Basket-Ball : Bourges sans pitié pour l’UFAB 49.


Rédigé par - Angers le Dimanche 6 Octobre 2013 à 09:07


Face aux championnes de France en titre, les basketteuses angevines se sont inclinées 83-43 hier à Paris, en ouverture du championnat de Ligue Féminine de basket. L'apprentissage du très haut-niveau commence.



Temps mort à Coubertin (crédit photo : UFAB 49)
Temps mort à Coubertin (crédit photo : UFAB 49)
David Girandière l’avait annoncé. Pas de pression avant d’affronter cet ogre, à Paris, lors du traditionnel Open qui accueille la première journée du championnat. Perdre de un point ou de 40 ne changerait rien, le maintien en LFB ne se jouant pas sur ce genre de confrontations disproportionnées, pour le jeune club Angevin.

Eh bien le tarif est de 40 points. Les coéquipières de la capitaine des « braqueuses », Céline Dumerc, et la constellation d’internationales (4 vice-championnes d’Europe) qui composent l'équipe de Bourges ont sorti un match de niveau Euroleague, la compétition phare européenne, ne lâchant jamais leur proie, sauf peut-être dans les toutes dernières minutes.

Les angevines n’ont fait jeu égal que l’espace de deux minutes (2-2), avant d’encaisser un 17-0, interrompu par un panier de Sophie Le Marrec.
Pendant les deux premiers quarts temps, l’UFAB connaîtra deux longues périodes de cinq minutes, sans marquer. La seconde durant même trois minutes de plus en début de seconde période, pour 8 minutes d’abstinence cumulées. Dur !

27-8 au bout de dix minutes, 45-14 à la mi-temps, la messe était dite pour des angevines qui paraissaient crispées. Parmi les recrues, seules Romana Hejdova et Lizanne Murphy semblaient jouer à leur niveau. Le coach angevin faisait tourner son effectif et il est vrai que l’on ne sentait pas encore une grosse différence de niveau entre le cinq majeur tout neuf et le banc qui se connait mieux.

65-23 au bout du troisième quart, puis 83-43 au terme de la partie. Rien d’inquiétant, cependant, pour l’UFAB qui a une grosse marge de progrès. Rappelons que la préparation a été considérablement perturbée par la blessure de Camille Aubert et l’absence pour cause de sélection canadienne de Lizanne Murphy.

Les recrues doivent trouver de la cohésion, les autres joueuses découvrent le haut niveau, voire le très haut niveau avec Bourges. Il faut donner du temps au temps. Mais déjà s’annonce à Jean Bouin l’autre équipe d’Euroleague, Lattes-Montpellier, de Gaêlle Skrela et du coach Valéry Demory, bien connu à Cholet basket. Il existe, donc, un second Everest, en LFB, que le public angevin est invité à découvrir.

Ce sera un beau spectacle. Même si l’avenir de l’UFAB en LFB se jouera certainement dans la plaine.




Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur

Angers SCO | Ducs d'Angers | UFAB 49










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com