Bienvenue au Bal des Intouchables !


Rédigé par Yves BOITEAU - Angers, le Mardi 14 Mai 2013 à 07:39


La compagnie Les Colporteurs pose ses chapiteaux à Angers du 13 au 26 mai, pour nous rappeler qu'un cirque, c'est bien plus qu'un spectacle. Présentations.



Le Bal des Intouchables sera donné du 18 au 26 mai, place de la Rochefoucauld.
Le Bal des Intouchables sera donné du 18 au 26 mai, place de la Rochefoucauld.
la rédaction vous conseille
Au cirque comme dans nos vies, il y a des questions qui s'imposent après des années de route. Il y a aussi des accidents qui changent ou précipitent le cours des choses. Après plus de 25 ans de tournées à travers l'Europe, Agathe Olivier et Antoine Rigot, les fondateurs funambules de la compagnie Les Colporteurs, ont éprouvé le besoin de réinterroger le sens de leur métier et de leur engagement artistique.

Comment reprendre le temps de l'échange ? Comment retrouver le contact du public ? Monter, jouer, démonter puis partir. Remonter, jouer... Chez les artistes circassiens aussi, le ronron des habitudes expose à la lassitude, au manque, au vide. « On a réalisé qu'une grande partie de ce qui faisait l'attrait du métier avait disparu. Que, pressés par les contraintes techniques et les budgets, on ne prenait plus le temps de se poser et dans certaines villes, les habitants ne s'apercevaient même pas de notre passage », explique Antoine Rigot.

Le temps, Antoine Rigot en connaît la valeur. Formé à l'Ecole nationale du Cirque Annie Fratellini, il est devenu paraplégique à la suite d'un accident de plongée en mai 2000, quatre ans après avoir créé Les Colporteurs. Un drame qu'il a patiemment surmonté, convaincu d'avoir un chemin d'artiste à poursuivre en dépit de son handicap. Ses mises en scènes – Les Etoiles (2006), Sur la Route (2009) et Le Bal des Intouchables (2012) – et de multiples collaborations ont sillonné ce chemin, forçant le respect et contribuant à reconstruire l'homme. Parallèlement, la nécessité de « tourner autrement » s'est imposée comme une évidence au sein des Colporteurs.

Montage des chapiteaux…

Créé en résidence à Lausanne (Suisse) où il a été présenté la première fois en septembre, Le Bal des Intouchables sera donné du 18 au 26 mai, place de la Rochefoucauld. Mais depuis plusieurs semaines, des habitants de la Doutre se préparent à sa venue via des initiations au cirque et des ateliers de création artistique (lire ci-dessous). Deux établissements scolaires du quartier sont aussi de l'aventure : trois classes de l'école Grégoire-Bordillon vont suivre des ateliers d'éveil corporel et musical avec Coline Rigot, la fille d'Antoine et Agathe, et des 5e du collège Saint-Charles, réaliser un travail photographique autour de la compagnie.

Pour le public, il sera possible dès le 13 mai, d'assister au montage des chapiteaux. « Des », car le campement des Colporteurs en comprendra deux, un pour son spectacle et un autre pour accueillir des temps festifs et de rencontre avec les Angevins. Bref, une vraie belle occasion à saisir pour retourner au bal.
Yves Boiteau

Le Bal des Intouchables, représentations les 18, 23, 24 et 25 mai à 20 h 30 et les 19 et 26 mai à 17 heures. Tarifs : 19 euros (plein), 15 euros (- 30 ans et demandeurs d'emplois), 8 euros (-18 ans), 23 euros (formule famille). Plus d'infos : ici

Du cirque, l'action culturelle ?

Bienvenue au Bal des Intouchables !
Dans la Doutre, la bonne nouvelle des Colporteurs s'est répandue avant même la venue de la compagnie.

Il est de bon ton, en matière de communication politique, de parler d'action culturelle. Pour dire que la culture et le spectacle, ce n'est pas fait que « pour les autres ». Ceux qui ont les moyens. Et ceux qui sont déjà de la partie. En partenariat avec L'Archipel, la maison des quartiers Doutre-Nazareth-Saint-Jacques, et la ville d'Angers, le Quai a eu le grand mérite de tenter de relever le défi en amont de la venue du spectacle des Colporteurs.

Baptisée Un Cirque dans la Cité, l'opération a démarré en décembre avec la venue à Nantes d'un groupe d'habitants pour une représentation du Bal des Intouchables. Ce groupe est issu d'une commission qui travaille spécifiquement sur la question de l'isolement et du lien social au sein de L'Archipel, et qui « préfère l'action à une étude sociologique », sourit Maryse Meslet, la directrice.

Lors du festival Cirques au Quai (26 février-2 mars), plusieurs autres habitants du quartier ont participé à des stages de découverte des agrès du cirque (photo) et assisté au spectacle Le Repas où « le concours de chantilly » a fait fureur. Ce n'est pas tout. Une vingtaine d'entre eux ont formé une chorale. Accompagnés par Valérie Souchard et Arnaud Lévêque de la Cie Bernadette Bousse, ils se produiront lors d'un temps festif de rencontre avec les artistes et le public le 22 mai.

Apéritif dînatoire et décoration seront aussi faits « maison ». Une batucada (ensemble de percussions du Brésil) du quartier et des élèves amateurs de l'école de cirque de La Carrière seront aussi de la partie. Une manière très concrète de saisir la main tendue par les Colporteurs.








1.Posté par raoul le 15/06/2013 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de la technique mais spectacle déprimant... à éviter...








Angers Mag