Avec Alain Machefer, Angers perd un grand journaliste


Rédigé par - Angers, le 27/12/2014 - 08:18 / modifié le 31/01/2015 - 11:05


Le monde de la presse est en deuil en Maine-et-Loire. Ex-directeur départemental de Ouest-France, notre confrère Alain Machefer est décédé vendredi matin à l'âge de 64 ans. A l'image de son dernier ouvrage, "La Machine à perdre", sorti juste avant les élections municipales, il laissera le souvenir d'un journaliste passionné, aussi bienveillant qu'impertinent, profondément attaché au territoire angevin et à ses hommes.



Avec Alain Machefer, Angers perd un grand journaliste
la rédaction vous conseille
On savait son coeur devenu fragile ces dernières années. Il l'a lâché brutalement au lendemain de Noël, vendredi midi, provoquant une vive émotion au sein de la presse régionale et tout particulièrement à Angers, où il avait terminé sa carrière et bénéficiait d'une grande notoriété.

Ancien directeur départemental de Ouest-France en Maine-et-Loire, Alain Machefer, c'était avant tout un style, entre élégance et impertinence. Une large moustache rieuse, voire malicieuse, un regard profondément curieux et le goût, la passion de l'analyse et de l'explication. Ces qualités, tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à la vie politique angevine, avaient eu le plaisir de les retrouver dans "La Machine à Perdre", l'ouvrage qu'il avait opportunément publié en novembre 2013 aux éditions L'Apart, à quelques mois des élections municipales.

Pour comprendre les ressorts et les tenants du "théâtre politique local", ce livre, mine de rien, reste une référence. Mieux que n'importe qui avant lui, Alain Machefer a réussi à brosser les portraits des différents candidats au scrutin municipal d'Angers, revenant en détails et avec force témoignages, sur leurs parcours. Sans complaisance mais avec une bienveillance qu'il assumait et, à vrai dire, revendiquait.

"Dans leurs dérapages, dans leurs petites et grosses tricheries, et même si en écrivant ce livre j'ai ressenti une certaine colère, car trompé moi-aussi, et bien je garde de la sympathie à leur égard. Et avec beaucoup d'entre eux – je ne dirais pas de noms –, je me sens en empathie. Qu'ils soient de droite ou de gauche" nous avait-il expliqué dans un entretien publié sur notre site le 16 novembre 2013.

Quelques mois plus tard, prolongeant son exercice, il avait repris du service ponctuellement pour faire profiter certains médias régionaux de son regard sur la campagne électorale. Ce fut le cas pour Angers Mag, quatre jours avant le premier tour de scrutin. Lucide et visionnaire, lorsqu'il confiait : "Si l’équation qui est en train de se mettre en place à gauche se vérifie, on voit mal comment la victoire pourrait échapper à Christophe Béchu."
 
"Quelqu'un de bien qui savait être critique tout en restant gentil et tolérant "

"C'est pour moi un frère en journalisme. Quelqu'un de bien qui savait être critique tout en restant gentil et tolérant : un grand bonhomme" explique Alain Body, ancien journaliste de la rédaction de Ouest-France à Angers, entré comme lui en 1969 dans le grand quotidien rennais, en tant qu'"itinérant". Alain Machefer a débuté sa carrière dans le département des Côtes du Nord (actuelles Côtes d'Armor), avant d'être nommé à la rédaction de Ouest-France à Cholet puis, quatre ans plus tard, à celle du Mans (Sarthe) où il deviendra, en 1985, directeur départemental du journal. Parallèlement, il assurera la correspondance du journal Le Monde.

Pédagogue, il choisira aussi de mettre cette qualité au service de la formation des journalistes, en prenant la direction du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ), rue du Louvre à Paris au milieu des années 90. Avant de retrouver les Pays-de-la-Loire, à Nantes d'abord comme secrétaire d'édition puis chef des informations régionales puis, pour finir donc, en Maine-et-Loire, sa région natale.

Depuis son départ en retraite, il ne s'était jamais totalement éloigné de son métier, acceptant d'assurer la vice-présidence du Club de la Presse Anjou et animant de temps à autre quelques table-rondes. Récemment, il avait accepté de participer au comité de lecture d'un ouvrage sur les 50 ans de l'association La Sauvegarde de l'Anjou où l'annonce de sa disparition a provoqué là-aussi beaucoup de tristesse. "Il savait fouiller et investiguer avec bienveillance, appuie Florence Denier-Pasquier, la vice-président de l'association, Je le revois passer à vélo, place de la Visitation, lors du Parking Day (NDLR : une opération de sensibilisation sur la place de la voiture en ville), clin d'oeil et petit sourire en coin sous sa moustache. Ca restera ma dernière image de lui."

La rédaction d'Angers Mag adresse ses plus sincères condoléances à sa famille.


Interrogé par un vidéaste amateur en janvier 2014, Alain Machefer confiait les faits les plus marquants de sa carrière.





Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par marc gicquel le 27/12/2014 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un homme d'une grande humanité et toujours aussi perspicace dans ses analyses, que je croisais assez souvent du côté de la gare, toujours souriant....je le croisais moins ces derniers temps, sans doute parce qu'il se ménageait ? En tout cas, merci Alain

2.Posté par james le 28/12/2014 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une curiosité professionnelle, une culture locale, une passion pour son département tout en étant ouvert sur l'extérieur.
On peut même dire le seul journaliste qu'ait connu Angers depuis longtemps. la vieille école de journalisme quoi...








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com