C'est la Chandeleur : faites des crèpes


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 02/02/2011 - 07:51 / modifié le 02/02/2011 - 10:28


Tous les ans c’est la même chose, à Angers comme ailleurs, le 2 Février c’est la fête de la Chandeleur. Pour les enfants c’est surtout le jour des crêpes. Entre religion et tradition, nombreux sont ceux qui ne manqueront pas l’occasion de se lancer dans la fabrication et surtout le saut de ce met assez sympathique. Mais pourquoi fait-on des crêpes à la Chandeleur ?



Les crèpes de la Chandeleur, un bon moment à passer entre amis
Les crèpes de la Chandeleur, un bon moment à passer entre amis
Pour avoir de l’argent toute l’année, il faut faire sauter une crêpe en tenant une pièce d’or dans la main » disait ma grand-mère. Aujourd’hui un Euro devrait faire l’affaire. Si ce dernier ne vous apporte pas plus d’argent vous aurez au moins passé un bon moment à confectionner, à faire sauter et à déguster les fameuses crêpes de la Chandeleur.

En fait Chandeleur vient du latin « Candela » lequel désigne surtout une chandelle ou une bougie laquelle était utilisée pendant les « parentelis romaines, c'est-à-dire la fête des morts. Le romains veillaient éclairés de torches et de cierges. Ils participaient ainsi à la « festa candelarum » ou fête des chandelles, en l’honneur du Dieu Pan. C’est ce qui donna ensuite la fête de la chandeleuse ou chandeleur.

Mais le 2 Février qui tombe 40 jours après Noël est aussi une date importante pour les juifs et les chrétiens. C’est ce jour là, selon l’apôtre Luc, que Marie a procédé à sa purification et à la présentation de son fils qui n’était autre que Jésus de Nazareth, au temple de Jérusalem. Selon la loi de l’époque, une femme qui accouchait d’un fils devait attendre la purification de son sang pendant 33 jours. Pendant cette période elle ne devait pas pénétrer dans un lieu sacré. Cette date fut célébrée ensuite dans tout l’Orient et c’est le pape Serge 1er qui la mit en application dans toute la chrétienté, à la fin du VIIème siècle de notre ère. Pour célébrer la venue au temple de Marie et de son fils, le pape organisa une importante procession, du Forum de Rome la basilique Sainte Marie Majeure. Tout au long de la procession des cierges étaient allumés. Pour les chrétiens, la fête de la Chandeleur, c’est surtout la bénédiction des chandelles ou plus précisément des cierges qui seront ensuite utilisés dans les lieux de culte.

Et les crêpes dans tout cela ? Ces dernières seraient tirées d’une croyance Celte. La crêpe symboliserait en fait le soleil et le don aux divinités que les Celtes faisaient afin de protéger les semences du printemps à venir et notamment le blé. Sans ces offrandes, d’origine alimentaire, le blé était altéré et produisait peu.

La crêpe que les enfants adorent, était pour les anciens, un signe de renaissance et de promesse d’avenir. Elle devait chasser les démons et protéger ceux qui en mangeaient de la misère, du manque de nourriture et de vêtement. Au moyen age on gardait une crêpe sur le dessus d’une armoire jusqu’à la Chandeleur suivante. Cette dernière était censée apporter bonheur et prospérité à la famille. En fait cette crêpe que l’on ne mangeait pas, était une sorte d’offrande. Pour renfoncer son pouvoir et faire en sorte qu’elle procure de l’argent toute l’année à ses propriétaires, on y glissait une pièce d’or. La Chandeleur ouvre la période du carnaval qui durera jusqu’à Mardi-Gras.

Depuis, la petite crêpe que l’on fait sauter dans la poêle, a fait bien du chemin. Dentelle en Bretagne, suzette, salée ou sucrée, on la consomme toute l’année et pas uniquement à la chandeleur. Mais, puisque c’est une tradition, aujourd’hui, allumez une bougie, prenez un Euro et lancez haut la crêpe sans la laisser tomber au sol. Bon appétit…



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com