Breaking news : le Calypso s'amarre sur les plages ligériennes !


Rédigé par - Angers, le Vendredi 19 Mai 2017 à 18:00


The Loire Valley Calypsos sort "Chalonnes Island", un album inspiré des musiques caribéennes, en même temps qu'il crée un label dédié à ce style des îles. Le tout à la sauce angevine...



Duke of Nylon, Blind Bud, Lord Titou et Mighty Pete ont mêlé cabernet franc et chenin à la recette traditionnelle du calypso. Sourire garanti...
Duke of Nylon, Blind Bud, Lord Titou et Mighty Pete ont mêlé cabernet franc et chenin à la recette traditionnelle du calypso. Sourire garanti...
la rédaction vous conseille
Depuis le début des années 60, on le croyait définitivement échoué sur les bancs de sable des Caraïbes anglaises, boudé après avoir été adulé par les touristes US en quête de soleil et de dépaysement. Le calypso était mort. C'était sans compter sur The Loire Valley Calypsos, quatre trentenaires aussi à l'aise dans le port de la chemise à fleurs que dans l'exhumation des standards fifties de cette musique popularisée par Underneath the Mango Tree et l'inoubliable silhouette d'Ursula Andress dans Dr No (James Bond).
 
Avec le 12-titres Chalonnes Island, Blind Bud, Mighty Pete, Lord Titou et Duke of Nylon -Thibaut, Pierre, Antoine et Samuel lorsqu'ils touchent le sol- prouvent au monde entier qu'une petite touche angevine, l'achat express d'une chemise exotique sur les 3 Suisses et une bonne dose de décalage suffisent à faire revivre un style musical désuet.
"Il y a trois ans, je suis tombé un peu par hasard sur l'album de Blind Blake & The Royal Victoria Hotel Calypsos", se souvient Thibaut. "Je voulais en faire une reprise, je trouvais que c'était un super truc à joueur dans les guinguettes". En fait d'un simple cover,  c'est tout un univers que découvrent Thibaut, Pierre et Antoine, "au carrefour d'énormément de musiques". Problème : le calypso n'est plus du tout une musique populaire dans les Caraïbes, et "il est très peu joué de manière générale". Conséquence : "les disques originaux sont difficiles à trouver", explique Pierre, qui enchaîne avec leur solution : "Merci YouTube... et un collectionneur canadien avec une impressionnante collection de 78 tours, qu'il a numérisée avant de nous les envoyer."
"Les gens sont d'abord intrigués, puis juste contents. On amène un peu d'animation, et on axe nos concerts sur ce qui se passe dans le public"
 
Trois ans plus tard, The Loire Valley Calypsos a largement étrenné sa musique "festive, dansante et assez immédiate" sur les bords de tous les cours d'eau d'Angers, de France et de Navarre. Avec succès : "Les gens sont d'abord intrigués, puis juste contents. On amène un peu d'animation, et on axe nos concerts sur ce qui se passe dans le public", avance Thibaut. "C'est un style de musique, assez simple à jouer, qui permet de faire un peu tous les types de concerts", du festival à la fête privée en passant par... la première partie de Calypso Rose au Chabada.

La pochette de l'album est signée Antoine Cadiou, comme l'ensemble des visuels de Maaula Records.
La pochette de l'album est signée Antoine Cadiou, comme l'ensemble des visuels de Maaula Records.
Le tout sans se prendre au sérieux. "On sait qu'on n'est pas de là-bas", commente Pierre. D'où un côté décalé, sur le plan visuel. Et un calypso à la sauce angevine, comme l'illustre l'album tout frais sorti du cocotier. Son titre ? "L'île du coin", Chalonnes Island. Avec des reprises de standards du calypso, mais également des compositions qui parlent plus "d'asperges, de ragondins, de conduite sans ceinture ou de boire des coupettes" que de rhum, d'amour et de coco, les principales sources d'inspirations des lyrics caribéennes.
"On parle de la même chose, mais en local", rigole Thibaut.
 
Reste que les trois compères, rejoint par Samuel (Cherry Plum, notamment) il y a trois mois, ont décidé de placer le curseur bien au-delà d'un simple album, en créant un label dédié entièrement aux musiques exotiques. Maaula Records évoque les plages de sable fin, les cocotiers et les eaux claires et profondes des Caraïbes... ou plus sûrement les première lettres de Maine, Aubance et Loire, "nos eaux à nous", indiquent, pince-sans-rire, les Loire Valley Calypsos.
Avec Chalonnes Island, quatre albums sont d'ores et déjà disponibles à la vente (vinyl, CD et digital), grâce notamment à un partenariat avec L'Autre Distribution.
 
Preuve, s'il en est, que le calypso n'est pas mort, ressuscité par la grâce d'un méandre de Loire et de quatre garçons dans le vent (d'ouest).

The Loire Valley Calypsos est à l'affiche du festival Vins sur Vingt , ce week-end, à Saint-Jean-des-Mauvrets.

Le passage de The Loire Valley Calypsos sur le plateau de l'émission d'Antoine, sur Canal +, le 8 avril dernier.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag