CPAM : ils disent non au "licenciement abusif" d'une salariée


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 13/01/2014 - 16:25 / modifié le 14/01/2014 - 23:45


Pour 28 minutes d'absence non prouvées, une salariée de la Caisse primaire d'assurance maladie de Maine-et-Loire a été licenciée pour faute, le 3 janvier. Lundi matin, une centaine de ses collègues ont crié au "licenciement abusif" à l'appel de la CGT.



Une centaine de salariés de la CPAM de Maine-et-Loire ont manifesté ce lundi matin.
Une centaine de salariés de la CPAM de Maine-et-Loire ont manifesté ce lundi matin.
la rédaction vous conseille
Ils étaient une centaine de personnes devant le hall de la CPAM de Maine-et-Loire (Caisse primaire d'assurance maladie), rue Louis-Gain, à participer, ce lundi matin, au rassemblement pour soutenir Sandrine, une salariée "victime d'un licenciement abusif". A l'appel de la CGT, ils ont marqué leur opposition à la décision "infondée et injustifiée" de l'actuel directeur de la caisse départementale, Raymond Munch.

"Malgré l'intervention de la CGT, la remise de pétitions, les explications fournies devant les délégués du personnel et, de plus, les deux avis du conseil de discipline favorables à Sandrine puisqu'il considère que les éléments apportés ne suffisent pas à établir la faute disciplinaire de la salariée, énumère Bernadette Leblanc, déléguée syndicale. Le directeur de la CPAM 49 persiste et a décidé de licencier".

A l'origine de la sanction, une absence d'une demi-heure à son poste de travail. Sandrine, assistante de communication au sein de la CPAM 49 depuis dix ans, aurait quitté son bureau " de 8 h 21 à 8 h 49, le lundi 23 juillet 2013, sans qu'il ne soit apporté la preuve de sortie hors de l'établissement", continue Bernardette Leblanc. Le conseil de discipline régional a donc considéré que ces éléments ne sont pas "constitutifs d'une faute en raison des modalités d'exercice de ses activités et a émis un avis défavorable à la sanction".

Le directeur de la caisse en a décidé autrement. Passant outre les décisions des deux conseils de discipline, "il a assené seul le coup de grâce à Sandrine, le 3 janvier, en lui adressant non pas ses vœux, mais sa lettre de licenciement", poursuit la déléguée syndicale.

Aux prud'hommes pour une réintégration

Sur cette missive, plusieurs motifs sont reprochés à la salariée : "fraudes au badgeage, non respect des horaires et de l'organisation de la journée de travail, mais aussi manquement à l'obligation de loyauté et perte de confiance". De quoi soulever chez les manifestants, ce lundi matin, une certaine stupeur et beaucoup d'étonnement. De la contestation, surtout, car "on ne licencie pas sans sommation pour un doute de 28 min d'absence et surtout sans preuve formelle, insiste Bernadette Leblanc. En cas de doute, un simple rappel des règles aurait suffi".

En congés maladie depuis le 11 septembre dernier et "très affaiblie psychologiquement", Sandrine a préféré rester chez elle et ne pas participer à la manifestation, ce lundi matin. Selon les représentants syndicaux, "elle compte se battre. Dans un premier temps, en prolongeant son arrêt maladie et ensuite en poursuivant la CPAM 49 aux prud'hommes en demandant sa réintégration".

Du côté de la direction de la CPAM 49, aucune réaction, ni déclaration sur cette affaire. Le secrétariat de Raymond Munch indiquait, ce lundi après-midi, qu'"il ne s'exprimerait pas sur une affaire en cours".









1.Posté par MEDEF le 13/01/2014 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la sécurité sociale :

http://jequittelasecu.blogspot.fr/

la loi Européenne nous autorise à choisir notre système d'assurance maladie, et la France est dans l'illégalité avec le monopole de la sécu. Qu'on se le dise.








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com