Bérénice, l’Anjou se mobilise


Rédigé par yannick Sourisseau - Angers, le 14/05/2009 - 16:32 / modifié le 16/05/2009 - 10:42


Mais où peut bien être passée Bérénice, cette jeune femme « pétillante » de 25 ans, aide soignante dans une maison de retraite d’Angers ? Le 4 Mai elle a quitté son domicile de la Jumellière, région de Cholet. Depuis elle n’a pas donné signe de vie. Ses proches et toute une région se mobilisent pour la retrouver.



Bérénice, l’Anjou se mobilise
Le lundi 4 Mai, avant de quitter le camion aménagé dans lequel elle vivait avec Damien, son compagnon, Bérénice Leprêtre, a envoyé un dernier message à son père, lui signalant qu’elle pouvait déjeuner avec lui le mercredi suivant. Depuis plus aucune nouvelle de la jeune fille. Ce sont ses parents qui ont alerté la police mercredi, après avoir été informé par l’employeur de la non présence de la jeune fille.

Agée de 25 ans Bérénice est employée depuis le début de l’année, comme aide soignante, à la « Retraite », une résidence pour personnes âgées située rue Saumuroise à Angers. Lundi dernier la jeune fille a quitté la Jumellière (49), au volant de sa Renault Mégane verte (ancien modèle), immatriculée 7 567 YG 49, vers 22h30 pour dormir chez l’un de ses frères afin d’être sur place le mardi matin, pour reprendre normalement son travail. A ce jour on a retrouvé ni la voiture, ni sa conductrice. Quand au téléphone portable dont la jeune fille était munie, il a été localisé lundi soir vers 23h30 par une borne relais située à Bouchemaine. Depuis son portable ne répond plus et sa carte bancaire est muette. Une situation qui préoccupe les enquêteurs d’autant que ces derniers disposent de peu d’éléments pour suivre une éventuelle piste.

Du coté de ses parents et amis on se mobilise. Sa mère et ses frères et sœurs ont distribué des tracts et des affichettes avec la photo et la description de Bérénice à Cholet, pendant que d’autres ont remonté les rives de la Loire et de la Maine à la recherche du véhicule et de son occupante. Des amis ont même envoyé des avis de recherche sur les blogs, Facebook et webmagazines afin de diffuser le plus largement possible le portrait de la jeune femme. Désormais les réseaux fonctionnent à plein régime et l’on s’envoie le signalement via les messageries, sans résultat pour l’instant. Bérénice demeure introuvable.

Téléchargez l'avis de recherche à imprimer, distribuer et mettre dans tous les lieux publics


















Angers Mag