Aux Ponts-de-Cé : concerts en stock et jeux à volonté ce week-end


Rédigé par - Angers, le Jeudi 3 Juillet 2014 à 08:08


Musical, festif et gratuit : voilà le programme version estivale que proposent Les Ponts-de-Cé ces samedi 5 et dimanche 6 juillet lors de ses Traver’Cé musicales. Ajoutez à cette édition 2014 une subtile ouverture au grand public avec des animations et des jeux en complément des concerts...



L'an dernier les Tambours du Bronx avaient enflammé les douves du château. Cette année la malienne Mamani Keita devrait faire de même (crédit photo Ben Callens)
L'an dernier les Tambours du Bronx avaient enflammé les douves du château. Cette année la malienne Mamani Keita devrait faire de même (crédit photo Ben Callens)
la rédaction vous conseille
À quelques mètres au-dessus des têtes, le centre-ville et sa principale avenue. A côté, le camping municipal et la baignade, et au milieu, si proche et si loin de l’activité urbaine, le château du Roi René et ses douves recouvertes de verdure. C’est sur ce site aménagé en espace public que va se dérouler de nouveau ce week-end le festival des musiques métissées des Ponts-de-Cé. Voilà pour la présentation géographique et le décor, des fois qu’un festivalier d’ailleurs, en mal de voyages ou de découvertes, nous lirait.

Tout comme les 15 000 spectateurs qui s’y pressent chaque année, il découvrirait une manifestation de belle ampleur dont la programmation, sans cesse renouvelée, et la gratuité justifient en grande partie le succès, jamais démenti ces dernières années. Pour cette nouvelle édition et à la lecture du programme, il découvrirait que six concerts répartis sur les deux jours du festival sont inscrits au menu, et que plusieurs déambulations de fanfares sont prévues aux quatre coins de la cité (dans les douves, à la baignade, à la Maison de retraite, à l’Intermarché du coin).

Cette année, pas de têtes d’affiches médiatiques comme par le passé, tels les Tambours du Bronx, Manu di Bango ou, Tinariwen mais des pépites et de belles surprises aux couleurs métissées, susceptibles de promouvoir un prospère mélange des cultures musicales. Ainsi, seront sur scène : Mamani Keita, chanteuse malienne ; Rona Hartner, la comédienne vue dans des films de Tony Gatlif et le musicien Dj Tagada ; les activistes culturels de Chroma Klub ; les voix tziganes de Urs Karpatz ; le sextet Troket et son jazz rock funk hip-hop mexicain ; le chanteur nigérian Femi Kuti…

Initiée pour les amateurs de musique, la manifestation se veut aussi et avant tout festive en s’ouvrant au grands comme aux petits. En plein cœur du site, un grand espace constitué de jeux traditionnels et insolites en provenance de tous les continents sera installé. Les animateurs de la compagnie Festi-jeux seront présents pour en expliquer les règles. Sur place : des grands jeux, un espace chantier pour les petits de 2 à 10 ans, et beaucoup de propositions ludiques à découvrir en famille.


Deux jours de concerts gratuits

Samedi 5 juillet :

18h - 19h : en direct des Traver’Cé Musicales, les participants de l’atelier Radio G diffusent leur émission en direct avec l’équipe de Radio G !

Déambulations de fanfares à l’Intermarché, à la Maison de retraite, dans les douves avec Le Peuple de Tchaballöm (l’atelier fanfare des Ponts-de-Cé)et la fanfare « A la Gueule du Ch’val ».

Concerts :

18 heures : Mamani Keita (Mali). Entière, la chanteuse malienne l’a toujours été. Dans la vérité du chant et de l’instant, elle donne à la notion d’« artiste engagée » un sens éminemment personnel.
20 h 30 : Rona Hartner & DJ Tagada. Electro tsigane, Swing, Cumbia, Gospel. Rona Hartner et Dj Tagada vous invitent à entrer dans une transe métisse, un bal des Balkans… Electro tsigane, Swing, Cumbia, Gospel, ici on parle toutes les langues.
22 h 45 : Chroma Klub. Vidéo, audio et musical. Equipés de tourne-disques, de bidules informatiques, de projecteurs en tous genres, cette brigade d’activistes culturels construira en direct un spectacle unique.

Dimanche 6 juillet :

Déambulations de fanfares au marché de la Chesnaie, à la baignade, sans les douves avec la Compagnie Blaka Street.

Femi Kuti
Femi Kuti
Concerts :

15 heures : Urs Kapartz. Musique tzigane. Virtuosité et énergie cymbalum, rythmique galopante, prestance et timbre vigoureux de voix, cachet et souplesse de la clarinette, voilà ce qui caractérise Urs Karpatz.
17 heures : Troker. Jazz et rock. Le groove de Troker est gonflé d’une énergie explosive, cadencé par des rythmes allant du jazz au rock, une combinaison détonante définie comme« bruyante, chaotique, tentaculaire, désordonnée, tout à fait merveilleuse ».
19 heures : Fem Kuti. Afro beat. Après une tournée mondiale en 2013, il nous fait l’honneur de revenir en France et plus précisément en Anjou, pour un rendez-vous qui promet d’être intense et engagé.

Plus d’informations ici.




Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17







cookieassistant.com