Bombardement d'Angers, appel à témoignages


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 27/06/2014 - 09:58 / modifié le 27/06/2014 - 14:30




La caserne des pompiers, rue Jules-Dauban, après le bombardement de mai 1944 (photo Archives municipales Angers)
La caserne des pompiers, rue Jules-Dauban, après le bombardement de mai 1944 (photo Archives municipales Angers)
Un groupe de recherches historiques de l’UATL-ECA (Université Angevine du Temps Libre- Echanges Culturels Angevins) travaille depuis trois ans sur le bombardement d’Angers à la Pentecôte 1944.

Programmé dans le cadre du Plan Rail qui précéda le Débarquement, cet événement fut un véritable traumatisme pour les habitants, mal préparés en dépit de l'ordre d'évacuation pris par les autorités. Officiellement, le drame a fait 254 morts, 250 blessés et 5584 sinistrés.

Le groupe de travail cherche les témoignages d’Angevins ayant connu ce bombardement ou possédant des informations sur ce sujet. Contact : pentecote44(at)gmail.com ou 06 85 31 76 74.

Pour rappel, le travail de l’UATL-ECA a donné lieu à une exposition intitulée « Angers sous les bombes », , réalisée par une équipe d’historiens et contributeurs bénévoles, et visible à l’Hôtel de Ville jusqu’au 22 août.

Accès libre du lundi au vendredi (de 9h à 17h30), et le samedi (de 9h à 12h).








1.Posté par Bonnot le 28/06/2014 07:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voyant votre article, je vais contacter ma maman à Angers depuis toujours et ayant connu les bombardements.
Hélène Bonnot

2.Posté par oAHAHA le 29/06/2014 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Finalement c'est ce qu on toujours fait les socialistes durant trente ans... bombarder la ville et détruire progressivement sous divers prétextes son patrimoine architectural et ses façades historiques....Je pense qu'il faudrait aussi faire une recherche sur comment les socialistes ont déformé la ville au point qu'elle devient une ville fade qui n'intéresse même plus les touristes étrangers!















Angers Mag