Basket masculin : Brissac prêt à écrire une nouvelle page de son histoire


Rédigé par - Angers le Vendredi 1 Mai 2015 à 19:06


On la connaissait pour son château et ses compétions de montgolfières, on connaît désormais Brissac-Quincé, petite ville du Sud-Loire d’Angers, pour le BAB, son club de basket. En tête du championnat de National 2 à trois rencontres de la fin de saison, le petit poucet de la compétition nationale se paye le luxe de la Coupe de France, ce dimanche, à la Halle Georges-Carpentier à Paris et ... la gagne par 72 à 56.



Le tigre, emblème du Brissac Aubance Basket devrait rugir dans les gradins de la Halle Carpentier, les joueurs brissacois étant bien décidés à ne pas s’en laisser compter, comme à leur habitude. (Crédit photo : Sarah Kerfanto - zoombasket.com)
Le tigre, emblème du Brissac Aubance Basket devrait rugir dans les gradins de la Halle Carpentier, les joueurs brissacois étant bien décidés à ne pas s’en laisser compter, comme à leur habitude. (Crédit photo : Sarah Kerfanto - zoombasket.com)
la rédaction vous conseille
Mais qu’est ce qui fait courir Brissac-Quincé, cette petite ville d’à peine 3000 habitants située au sud d’Angers dans le Maine-et-Loire ? Amoureuse des filles de l’air au point d’en faire un site de référence pour les compétitions de montgolfière, Brissac se découvre depuis quelques années une autre passion, celle du basket en suivant les exploits d’une équipe qui crée la surprise dans le championnat national.  
 
Le BAB (Brissac Aubance Basket) comme on l’appelle affectueusement dans la région de l’Aubance, « c’est un grande famille, celle des 1200 supporters qui l’encourage à chaque match et tous ceux qui nous soutiennent, le plus souvent avec les moyens du bord », explique Gilles Macé, son président depuis près de 11 ans. Ce derniers savoure la réussite de ses équipes et surtout celle de l’équipe fanion, actuellement première de la N2 poule B devant un autre club Angevin, l’Etoile d’Or Saint Léonard, installé depuis l’an dernier à l’Arena Loire de Trélazé.
 
« C’est le club qui a les moyens financiers les plus faibles, 400 K€ pour 300 licenciés et 28 équipes, mais qui n’oublie pas d’où il vient », poursuit le président, avec une certaine humilité. « Nous sommes des amateurs, mais nous travaillons comme des professionnels, avec des heures d’entrainement. Ce sont ces années de travail dans la simplicité et la perfection qui commencent à payer. Quant à moi je reste à l’arrière, je ne suis que la loco qui entraine les wagons  ».
 
A la porte de la Nationale 1, le Saint-Vincent Sport créé en 1939, devenu l’Entente Sportive de l’Aubance dans les années 70, et désormais le Brissac Aubance Basket (BAB), est en train d’écrire une nouvelle page de son histoire. Dimanche, il disputera pour la première fois le trophée de la Coupe de France contre le Basket Club de Montbrison (Loire) (3eme de la N2 poule A).
 
« Si nous ramenons la coupe, ça va nous donner de la crédibilité et certainement d’autres ressources financières ».

En route pour Paris, le président du club de Brissac se montre plutôt confiant. « Près d’un millier de supporters nous accompagnent, nous abordons cette finale sereinement car nous savons que quelque soit l’issue de ce match historique, c’est une consécration pour l’équipe et une récompense pour tous ceux qui la soutienne. Pour eux nous allons tout donner. Nous avons créé la surprise dans le championnat, cette finale c’est la cerise sur le gâteau ».
 
Et la tension monte à Brissac et dans communes du Sud Loire, comme c’est le cas lors des matchs disputés dans la salle de sport du Marin.  Dans toutes les familles, on attend l'issue avec impatience car chacun sait que ce résultat impactera la suite des événements et notamment la probable montée en Nationale 1. «  En 2O04 nous étions en départementale 2, nous avons gravi tous les échelons un à un. Mais nous savons que sur le plan financier l’accès à la N1 sera compliqué. Personne ne connaissait Brissac, mais cette finale va nous donner de la crédibilité et certainement d’autres ressources financières ».
 
Soutenue financièrement par 250 partenaires privés et les subventions à la taille des collectivités du Sud Loire d’Angers, le club compte bien sur cette victoire pour faire parler de lui et attirer de nouveaux partenaires.
 
« Quel que soit le résultat, nous nous retrouverons lundi soir à la salle du Marin pour une grosse fête » s’enthousiasme déjà le président avant de rejoindre son équipe. «  Et … si nous ramenons la coupe, ce sera un vrai moment de folie ».
 
Dernière minute : le BAB gagne la Coupe de France -Trophée Masculin par 72 à 56. Un exploit !

Pour en savoir plus :
http://www.ffbb.com/brissac-repart-avec-le-trophee-en-poche

Le président Gilles Macé, brandissant le trophée gagné par le BAB, dimanche après-midi (photo Bellenger/IS/FFBB - 03/05/2015)
Le président Gilles Macé, brandissant le trophée gagné par le BAB, dimanche après-midi (photo Bellenger/IS/FFBB - 03/05/2015)




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20




cookieassistant.com