Cancérologie : le bon traitement adapté à chaque patient

Dossier : ils innovent en Anjou (2/6)


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 01/05/2014 - 09:20 / modifié le 01/05/2014 - 11:42


A Angers, le docteur Boisdron-Celle et son équipe travaillent au traitement adapté à chaque patient pour majorer l’efficacité thérapeutique et diminuer les effets toxiques.



Paola Biason, Michèle Boisdron-Celle, Alain Morel, Linda Rattner-Celle et Mara Chaillou.
Paola Biason, Michèle Boisdron-Celle, Alain Morel, Linda Rattner-Celle et Mara Chaillou.
la rédaction vous conseille
Le constat est sans appel et repose sur une simple phrase. « On ne peut plus, aujourd’hui, laisser mourir des patients atteints d’un cancer en raison d’un traitement en chimiothérapie inadapté », lance Michèle Boisdron-Celle. Au sein de sa société, Onco Drug Personalized Medecine (ODPM), implantée depuis 2010 au dernier étage de l’Institut de cancérologie de l’Ouest (ICO) – site Paul Papin – à Angers, cette pharmacienne, chercheur en biologie, développe et commercialise des solutions permettant une réelle individualisation thérapeutique en cancérologie.

Epaulée dans ses travaux depuis 1994 par Alain Morel, universitaire et chercheur en biologie moléculaire et l’ancien directeur de l’ICO, professeur en cancérologie, Erick Gamelin – aujourd’hui installé aux Etats-Unis –, Michèle Boisdron-Celle est partie de ce postulat : « Si la quantité de médicament est trop faible dans l’organisme, le traitement est inefficace. A contrario, si cette quantité est trop importante, les effets toxiques peuvent être graves et préjudiciables à l’efficacité thérapeutique, explique-t-elle. Nous avons donc travaillé sur les facteurs de variabilités liés au patient : son sexe, son âge, ses maladies ou ses médicaments associés, la génétique de ses systèmes d’élimination et ses habitudes de vie ».

Une simple prise de sang

Des recherches qui aujourd’hui portent leurs fruits, puisque ODPM individualise ses traitements en chimiothérapie pour les malades atteints du cancer du colon, du sein, du pancréas… « Nous avons validé cette approche sur plus de 17 000 patients et cela permet de savoir avant le traitement, grâce à une simple prise de sang, s’il existe un risque de toxicité grave pour le patient », ajoute Michèle Boisdron-Celle.

Dans le domaine de la commercialisation, le société angevine a déjà décroché plusieurs contrats, « notamment avec une cinquantaine de centres hospitaliers du Grand ouest, annonce le docteur Boisdron. Mais, nous comptons bien inonder le monde ! ». Ainsi, trois salariées, Paola Biason, Mara Chaillou et Linda Rattner-Celle, œuvrent, en coulisse, pour la recherche et le développement d’ODPM à l’international.

« Notre travail intéresse certains hôpitaux de Grande-Bretagne, d’Allemagne et des Etats-Unis », indique Michèle Boisdron-Celle qui ne cache sa volonté de monter en puissance dans les prochains mois. « Nous avons engagé une levée de fonds auprès de différents partenaires, avoue-t-elle. Des partenaires fidèles qui partagent notre philosophie et surtout notre éthique. Il était pour nous inconcevable, après toutes ces années de recherche d’être absorbés par un grand groupe pharmaceutique ». D’ici là, ODPM poursuit ses recherches moléculaires en vue d’un traitement thérapeutique adapté aux patients atteints du cancer du poumon.

La société angevine espère aussi trouver son Pdg, de nouveaux locaux et embaucher quelques techniciens dans les prochains mois, histoire de renforcer son équipe. « Mais surtout pour gagner en fiabilité, en sécurité et en simplification dans notre travail », conclut Michèle Boisdron-Celle.












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com