Ce mercredi, ils vous invitent à jeûner pour la Paix


Rédigé par - Angers, le 06/05/2015 - 09:34 / modifié le 07/08/2015 - 08:18


Relayant en décalé une initiative interreligieuse soutenue par l'hebdomadaire La Vie, six associations angevines appellent à une journée de jeûne pour la paix ce mercredi. Une façon, pour elles, d'entretenir la flamme de fraternité allumée après les attentats terroristes de janvier. Et de placer le combat spirituel au centre de la lutte contre la haine et la violence.



Alain Paillat (Cerdi), Jacques Bourgeois (lecteurs de la Vie), Simone Le Gall et Gilles Changeon (La Paix en Marche), Anne Bruneteau (Rencontre avec l'Islam), Jean-Paul N'Guyen (La Paix en Marche) et Paul Tregouët (Cerdi) (de gauche à droite).
Alain Paillat (Cerdi), Jacques Bourgeois (lecteurs de la Vie), Simone Le Gall et Gilles Changeon (La Paix en Marche), Anne Bruneteau (Rencontre avec l'Islam), Jean-Paul N'Guyen (La Paix en Marche) et Paul Tregouët (Cerdi) (de gauche à droite).
la rédaction vous conseille
"Et maintenant ?" Qui ne s'est pas posé la question une fois retombée l'émotion générée par les attentats terroristes du début de l'année ? En se présentant il y a quelques jours à la presse dans toute sa diversité, le noyau d'Angevins qui a pris l'initiative de cet appel au jeûne pour la Paix, n'a affiché qu'une seule et même conviction : "La fraternité ne dépend que de nous. Elle ne peut pas être institutionnalisée."

Autour de la table : des chrétiens, une musulmane, une bouddhiste et un pacifiste agnostique. Tous convaincus, dans la différence de leurs pratiques spirituelles, que les événements de janvier appellent à la poursuite d'un effort en faveur de la fraternité, à double niveau : collectif à l'échelle de la société française, individuel, pour chacun de ses citoyens. "Le jeûne, à la portée de chacun, peut unir toutes les personnes de bonne volonté, quelles que soient leurs convictions" précise l'appel qu'ils ont co-signé.

Une conviction qui tient à la culture même du jeûne présente dans toutes les traditions spirituelles. "Chez les chrétiens, elle tient plus à l'exercice d'ascèse pour mieux vivre le temps de la résurrection" indique Jacques Bourgeois, le représentant à Angers de l'association des lecteurs de La Vie. Précisément, c'est à la lecture de l'excellent magazine chrétien d'actualité que les initiateurs du jeûne angevin doivent de s'être réunis. 
"La violence, ce n'est pas que les autres. Il y a un combat à gagner sur soi-même."

A la veille du carême, le magazine a relayé au niveau national un appel identique lancé par quatre fortes personnalités religieuses françaises : le prêtre et écrivain catholique Patrice Gourrier, l'imam militant des banlieues Mohamed Chirani, le rabbin de Toulouse Avraham Weill et l'auteur et moine bouddhiste Matthieu Ricard. "Deux mois après les attentats survenus à Charlie Hebdo et à l’Hyper Casher de la porte de Vincennes, aux côtés des réponses nécessaires sur la sécurité, l’éducation, la prévention…, nous croyons qu’il y a un indispensable combat spirituel à mener contre toutes les divisions, qu’elles soient collectives, comme le terrorisme et le radicalisme, ou individuelles, au cœur même de notre être" soutenaient ainsi ces quatre là.

"La violence, ce n'est pas que les autres. Il y a un combat à gagner sur soi-même, pour lequel le jeûne offre un temps de retour sur soi autant que sur les autres" prolonge Gilles Changeon, le président-fondateur de l'association pacifiste La Paix en Marche. "C'est une invitation à la maitrise de tous les appétits" complète Simone Le Gall, sa consoeur bouddhiste.

Pour autant, ni injonction, ni obligation morale dans le discours des initiateurs de ce jeûne : "C'est un choix individuel qui se pratique différemment selon chacun. L'essentiel est de se sentir à l'aise avec, il est aussi de savoir tenir dans le temps un engagement."

Parce qu'il n'y a pas de fraternité sans rencontre, ils proposent à tous ceux qui auront suivi leur appel de se retrouver à la salle de l'Aubrière à Angers à partir de 19h30 pour clore le jeûne autour d'un repas simple, chacun apportant un plat qui constituera le buffet à partager. L'occasion de poursuivre le dialogue et de mieux se connaître.

Les signataires de l'appel pour une Journée de jeûne pour la Paix :
La Paix en Marche, Les lecteurs de la Vie, Le Cerdi (Centre de rencontre et de dialogue interreligieux), Coexister, le CCFD-Terre Solidaire et Rencontres avec l'Islam.
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com