Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Bercy, les Ducs d'Angers sont de retour !!!


Rédigé par - Le Mercredi 8 Janvier 2014 à 08:13


Les Ducs d'Angers vont retrouver Bercy. Vainqueurs 4 buts à 2 de l'Etoile Noire de Strasbourg, les Angevins se sont qualifiés pour la finale de la Coupe de France. Ils y rencontreront l'ogre du hockey en France : les Dragons de Rouen, victorieux de Briançon (2-4). Rendez-vous donc au Palais omnisports de Paris-Bercy le 26 janvier pour la fête du hockey national.



Les Ducs d'Angers avaient la possibilité de repartir en finale à Bercy, un an après leur défaite face à Briançon (2-1) et surtout de rectifier le tir après la demi-finale de Coupe de la Ligue perdue face à Chamonix. L'Etoile Noire de Strasbourg espérait, de son côté, disputer la première finale de Coupe de France de leur histoire.

Le Haras était archi-comble ce mardi soir pour cette demi-finale. Diffusée en direct par Angers Télé, la rencontre allait se disputer sous les yeux du Maire F.Beatse et du député L.Belot.

Angers débutait bien la partie et monopolisait le palet. Les tirs étaient nombreux côté angevin mais, Hiadlovsky, le portier alsacien, repoussait toutes les tentatives.

Il allait pourtant encaisser le premier but de la soirée. Sur un shoot puissant de Lévêque, la rondelle voltigeait devant la cage. Après de multiples rebonds sur le gardien et sur Baluch, elle finissait par passer la ligne tout doucement (8'02 : 1-0).

Strasbourg se montrait assez timide en attaque et Hardy était assez tranquille pour stopper les shoots. Malheureusement, les Ducs allaient craquer suite à un surnombre. En infériorité numérique, Fortier se faisait chiper le palet devant sa cage. Une erreur comme celle-ci allait se payer cash. Trudeau récupérait et donnait un caviar à Pardavy sur sa droite. Celui-ci trompait Hardy et égalisait (15'49 : 1-1).

Angers accusait le coup et n'arrivait plus à se montrer aussi dominateur dans la fin du tiers.

Les hommes de Simon Lacroix reprenaient la marche en avant en début de deuxième tiers. Aidés par une supériorité, les Ducs se créaient de nombreuses belles occasions devant la cage du portier alsacien.

C'était pourtant sur un contre que les Angevins repassaient devant au tableau d'affichage.

L'ancien duo dijonnais allait de nouveau faire parler la poudre. Skinnars récupérait sur le côté gauche et filait au but. Avec une passe dont il a le secret, le numéro 95 offrait à son compère Crowder le deuxième but angevin (27'45 : 2-1).

Alors, et comme lors des premières vingt minutes, les Ducs d'Angers reculaient et se faisaient bousculer par les Strasbourgeois. La tension montait minute après minute et une bagarre éclata. Les arbitres (Bergamelli et Hauchard) envoyaient les coupables en prison.
Les deux gardiens multipliaient les arrêts et le score ne bougeait plus avant le buzzer de la pause.

L'attente avant la joie

Le rythme s'intensifiait dans le troisième tiers. "La prochaine équipe qui marque partira à Bercy" pouvait on entendre dans les tribunes du Haras.

Angers semblait avoir loupé son occasion de plier la rencontre sur une double supériorité. De plus, il fallait deux héroïques Albert et Henderson pour tuer la pénalité infligée contre les Ducs.

Mais, la lumière vint de Fortier. Malheureux sur le but strasbourgeois, le numéro 9 angevin déviait un tir de son capitaine Bellemare, bien servi par Campbell, et donnait deux buts d'avance à son équipe (53'29 : 3-1).

Les supporters avaient maintenant les yeux rivés sur le chronomètre. La partie était loin d'être terminée.

L'Etoile Noire allait même tenter son "va-tout" en prenant un temps mort. Hiadlovsky attendait le geste de son entraîneur pour quitter sa cage mais c'est alors Gaborit qui se présentait face à lui. Le choletais venait de récupérer le palet après un face-off remporté par Henderson et shootait victorieusement pour le quatrième but angevin (58'49 : 4-1).

La messe était dite et ce n'est pas le malheureux but contre son camp de Busto qui allait y changer quelque chose (59'41 : 4-2). Les Ducs d'Angers étaient qualifiés pour la finale de la Coupe de France à Bercy.

Après avoir acclamé Simon Lacroix et le président Michael Juret, le public angevin pouvait savourer et chanter sur les airs de "On est en finale". Les Ducs d'Angers, souriants et sautillants de joie étaient très heureux. Ils venaient d'offrir une finale à leurs supporters.

Les Angevins retourneront donc à Bercy le 26 janvier prochain. C'est la troisième finale de Coupe de France en quatre ans pour les hommes de Simon Lacroix. Et, comme en 2011, les Ducs y affronteront les Dragons de Rouen.

Déjà victorieux de la Coupe de la Ligue, les normands se déplaceront avec le costume de favori pour tenter (déjà) de réussir le doublé des coupes.

Une belle finale se prépare dans le Palais Omnisports de Bercy. Un choc entre les deux meilleures équipes du hockey français depuis cinq ans.




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur