Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Jeudi 23 Octobre 2014





Aziz Sahmaoui et Manafina : la chaleur du sud à Tempo Rives


Rédigé par - Le Vendredi 27 Juillet 2012 à 15:29


S’il n’avait pas eu le château du Roi René pour unique décor, le public du concert Tempo Rives de ce jeudi aurait pu imaginer, compte tenu de la chaleur, qu’il était installé sur les bords du Drâa au Maroc, pays d’origine d’Aziz Sahmaoui. Nonchalamment installés sur les pelouses de la cale de la Savatte, sur les bords de Maine, les spectateurs ont apprécié la fraicheur du soir tout en se laissant bercer par cette musique qui sentait bon le vent chaud de l’Anti-Atlas marocain.



Aziz Sahmaoui , le chanteur marocain de Barbès, sur la scène de Tempo Rives
Aziz Sahmaoui , le chanteur marocain de Barbès, sur la scène de Tempo Rives
La musique d’inspiration berbère on aime ou pas. Et pourtant cette musique qui fleure bon les montagnes de l’Atlas ou les plaines caillouteuses de Ouarzazate, est plutôt plaisante pour qui apprécie ce pays si accueillant qu’est le Maroc. Avec son sourire, même dans les pires situations pour un musicien, Aziz Sahmaoui, a réussi à faire partager sa passion au public angevin endormi par les fortes chaleurs de l’après-midi.

Et des problèmes, il en a eu hier soir Aziz, notamment avec une sonorisation récalcitrante, qui lui a d’abord fait prendre du retard et envoyé quelques effets larsen indésirables, pendant la suite du concert. Certains artistes auraient quitté la scène, bien au contraire Aziz Sahmaoui est resté s’en servant même comme d’un outil pour communiquer avec le public.

Né à Marrakech au Maroc, Aziz Sahmaoui a été, depuis son plus jeune âge, bercé par les musiques traditionnelles, notamment dans le cadre du festival Ksar El Badii, où se concentrent les sonorités des tribus venues des hauts plateaux de l’Atlas. C’est là qu’il a puisé son inspiration, formant son propre groupe musical à l’âge de 14 ans. Aziz est tombé dans le chaudron musical et ça se sens.

Désormais installé à Paris, il intervient au cœur de l’Orchestre National de Barbès (ONB) dont il fut l’un des fondateurs, leader et même compositeur, depuis les année 90, faisant découvrir au public français un nouveau style musical mêlant des rythmes maghrébins à ceux du jazz voire du rock fusion.

C’est sa collaboration avec plusieurs autres artistes, notamment le guitariste Nguyên Lê, Michael Gibbs et son big band ou encore le groupe Sixun, qui lui a permis cette musique très cosmopolite qui la rend plus internationale, sans pour autant oublier ses racines marocaines. Ses musiciens et ses instruments témoignent des origines magrébines de sa musique.

Un autre musicien en la personne du pianiste de jazz d’origine tzigane Joe Zawinul, a également fortement marqué Aziz Sahmaoui et nul ne s’en plaindra bien au contraire. Joe Zawinul qui fut son maitre musical avait même invité Aziz pour l'enregistrement de son double album et jusqu'à sa mort en 2007, Aziz fera partie du groupe Zawinul Syndicate. Une bonne carte de visite qui aura permis au musicien marocain d’acquérir ses lettres de noblesse.

Manafina, un groupe angevin qui gagne à être connu
Manafina, un groupe angevin qui gagne à être connu
N’oublions pas la première partie assurée par le groupe Angevin « Manafina », lequel a véritablement enthousiasmé le public, déjà très nombreux en début de concert, ce qui est tout de même assez rare. Il est vrai que ce groupe qui propose un répertoire basé sur des compositions originales ainsi que sur des textes de poésie orientale a de quoi séduire. Il fut chaleureusement a applaudi et rappelé à la fin de son concert

Avec des musiciens qui utilisent aussi des instruments traditionnels pour des chansons chantées en français, en bambara, en arabe ou en hébreu, ce groupe plutôt humaniste et militant, sera présent le 2 octobre prochain, à la salle Claude Chabrol à Angers, lors de l’arrivée de l’étape de la Marche contre la misère Le Croisic - Paris




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag




















cookieassistant.com