Bonchamps-David d'Angers : "L'instant de grâce" revisité au Musée des Beaux-Arts


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le Mardi 10 Février 2015 à 18:30


A l’occasion de la parution de l’ouvrage de Yves Viollier, "L’instant de grâce", publié aux éditions Robert Laffont, les musées d’Angers, en partenariat avec la librairie Richer, organisent une rencontre avec l’auteur à l’auditorium du musée des Beaux-Arts d’Angers. L'occasion, notamment, de savoir pourquoi l'on doit la plus célèbre des œuvres dédiées au général vendéen Bonchamps à l'un des plus farouches artistes républicains, David d'Angers...



Yves Viollier viendra présenter dans l'auditorium du Musée des Beaux-Arts "L'instant de grâce", où il est notamment question de ce que l'on appelle le "Pardon de Bonchamps", la statue de David d'Angers exposée dans la abbatiale de Saint-Florent-le-Vieil. Crédit photo : E. Robert Espalieu.
Yves Viollier viendra présenter dans l'auditorium du Musée des Beaux-Arts "L'instant de grâce", où il est notamment question de ce que l'on appelle le "Pardon de Bonchamps", la statue de David d'Angers exposée dans la abbatiale de Saint-Florent-le-Vieil. Crédit photo : E. Robert Espalieu.
la rédaction vous conseille
Tout frais sorti de l'imprimerie, et publié aux éditions Robert Laffont, "L’instant de grâce", de l'écrivain vendéen Yves Viollier, est un roman qui évoque l'un des épisodes les plus fameux de l’histoire des guerres de Vendée.

Alors que les troupes républicaines, pourtant inférieures en nombre, viennent de battre les contingents vendéens à Cholet, ces derniers se replient sur la Loire, décidés à massacrer quelque 5 000 prisonniers républicains réfugiés dans l'église de Saint-Florent-le-Vieil.

Blessé à mort durant la bataille de Cholet, le chef vendéen Bonchamps (né à Juvardeil) agonisant demande alors expressément à ses troupes de grâcier les prisonniers... une dernière volonté respectée, qui sauve de fait la vie des 5 000 républicains. Parmi eux, Pierre-Louis David, un homme fantasque, un peu ivrogne, parti à la guerre, comme beaucoup d'autres à l'époque, avec son fils de 5 ans.

Cet enfant, c'est David d'Angers, farouche républicain lui aussi, qui immortalisera 30 ans plus tard les derniers mots du vendéen Bonchamps à travers une sculpture en marbre présentée dans l'église Saint-Florent-le-Vieil et dont le plâtre d'atelier est exposé à la Galerie David d'Angers.

C'est cette histoire qu'Yves Viollier, qui a notamment publié "Les saisons de Vendée", "L’Orgueil de la Tribu" (Grand Prix catholique de littérature 2004) ou plus récemment "Les Deux Ecoles" livre aux lecteurs dans "L'Instant de grâce".
 
Rencontre animée par Antoine Boussin le jeudi 12 février, à 18h15, à l'Auditorium du musée des Beaux-Arts. Réservation obligatoire au 02.41.05.38.72












Angers Mag












Angers Mag : Et les vainqueurs sont ….: Une troisième victoire en quatre matches, 10 points sur 12... https://t.co/DpuCzDEYDb https://t.co/8qqiDBDDUb
Dimanche 26 Février - 12:38
Angers Mag : A lire, à écouter ce week-end...: La semaine a été chargée, et celles qui vient le sera... https://t.co/hxoRnF2uER https://t.co/BDyGhLuhzC
Samedi 25 Février - 08:34
Angers Mag : A Rive d'Arts, les artistes en famille: Un an après son ouverture, le pôle création de... https://t.co/03Xzbrqlhe https://t.co/TQq0Fzc23O
Samedi 25 Février - 08:04
Angers Mag : #MaineetLoire Déçu par l'avocat Gilbert Collard, il lui consacre un livre-ouvert https://t.co/TyBog3vWsX https://t.co/M1cWLK5LG6
Samedi 25 Février - 07:34







cookieassistant.com