Cannes, ces cinéastes primés passés par le festival d'Angers


Rédigé par La rédaction d'Angers Mag - Angers, le Lundi 29 Mai 2017 à 19:45


Les acteurs du festival Premiers Plans ont trouvé de nouveau matière à se réjouir à la lecture du palmarès 2017 du festival de Cannes. Ruben Östlund, le réalisateur suédois de "The Square", la Palme d'Or, avait été mis à l'honneur à Angers en 2015 à l'occasion d'une focus sur son oeuvre. Et il n'est pas le seul...



Primés dimanche à Cannes, Ruben Östlund (à gauche) et Andreï Zviaguintsev ont tous les deux fait l'objet de focus spéciaux à Angers en 2015, pour le premier; et en 2016, pour le second (photos Sandrine Jousseaume).
Primés dimanche à Cannes, Ruben Östlund (à gauche) et Andreï Zviaguintsev ont tous les deux fait l'objet de focus spéciaux à Angers en 2015, pour le premier; et en 2016, pour le second (photos Sandrine Jousseaume).
la rédaction vous conseille
Le flair des programmateurs du festival de cinéma d'Angers n'est plus à prouver pour qui s'intéresse d'un peu plus près au 7e Art. Chaque année, la liste des films nominés et promus dans les différentes catégories du festival de Cannes est là pour en attester, rappelant au bon souvenir des festivaliers angevins des visages de cinéastes croisés sur les écrans durant la dizaine cinématographique angevine de janvier.

Cette édition 2017 n'a donc pas échappé à la règle, ni à la vigilance des acteurs de Premiers Plans. Et pour cause, parmi ces visages connus figure le lauréat de la Palme d'Or, Ruben Östlund, qui a fait le show dimanche en recevant sa récompense pour The Square, une comédie grinçante sur le monde culturel et ses nantis. En 2015, Ruben Östlund avait fait l'objet d'un focus sur l'intégrale de sa (jeune filmographie" soit 4 courts et 4 longs métrages dont Snow Therapy, film qui lui avait valu déjà d'être récompensé à Cannes dans la section Un certain regard l'année précédente.

Autre film "phare" de cette édition 2017 sur la Croisette, 120 battements par minute de Robin Campillo (Grand Prix) aura peut-être rappelé à certains spectateurs angevins que le scénario du premier film du cinéaste français, Les Revenants, avait été lu en 2003 par Marilyne Canto et Pierre Berriau, suivi d’une rencontre avec le réalisateur.

Ce n'est pas tout. Qui se souvient d'Andreï Zviaguintsev, Prix du Jury avec Faute d'amour  ? En 2016, tout comme Ruben Östlund l'année précédente, le cinéaste russe avait fait l'objet d'un focus à Angers où il était resté deux jours durant, pour échanger avec le public.

Plus anecdotique, quoique, Lynne Ramsay, la réalisatrice de You Were Never Really Here (Prix du scénario et prix d'interprétation pour Joaquin Phoenix) avait présenté sur les bords de Maine en 1999 un film d'école, Small Deaths. On n'oublie pas non plus que le cinéaste turc Fatih Akin, était à Angers en 1999 pour accompagner son premier long métrage Kurz und Schmerzlos (L’Engrenage) : samedi, le jury de Cannes présidé par Pedro Almodovar a attribué le Prix d'interprétation féminine à Diane Kruger pour son dernier film, In the Fade. "Pouponnière" de cinéma, disait de Premiers Plans, la comédienne Jeanne Moreau. 

Léa Mysius et Paul Guilhaume lors de la remise de leur prix à Angers en 2016 (photo Thierry Bonnet / Ville d'Angers)
Léa Mysius et Paul Guilhaume lors de la remise de leur prix à Angers en 2016 (photo Thierry Bonnet / Ville d'Angers)
A la Semaine de la Critique aussi

Emmanuel Gras, le réalisateur de Makala (Grand Prix) est venu à Angers en 2012 pour présenter son premier moyen métrage Bovines, dans la sélection ‘Figures Libres’.
Enfin, le scénario de Ava de Léa Mysius (co-écrit avec Paul Guilhaume), qui a reçu le Prix SACD, avait été lu à Angers en 2016 par Laetitia Dosch. La même année, le duo remportait le Grand Prix du Jury pour leur court métrage L’Île jaune, dont le scénario avait été lu et récompensé en 2015.












Angers Mag