C’est quoi ce cirque : un vrai spectacle familial


Rédigé par - Angers, le 18/02/2012 - 09:15 / modifié le 18/02/2012 - 09:31


Le Festival Cirque[s] organisé par le Quai à Angers, s’est fixé pour objectif de porter les disciplines circassiennes au rang d’art noble et il réussit plutôt bien. Mais il ne faut pas oublier pour autant que le cirque est un moment de joie et de bonne humeur auxquelles les familles et notamment les plus jeunes doivent avoir accès. C’était le cas hier après-midi avec « C’est quoi ce cirque », de la compagnie toulousaine les Acrostiches, le spectacle familial du festival angevin.



Les Acrostiches, cinq acrobates, jongleurs,clowns, chanteurs et musiciens qui n'engendrent pas la mélancolie (Photo Raphaël Kann)
Les Acrostiches, cinq acrobates, jongleurs,clowns, chanteurs et musiciens qui n'engendrent pas la mélancolie (Photo Raphaël Kann)
la rédaction vous conseille
La compagnie « Les Acrostiches », est née de la rencontre, au centre des arts du cirque de Toulouse, de trois enseignants acrobates, jongleurs et surtout bricoleurs et astucieux. Et ce n’est pas un vain mot puisque ces artisans du cirque, comme se qualifient Jean Philippe COCHEY-CAHUZAC, Philippe COPIN et Michel NAVARRO, réussissent l’exploit de mettre en scène un spectacle plein de finesse et de poésie où le corps, les mots et les accessoires sont en parfait accord.

Bien sûr même si le spectacle se joue sur une scène et non pas sous un chapiteau, les artistes n’oublient pas qu’il s’agit d’un spectacle de cirque et que tout ce qu’ils réussissent comme numéros très techniques doit être invariablement doublé par des ratées, pour provoquer l'hilarité de l’assistance et surtout la captiver.

Dans la salle, pleine comme un œuf, les plus petits, émerveillés comme d’habitude et on le serait à moins, n’en perdent pas une miette. Sur scènes les acrobates comiques, se déchainent et portent l’art circassien au sommet avec des numéros de jonglerie, des portées acrobatiques, de main à main et même du chant, de la musique vivante, autant de disciplines qui en font un spectacle diablement contemporain.

Et dans la salle le public est conquis et redemande, surtout que ces artistes comiques ne sont pas avides de pitreries et de gestuelles, aux accents de voix et couleurs sudistes, qui ne peuvent qu’engendrer la bonne humeur comme on aime dans un spectacle de cirque.

C’est d’ailleurs ce qui fait la force de ce spectacle composé de trois acrobates, jongleurs et clowns joyeux à la fois, et deux musiciens percussionnistes. Ce qui fait la force de ce spectacle, à la fois musical et technique, c’est que de la différence des artistes nait la richesse l’interprétation. On croirait avoir à faire à une bande de potes, bien décidés à faire passer une soirée inoubliable à ceux qui les entourent. Sur scène ils ne tiennent pas en place, multipliant les actions, au sol, dans les airs, mélangeant jonglage et musique, le tout à un rythme époustouflant qui ne laisse pas le temps de souffler aux spectateurs, à eux non plus d’ailleurs.

Les musiciens donnent la note et le tempo, les jongleurs acrobates humoristes donnent le rythme à la musique, pour un spectacle dynamique et bien huilé qui glisse sans que l’on s’en rende vraiment compte. Mais un spectacle de cet acabit fonctionne et intéresse son public que si l’harmonie entre les interprètes est parfaite, ce qu’ont bien compris les Acrostiches.

N’oublions pas qu’un acrostiche est une figure de style qui consiste à utiliser la première lettre de chaque ligne d’un poème ou une strophe, pour composer un mot ou une expression en rapport avec le texte lui-même. Pour la compagnie toulousaine, le nom n’a certainement pas été retenu au hasard, chaque élément du spectacle fait partie d’un ensemble indissociable dont naissent toutes les émotions qui traversent les visages des spectateurs. Et, hier après-midi, il suffisait de jeter un œil dans la salle pour s’en convaincre.

« C’est quoi ce cirque », est présenté de nouveau ce samedi 18 février à 20h30 au Quai, théâtre 900.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag