Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 1 Octobre 2014







Autoroutes, Béchu défend la gratuité pour les services de secours


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Le 24/09/2012 - 17:28 / modifié le 25/09/2012 - 00:46


Sa proposition de loi a été déposée le 13 septembre. Christophe Béchu veut rendre gratuit l'accès aux réseaux autoroutiers pour les services de secours en intervention. Un bon sens dont on s'étonne finalement qu'il ne soit pas encore appliqué.



Le sénateur Christophe Béchu dans les jardins du Conseil Général de Maine et Loire dont il est aussi président
Le sénateur Christophe Béchu dans les jardins du Conseil Général de Maine et Loire dont il est aussi président
À l'image de Cofiroute qui a engrangé 555,2 millions d'euros de chiffre d’affaires "péage" au premier semestre 2012 (en hausse de + 0,3%), les sociétés autoroutières ne semblent pas trop affectées par la crise. Du moins, pas autant que les finances publiques. Dès lors, un effort de leur part pour participer à l'amélioration d'un service public aussi essentiel que l'organisation des secours ne relève t-il pas du bon sens ?

Ainsi pourrait-on résumer l'esprit de la proposition de loi déposée le 13 septembre devant le Sénat, par Christophe Béchu. Comme il l'avait annoncé, le président du Conseil Général de Maine-et-Loire y défend la gratuité de l'accès aux réseaux autoroutiers pour les services de secours en intervention. Aussi curieux que cela puisse paraître, celle-ci n'est appliquée aujourd'hui que pour les seules interventions sur les réseaux en question.

"Dans le cadre d’une opération en dehors du réseau autoroutier, les services de secours peuvent utiliser l’autoroute à titre payant pour se rendre plus rapidement sur les lieux d’une intervention ou vers un centre hospitalier. Dans tous les cas de figure, il appartient au chef d’agrès du véhicule de juger du degré d’urgence et ainsi de choisir d’emprunter l’autoroute ou non. Cette situation provoque régulièrement l’incompréhension des victimes et des personnes de leur entourage" précise le sénateur angevin, dans sa proposition. D'où une prise potentielle de risque (pour les personnes à secourir), pour simples raisons d'économie.

"Dans un contexte difficile pour l’équilibre des finances publiques, alors que la situation financière des sociétés concessionnaires d’autoroutes est globalement saine, cette situation fait peser une responsabilité supplémentaire sur les professionnels des services départementaux d’incendie et de secours et au final un doute sur la qualité du service dans l’esprit de nos concitoyens" estime Christophe Béchu. "Dans ces conditions, il paraît indispensable que les sociétés d’autoroutes qui, par délégation, exercent une mission d’intérêt général, contribuent au bon fonctionnement, voire à l’amélioration des services de secours aux personnes."








1.Posté par PeterDenver le 24/09/2012 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ravi que vous ouvriez cet article aux commentaires, car j'ai voulu réagir à l'annonce par Vinci des travaux sur l'A11, mais ce n'était pas possible sur l'autre article.

Je voudrais juste soulever la question de l'opportunité de tels travaux, en pleine période de crise financière ?
Ayant emprunté de nombreuses fois l'axe concerné, on est très très loin de constater la moindre vétusté de la chaussée : pas de nids de poule, pas de glissière abîmée, goudron au top...

Puisqu'il n'est pas question d'...












Angers Mag













Instagram


A PROPOS