Centre des Congrès : "un reniement" (Béchu), "un bradage" (Groussard)


Rédigé par - Angers, le 06/07/2013 - 09:24 / modifié le 06/07/2013 - 10:02


Le président du Conseil Général de Maine-et-Loire et l'élu municipal UDI commentent chacun à leur façon l'annonce, par Frédéric Béatse, de la suspension du projet de nouveau centre des Congrès d'Angers.



Christophe Béchu et Gilles Groussard commentent la suspension du projet de nouveau centre de congrès d'Angers
Christophe Béchu et Gilles Groussard commentent la suspension du projet de nouveau centre de congrès d'Angers
Pour Frédéric Béatse, le maire d'Angers, le projet de construction d'un nouveau centre des Congrès au Front de Maine "n'est plus une priorité". Il l'a annoncé hier lors d'une rencontre avec la presse locale.

Pour Christophe Béchu, le président du Conseil Général de Maine-et-Loire et futur très probable candidat à la mairie d'Angers, cette décision est "un reniement de plus" et "témoigne une fois de plus que la politique menée par l’actuelle municipalité d’Angers est totalement improvisée et incohérente."

"Si les arguments que j’ai développés pour m’opposer au projet de nouveau centre des congrès ont été entendus, j’en suis ravi. Mais je regrette profondément qu’il n’ait simultanément annoncé aucun aménagement pour l’actuel centre des congrès, comme je le préconise" indique le patron du département.

"Le transfert du centre des congrès vers le site du Quai nous a été présenté comme l’un des éléments phare et structurant du projet de réaménagement des berges de la Maine. Quelques mois plus tard, ce n’est plus une priorité !, ironise Christophe Béchu, A entendre M. Béatse, il convient de privilégier la seconde ligne du tramway et le dossier Rives nouvelles. Ce sont désormais les priorités, mais pour combien de temps ? Au vu des retournements dont nous sommes les témoins, on peut légitimement se poser la question."

Plus qu'un reniement, Gilles Groussard, conseiller municipal (UDI) de la minorité voit dans la décision un "bradage électoral". "Frédéric Béatse cède à la pression qu’exercent sur lui une partie de ses amis socialistes et ses alliés écologistes, qui ne veulent pas d’un nouveau palais des congrès" argumente-t-il.

"Je suis pressé, ajoute l'élu, de connaître la réaction de Jean-Claude Bachelot, conseiller municipal PS et président d’Angers Expo Congrès, à cette annonce, lui qui déclarait, dans l’hypothèse où ce projet ne verrait pas le jour : « Dans ce cas, autant fermer la boutique ou se pendre ».



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag