Aux voleurs !...


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 09/08/2009 - 10:01 / modifié le 09/08/2009 - 10:05


Une nouvelle polémique secoue le monde de la finance et plus précisément le secteur bancaire. Le groupe BNP Paribas qui aurait été aidé par l’Etat Français, fin 2008, au plus fort de la crise, vient d’annoncer qu’il avait provisionné une somme importante afin de verser des bonus à ses opérateurs de Bourse. Un parfum de scandale qui n’est pas du goût de tout le monde.



Baudouin Prot, le directeur général de BNP Paribas, sera président de la Fédération Bancaire Française en septembre prochain.
Baudouin Prot, le directeur général de BNP Paribas, sera président de la Fédération Bancaire Française en septembre prochain.
Alors que la plupart des citoyens français sont en train de se serrer la ceinture, voici que l’un des plus grands groupes bancaire, BNP Paribas, vient d’annoncer un bénéfice net de 6.6 % au terme du second trimestre 2009, lequel lui permettrait de verser un bonus conséquent à l’ensemble de ses opérateurs de la branche « marché ». Cette même banque avait sollicité l’Etat français fin 2008, afin qu’il lui vienne en aide, estimant que la crise qui secouait l’ensemble de la planète, pourrait lui être fatale.

Une fois de plus ce sont les contribuables, c'est-à-dire l’ensemble des citoyens français, qui ont du mettre la main au porte monnaie, afin de permettre à l’Etat de verser un cautionnement estimé à 5 millions d’Euros à la BNP. En recevant cette aide, les banquiers s’étaient engagés à encadrer les bonus des opérateurs afin d’éviter les éventuelles dérives.

La banque annonce qu’elle ne pensait pas, au plus fort de la crise, engranger de tels bénéfices, lesquels ont dû, on l’imagine, pouvoir se réaliser grâce à nos impôts. Et maintenant que la banque fait des profits, on recommence comme avant. Selon le journal Libération, la provision est évaluée à 1 milliard d’Euros à partager entre les 17 000 salariés concernés, soit la coquette somme d’environ 60 000 € par employé.

Le groupe bancaire, par l’intermédiaire Baudouin Prot, son directeur général a confirmé les propos du quotidien, ajoutant qu’il fallait tout de même attendre les résultats définitifs avant de déterminer le montant exact des bonus. De tels mots dans la bouche d’un banquier peuvent laisser penser que ceux-ci pourraient être encore meilleurs que ceux dévoilés dans la presse nationale.

En plein marasme économique, l’affaire commence sérieusement à agacer, d’autant que les frais prélevés sur les comptes des clients, par la même banque, sont loin d’être revus à la baisse, bien au contraire. Chacun se verrait bien partager le gâteau, c'est-à-dire recevoir un bonus de sa banque, en échange de l’avance nationale et non pas continuer à couvrir les éventuelles pertes et payer des frais bancaires de plus en plus élevés.

Dans tous les cas, même si la procédure est conforme aux prescriptions du G20 comme l’affirment les dirigeants, il n’en reste pas moins sûr que la banque devrait, avant de se partager les bénéfices, libérer le cautionnement que l’Etat, c'est-à-dire l’avance que l’ensemble des citoyens français continue à lui consentir.

Si l’on ne va pas se plaindre d’entendre dire d’une banque qu’elle aille bien, il serait de bon ton de lui rappeler que lorsqu’un client choisit de se payer des objets de luxe plutôt que rembourser un prêt de la même banque, cette dernière sait bien lui rappeler qu’il faut commencer par solder ses dettes. CQFD



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com