Briollay inaugure sa halte ferroviaire


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 22/10/2013 - 23:05 / modifié le 23/10/2013 - 00:22




La halte ferroviaire a été inaugurée en présence de Gilles Bontemps, le vice-président de la Région chargé des transports (au centre, entre Jean-Claude Antonini et le maire de Briollay, André Marchand). (photo Agglomération d'Angers).
La halte ferroviaire a été inaugurée en présence de Gilles Bontemps, le vice-président de la Région chargé des transports (au centre, entre Jean-Claude Antonini et le maire de Briollay, André Marchand). (photo Agglomération d'Angers).
Desservie chaque jour par quatre trains à destination d’Angers dans la matinée et cinq au départ d’Angers en après-midi et soirée, la gare de Briollay a connu entre 2008 et 2011, une hausse de fréquentation de 75 %.

Un succès lié au au développement de la commune et de ses voisines (Soucelles notamment) qui connaissait aussi ses limites. "La difficulté de stationner son véhicule pouvait constituer un frein au développement de la halte et de la ligne TER" selon les élus locaux qui ont souhaité apporter une réponse à ce problème.

Une petite aire de dix places de stationnement a ainsi été aménagée à proximité de la halte ferroviaire de Briollay. La commune a fait l’acquisition du terrain, situé Chemin de la Rainière, et Angers Loire Métropole a conduit les travaux pour un montant de 55 000 euros TTC (financé à hauteur de 30% par une subvention de la Région).

"L’aménagement de ces places de stationnement laisse la possibilité d’une extension dans les années à venir pour passer à une trentaine, voire une quarantaine de places" a souligné Jean-Claude Antonini, le président de l'agglomération, en inaugurant l'équipement mardi après-midi, en présence de Gilles Bontemps, vice-président du Conseil régional des Pays de la Loire en charge des transports et d’André Marchand, maire de Briollay.

"Aujourd’hui Briollay, demain la halte ferroviaire de Trélazé", a insisté le président de l'agglo, évoquant "la nécessité de construire une vision à long terme du système de déplacements".


















Angers Mag