Bouts du Monde a pris le bon train


Rédigé par - Angers, le Mercredi 16 Septembre 2015 à 12:00


Sept ans après sa création à Angers, cette revue trimestrielle a su fidéliser des lecteurs partout en France autour d’une conviction : la vie de notre planète, les récits intimes de voyageurs en parlent au moins aussi bien que les médias. Trois des auteurs fidèles de la revue échangeront autour du sens qu'ils accordent au voyage, samedi prochain lors d'une table-ronde à la librairie Contact.



William Mauxion, fondateur et rédacteur en chef de la revue Bouts du Monde.
William Mauxion, fondateur et rédacteur en chef de la revue Bouts du Monde.
la rédaction vous conseille
En août, à l’heure où beaucoup mettaient le cap sur la Bretagne, les Pyrénées ou l’Auvergne, William Mauxion bouclait son sac à dos pour le Kirghizistan. Pas vraiment la destination la plus prisée des tours opérateurs ? Un critère de choix pour ce journaliste angevin –il travaille au Courrier de l’Ouest-, habitué à fuir les hots-spots touristiques pour privilégier des destinations méconnues et souvent lointaines, avec un goût affirmé pour l’Asie. Une question d’état d’esprit où se mêlent convictions, curiosité et plaisir aussi.

En 2008, William Mauxion a réuni ses passions pour le voyage et le journalisme en fondant la revue de carnets de voyageurs Bouts du Monde. Une expérience qui a bien failli tourner court. « Les premières parutions se sont faites en kiosque, une grosse erreur eu égard au coût de distribution, rappelle-t-il. Le modèle économique n’était pas le bon mais les retours sur la ligne éditoriale, eux, nous ont conforté. Les auteurs ont continué à nous écrire et à nous proposer des sujets. »

Et cette ligne éditoriale, c’est quoi précisément ? « J’ai toujours été convaincu que comprendre l’Iran avec BFMTV, ça n’avait pas de sens. On a fait le pari que les voyageurs, via leurs expériences, leurs inspirations, pouvaient nous confier le pouls du monde » résume William Mauxion.
"Je n’ai jamais compris l’idée en vogue dans le métier que la longueur des textes faisait fuir. La presse qui marche aujourd’hui prouve le contraire." William Mauxion, directeur de publication de Bouts du Monde

Le N°24 de Bouts du Monde sort ce samedi 19 septembre.
Le N°24 de Bouts du Monde sort ce samedi 19 septembre.
Récits, notes, photos, croquis, dessins… Puisant dans les centaines de propositions transmises par ses premiers lecteurs, Bouts du Monde rebondit en octobre 2010 en librairie, « là où on sait que des professionnels du livre auront envie de nous vendre. C'était notre seul salut. » Du mag traditionnel, la revue passe au format à la française (17X24 cm), gagne en épaisseur (140 pages) et en exigence graphique. « Je n’ai jamais compris l’idée en vogue dans le métier que la longueur des textes faisait fuir. La presse qui marche aujourd’hui prouve le contraire. On propose certains sujets de 25 000 signes » appuie son fondateur.

Assemblage de récits et de reportages extrêmement divers, Bouts du Monde décline désormais régulièrement son sommaire en suivant un fil rouge thématique. Après Les Terres Meurtries, les Pays Froids, les Iles..., le numéro 24 à paraître ce samedi 19 septembre s'intéresse aux trains et aux itinéraires ferroviaires mythiques tel le Transsibérien ou la ligne Djibouti-Addis Abeba : "Cette ligne a été construite par la France, abandonné et elle est aujourd'hui restaurée à grands frais par la Chine, la preuve que les récits de voyageurs peuvent aussi nous parler indirectement de géopolitique."

Si les démarches diffèrent, on pense à XXI ou à 6 mois, deux des « mooks » -le mot très laid, contraction entre magazine (« m ») et livre (« book »), inventé pour désigner ces revues de reportages au long cours- qui ont su gagner la reconnaissance et la fidélité des lecteurs en France. A une autre échelle, Bouts du Monde voit aussi l’avenir avec confiance. Editée à 3000 exemplaires, elle compte 500 abonnés et facture chaque mois plus de 400 numéros, sans pour autant faire de bruit à Angers: « En dehors de notre niche, la notoriété est proche du néant. Pour l'anecdote, le seul salon où on a perdu de l'argent, c'est la Foire-Expo d'Angers, sourit William Mauxion, Mais la revue est pérenne et on a envie d’éditer d'autres choses. »

Bouts du Monde, 16€ (frais de port inclus) - www.revue-boutsdumonde.com
 

« Voyager responsable, c’est quoi ? »
Dit autrement, « le voyage éthique existe-t-il vraiment ? » C’est l’intitulé de la rencontre qu’organise la librairie Contact ce samedi 19 septembre à 18h30 autour de trois auteurs, contributeurs réguliers de la revue Bouts-du-Monde. Anne Bécel, géographe spécialisée en tourisme équitable, auteur de guides de voyage ; Nicolas Jolivot, voyageur-illustrateur saumurois et le photographe angevin Christian Frémin échangeront autour du sens qu'ils accordent au voyage, et de leurs propres expériences. La rencontre sera animée par Tiphaine Crézé, journaliste et collaboratrice d'Angers Mag.

Entrée librée. Librairie Contact, 3, rue Lenepveu à Angers - www. librairie-contact.over-blog.com.
 



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par GILANIK le 18/09/2015 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Probablement la meilleure revue de carnets de voyages jamais publiée : exigence éditoriale, respect des rédactionnels proposés par les voyageurs et travail de publication soigné. Un ton souvent distancié quand il n'est pas décalé ! Le tout sans une seule publicité au long des quelque 140 pages trimestrielles. BRAVO

2.Posté par Yannick Sourisseau le 18/09/2015 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour eux, vous avez raison. Les journalistes qui éditent ces carnets de voyage, qui sont aussi des amis d'Angers Mag, apprécieront votre commentaire.








Angers Mag












Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17







cookieassistant.com