Berges de Maine : s’inspirer des autres villes


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 02/06/2010 - 14:50 / modifié le 03/06/2010 - 16:32


Samedi dernier, une cinquantaine de bénévoles d’Angers ont pris la direction de Bordeaux afin de prendre connaissance des travaux d’aménagement des quais de la Garonne réalisés par cette ville. Pour les visiteurs cette journée, riche d’enseignements devrait donner des idées aux différents groupes de travail qui planchent sur le projet angevin.



Le groupe projet accompagné de T. Guichard, sur les bords de la Garonne.
Le groupe projet accompagné de T. Guichard, sur les bords de la Garonne.
la rédaction vous conseille
Après avoir parcouru les bords de la Maine à Angers et conformément a ce qui avait été décidé lors la réunion de présentation par le Maire, Jean Claude Antonini, en début d’année, le groupe projet constitué d’Angevins, a été invité à visiter la ville Bordeaux, laquelle a procédé récemment à l’aménagement des abords du fleuve qui traverse la ville. Un groupe de près de 60 personnes, encadré par Catherine BESSE, Adjointe du Quartier Doutre - St Jacques, Maryvonne FLEURY-LOURSON, Directrice de l'Action Territoriale et Jeunesse et de Christophe LESORT, urbaniste, chef de la mission berges, s’est rendu sur place ce samedi 29 Mai afin de prendre connaissance des travaux réalisés et trouver, le cas échéant quelques sources d’inspiration.

Reçu tout d’abord à la Mairie de Bordeaux par Michel DUCHÈNE, Chargé de la cité numérique, de la prospective et de la stratégie urbaine, de la circulation et du stationnement et Thierry GUICHARD, Directeur général des services techniques de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), les bénévoles angevins ont, en premier lieu, assisté à une présentation globale du projet bordelais.

Initié en 1994 par Jacques Chaban-Delmas, alors Maire de Bordeaux, la reconquête des quais de la Garonne et notamment de sa zone portuaire, dont une partie était une friche industrielle, aura démarré en 2000 pour se terminer en 2009. Le projet concernait surtout la rive gauche du fleuve, avec pour objectifs d’améliorer l’espace libéré par la démolition partielle des friches portuaires, permettre aux bordelais d’accéder au bord du fleuve, mettre en valeur le patrimoine riverain, accompagner l’installation d’un tramway et enfin protéger la ville des inondations.

« Pour la municipalité de Bordeaux, il s’agissait d’un acte politique fort, à destination des Bordelais », déclarait M. Duchène, lors de la présentation. « Nous savions que le public qui n’avait pas accès à l’eau, le port étant fermé par des barrières, était très demandeur », disait à son tour T. Guichard. Le projet qui, outre l’aménagement des quais, intégrait la création de plusieurs lignes de tramway, dont une traversant la zone reconsidérée, prenait également en compte la réhabilitation des locaux portuaires. Une salle polyvalente et une trentaine de boutiques de marques à prix discount, ont été installées dans les bâtiments réhabilités.

Le projet qui est à peine terminé, aura couté 115 Millions d’Euros, dont 105 pour les seuls travaux, financé en majorité par la CUB. « Le plus dur fut de convaincre les habitants, mais désormais ils se sont emparés des lieux pour les loisirs, le sport, la détente », poursuit M. Duchène en rappelant ce qu’avait dit Alain Juppé aux Bordelais : « On vous a fourni des espaces confortables, à vous d’inventer la vie qui va avec ! »

« Je ne connaissais pas Bordeaux avant. Nous devrions tirer des enseignements de cette visite », disait C. Besse. « Grace à cette visite nous avons pu nous faire une culture commune. J’ai noté que grâce à cet aménagement, la ville a changé considérablement sa façon de vivre », disait à son tour Christophe Lesort. Quant aux citoyens angevins, ils ont apprécié cette visite à l’exemple de Guillaume, un habitant du quartier de Verneau : « L’intérêt de cette journée c’est de pouvoir puiser des idées et les adapter au projet angevin avec intelligence. La mairie de Bordeaux a désormais du recul pour tirer des conclusions, lesquelles devraient nous servir ».

Le prochain voyage du groupe angevin est prévu à Lyon, le 12 Juin prochain.





Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag