « Vous avez perdu …. » ou encore le montant de l’amende.

Seconde initiative gouvernementale : la fin des panneaux de prévention situés à 400 mètres des radars fixes. De nouveaux panneaux annonçant : « contrôles radar fréquents » seront installé à un ou deux kilomètres du radar. Ils pourront couvrir plusieurs radars, voire même des mobiles. Plus questions de ré-accélérer après le passage de l’engin, car, comme les trains, un radar peut en cacher un autre.

Et, comme les techniques s’améliorent, certains radars seront capables, notamment dans les tunnels, de détecter les distances règlementaires de sécurité entre véhicules, mais aussi le gabarit des camions et la vitesse autorisée pour ce type véhicule. Ils seront également capables de surveiller plusieurs voies et de détecter les vitesses de chaque véhicule séparément. A ce jour lorsque deux véhicules sont flashés au même niveau, les radars sont incapables de détecter celui qui roule à vitesse excessive. Dans ce cas le contrôle est annulé. Enfin, ce sera bientôt la fin des flashs. Les nouveaux radars seront équipés de systèmes de visée nocturne infrarouge, les rendant du même coup indétectables la nuit.

Cette année, 530 radars fixes seront installés en France, et plus particulièrement en ville sur les feux rouges. Ces radars seront minuscules et difficile à repérer pour qui n’a pas l’habitude de circuler dans la zone concernée. Un conseil, en ville, adopter la zen attitude.

Enfin à quoi sert l’argent récoltée lors des infractions pour dépassement de vitesse autorisée. Initialement les fonds correspondants devaient être intégralement reversés à la Sécurité Routière. Selon un député, auteur d’un rapport sur le sujet, un peu moins de la moitié est reversée à la Sécurité Routière. Le reste a été distribué aux collectivités ou aux communes pour des projets d'infrastructures

Les plus vindicatifs diront que l’Etat, plutôt que chercher à combler le déficit chronique de ses caisses ferait mieux de faire dans la pédagogie. Ce n’est pas faux, quant on sait que la répression n’arrange pas toujours les choses. Mais le conducteur français est-il prêt à accepter quelques leçons de morale et de civisme ? Certainement pas, car il a plus peur du gendarme et de la perte du permis de conduire sa chère bagnole, que de tuer un enfant qui traverse la rue ou les passagers d’un autre véhicule.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com