« Ça chauffe en février » : la fièvre du théâtre


Rédigé par Michel Barini - Angers, le Vendredi 12 Février 2010 à 15:06


Durant six journées consécutives et à raison de vingt représentations, 12 compagnies de théâtre vont faire grimper la température hivernale à l’occasion du festival « Ça chauffe en février ». L’événement se déroulera au centre culturel Jean-Carmet à Mûrs-Erigné, du mardi 23 au dimanche 28 février 2010.



A 3 reprises, un spectacle gratuit sera joué en extérieur à bord d’une caravane par la compagnie Nomorpa.
A 3 reprises, un spectacle gratuit sera joué en extérieur à bord d’une caravane par la compagnie Nomorpa.
la rédaction vous conseille
Encore plus fourni que l’an dernier lors de la première édition et ses 1200 entrées payantes, le Théâtral festival « Ça chauffe en février » revient faire feu de tout bois avec un programme totalement renouvelé dû au concours de nouvelles compagnies qui proposeront plusieurs créations inédites. À l’exception d’une troupe de Loire-Atlantique (La Tribouille, Nantes) invitée par les organisateurs, douze compagnies issues du Maine-et-Loire (Segré, Saumur, Saint-Barthélemy-d’Anjou, Vihiers, Angers) représenteront les couleurs départementales.

6 dates, 12 troupes, 67 artistes et techniciens, 7 spectacles pour enfants (à partir de 2 ans), 10 spectacles tout public dont 1 gratuit (en extérieur), 20 séances au total… Traduit à des chiffres, le festival pourrait ressembler à une immense production soutenue par un important mécène. Il n’en est rien. Il se veut tout simplement le rendez-vous de petites troupes du département qui souhaitent faire découvrir au public angevin les arts vivants du théâtre dans un lieu commun, au cours d’un même événement.

Fédérées au sein du SAAS (Structures artistes associés solidaires), ces compagnies indépendantes se sont regroupées afin de mutualiser leurs moyens sur des principes d’économie solidaire. Cette réflexion sur d’autres modes de fonctionnement les a amenés à élaborer ce festival. Pour Hugues Vaulerin, l’un des porte-parole du collectif « le programme sera le reflet d’une réelle diversité de la création locale. Ce renouvellement de nos pratiques professionnelles consiste à laisser de côté la concurrence en jouant les uns avec les autres, et non pas les uns contre les autres ».

Une façon solidaire et collective de fonctionner à laquelle le maire de Mûrs-Erigné, Philippe Bodard, abonde sans restriction : « Désormais implanté sur la commune, le SAAS peut compter sur notre adhésion. La culture, c’est un patrimoine mais c’est aussi une activité économique qui ne sera jamais délocalisée. Ce festival, c’est un cachet pour 67 personnes et de l’emploi pour des gens qui font aussi vivre leur territoire ».

Les troupes suivantes se succéderont sur les planches de Jean-Carmet (coordonnées à découvrir sur le site internet du festival) : Arbiguë, Mendigot, La Tribouille, Omi Sissi, Nomorpa, Spectabilis, Les 3 T, Signe Distinctif, Patrick Cosnet, Collectif Citron, Les Six Monstres, Bagoulu, Mêtis, Eoliharpe…

Théâtral festival « Ça chauffe en février ». Du mardi 23 au dimanche 28 février 2010. Centre culturel Jean-Carmet, route de Nantes, 49610 Mûrs-Érigné. Tél. : 02.41.57.81.85. La séance, tarif plein : 10 € ; réduit : 7 € ; jeune public : 5 €, Pass 3 séances, tarif plein : 18 € ; tarif de groupe : 5 €. Lire le détail du programme.




Michel Barini
Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag