Bar-Bars sur le zinc à Angers


Rédigé par - Angers, le Mardi 22 Novembre 2016 à 07:45


La 15e édition du festival culture Bar-Bars aura aussi lieu à Angers (et Segré), avec pas moins d'une trentaine d'événements et de concerts gratuits, prévus dans neuf bars, du 24 au 26 novembre.



Une partie du collectif bar-bars d'Angers, ici réuni au Black Peat, qui participe à sa première édition.
Une partie du collectif bar-bars d'Angers, ici réuni au Black Peat, qui participe à sa première édition.
la rédaction vous conseille
Ça n'est pas encore la Fête de la Musique -et ne demande pas à le devenir- mais la tradition est désormais bien installée, à Angers comme dans 55 autres villes de France : chaque fin novembre, la culture Bar-Bars investit plus de 200 lieux à travers l'Hexagone.
En fin de semaine, du 2 au 26 novembre, 8 troquets angevins* et un segréen (Les Boissons Rouges) ont répondu à ce nouvel appel Bar-Bars, tel une "fédération de lieux qui défendent la diversité culturelle", résume le coordinateur national de l'événement, Nicolas Crusson. "La diversité culturelle, c'est un axe fort du collectif, mais c'est aussi et avant tout une réalité dans la programmation", complète-t-il.
 
L'une des particularités du festival est justement de ne centraliser aucune programmation : chaque bar participant s'y attèle de son côté, avec ses propres goûts et réseaux. Reste ensuite à coordonner les dates et horaires pour que le public bar-bars de chaque ville puisse picorer le plus de musiques possibles durant les trois jours de l'événement.
"L'objectif, à Angers, est de proposer une sorte de déambulation au gré de chacun des établissements ayant répondu à l'appel du festival. Tu entres dans un bar, ça te plaît, tu restes. Dans le cas contraire, tu passes à un autre bar et ainsi de suite", reprend Nicolas Crusson. Un butinage en règle pour découvrir les groupes d'aujourd'hui et de demain, avec tous ou presque un point commun : la proximité avec la scène locale.
"Bar-Bars, c'est un temps vitrine qui met en avant le collectif et montre que la culture est accessible à tous, par le biais de la gratuité. Mais il sert aussi à démontrer qu'il se passe des choses toute l'année dans nos établissements", argue Bertrand Lamé, le patron du Bar du Quai.
 
De la diversité, du collectif et de l'accessibilité, voilà résumées les trois raisons d'être du Festival culture Bar-Bars, événement culturel qui se veut aussi "responsable dans la manière de faire la fête", relève Nicolas Crusson. "C'est un levier politique non négligeable, un moyen d'intégrer notre action dans chaque ville", conclut Vincent Salvat (Héron Carré, T'es Rock Coco).

*Colisée Bar Bowling, The Black Peat, Wallaby's Australian Pub, Welsh Pub, James Joyce, Joker's Pub, T'es Rock Coco, Bar du Quai.

La programmation complète, c'est
ici .




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag