Biopole : Vinci Environnement réclame 30 millions d’euros


Rédigé par - Angers, le 11/09/2015 - 17:15 / modifié le 14/09/2015 - 16:49


Alors que le conseil communautaire de rentrée se profile, lundi soir, le président de l'Agglo, Christophe Béchu, a révélé qu'un important dossier était parvenu à la collectivité, durant l'été. Son expéditeur ? Vinci Environnement, le constructeur de l'usine de tri mécano-biologique Biopole, dont l'agglo a décidé l'arrêt définitif, début juillet. Et le groupe privé n'y va pas avec le dos de la cuillère : il réclame 30 M€ à la collectivité.



Le dossier Biopole connaît un nouvel épisode, avec la demande de réparation formulée par Vinci Environnement à l'agglo d'Angers.
Le dossier Biopole connaît un nouvel épisode, avec la demande de réparation formulée par Vinci Environnement à l'agglo d'Angers.
la rédaction vous conseille
C’est une carte postale bien singulière qu’a reçue le président de l’agglo, dans la première quinzaine du mois d’août. A l’heure où d’autres envoient leurs bons baisers depuis leur lieu de villégiature, Vinci a opté pour un dossier long comme un jour sans fin -20 kg d’arguties diverses et variées- pour obtenir réparation sur le dossier Biopole. Pour rappel, Vinci est le constructeur de l’usine de tri mécano biologique installée à Saint-Barthélemy et dont les élus de l’agglomération ont décidé l’arrêt, au début du mois de juillet.

C’est cette décision, et plus encore, la résiliation à la mi-juin du contrat passé avec Vinci Environnement qui a motivé ce courrier estival, dont Christophe Béchu a révélé l’existence vendredi matin. Au-delà de la poursuite d’un contentieux initié au printemps dernier, c’est la somme réclamée par le groupe qui interpelle : 30 millions d’euros, selon le président de l’agglo. La grande majorité -22 à 23 M€- de cette somme viendrait, toujours selon Christophe Béchu, en réparation de « la résiliation du contrat, qui aurait fait perdre des marchés à Vinci Environnement en Pologne, en Angleterre et aurait compliqué certains autres, notamment à Tarbes ».
 
Ce dossier marque une nouvelle étape dans le contentieux qui oppose l’agglo à Vinci Environnement, puisque la collectivité estime de son côté que c’est au constructeur de payer les pots cassés, s’appuyant notamment sur les conclusions de rapports d’expertises.
 
 La grande majorité des 30M€ réclamés viendrait en réparation de « la résiliation du contrat, qui aurait fait perdre des marchés à Vinci Environnement en Pologne, en Angleterre et aurait compliqué certains autres, notamment à Tarbes », selon Christophe Béchu.

Sujet au long cours, la procédure juridique ne doit pas pour autant occulter l’actualité du site. Si Biopole ne fonctionne plus, il s’agit tout de même de vider les digesteurs de l’usine, pour éviter tout risque lié à cette situation. « Il faut inerter les déchets », explique Christophe Béchu. Une opération « lourde » lancée dans les prochaines semaines et qui mobilisera 1 des 2,5 millions d’euros de coût estimé pour l’arrêt du site.
 
Contentieux juridique, purge du site, hypothèse de requalification (la perspective d’une centre de tri à grande échelle semble plus que jamais sur les rails)… le dossier Biopole fera parler longtemps après sa fermeture.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par FBezie le 14/09/2015 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Espérons que l'agglo tiendra bon dans ce dossier, ne serait ce que pour des raisons éthiques, face justement au manque de bon sens moral dont fait manifestement preuve le groupe Vinci.
On a bien tous compris qu'en cette période de vaches maigres, les grands groupes industriels, fort de leurs services juridiques très étoffés, ne rechignent en rien pour réclamer leurs dus dont ils auraient été "injustement" spoliés.
Rappelons quand même que depuis sa mise en service, ce site n'a jamais été récep...















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com