Carnaval : Angers, tête en l’air


Rédigé par Catherine Nedelec - Angers, le 28/03/2010 - 08:53 / modifié le 29/03/2010 - 17:58


Samedi 27 mars, sous un ciel bas et une météo un peu fraiche, s’est déroulée à Angers la première manifestation de rue de l’année 2010. C’est en effet au sortir de l’hiver, que le traditionnel carnaval d’Angers et de ses quartiers a déambulé durant deux heures dans la ville jusqu’au théâtre Le Quai, attirant de nombreux Angevins.



Carnaval : Angers, tête en l’air
la rédaction vous conseille
« Tête en l’air », en référence à la conquête de l’espace ou peut-être aux personnages étourdis, dans la lune, tel était le thème du carnaval de l’année. Chacun a pu y trouver matière à rêver- fusées, vaisseaux, extraterrestres ou personnages de bandes dessinées. Avec les compagnies Los Percutos, A la Gueule du Ch'val, Tarace Boulba, Batala, Lez'arts vers, Bulles de zinc, Dansarte, Racine K..., les maisons de quartiers et centres d’animation ont tenté de réchauffer durant plus de deux heures, une atmosphère plutôt fraiche en ce début de printemps.

Respectant parfaitement la traditionnelle forme d’un spectacle offrant un pêle-mêle de personnes et de choses, les personnages délirants hauts en taille et en couleurs, ont apporté l’esprit du carnaval, avec mention particulière aux petits hommes bleus et leurs soucoupes volantes. Les tambours ont mené de bout en bout un rythme soutenu, entrainant le long défilé coloré, d'acteurs dansant et gesticulant pour le bonheur des badauds, public bien sage dont quelques légers déhanchements rythmés marquaient l’adhésion à ce spectacle de tradition, dont on ne sait plus tôt à quand il remonte.

Le carnaval s'inscrit aujourd'hui dans l'air du temps avec ses inventions et son actualité. Dans tous les cas, c’est avec passion que les bénévoles ont fabriqué chars, costumes, banderoles, joué et dansé de nombreuses fois la parade pour le jour J. Quelque soit l’endroit, quelque soit le style, les passionnés du carnaval consacrent beaucoup de temps durant l’année à la préparation de la grande fête, révélant des trésors d’imagination et de gaité.




















Angers Mag