Centre-ville, une heure de parking offerte pour Noël


Rédigé par - Angers, le 21/11/2012 - 20:54 / modifié le 21/11/2012 - 23:45


A dix jours du lancement de Soleils d'Hiver, Frédéric Béatse a annoncé ce mercredi la mise en place, du 1er au 24 décembre, d'un dispositif de gratuité pour la première heure de stationnement en centre-ville d'Angers (hors Ralliement). Souhaitée et bien accueillie par les organisations représentatives du commerce, cette expérimentation pourrait être reconduite occasionnellement.



Le parking Molière, situé sur le boulevard Thiers, est l'un des lieux concernés par l'offre muncipale
Le parking Molière, situé sur le boulevard Thiers, est l'un des lieux concernés par l'offre muncipale
la rédaction vous conseille
Pour ceux qui envisagent de venir en voiture faire leurs achats de fin d'année en centre-ville d'Angers, c'est un peu Noël avant l'heure. En présentant ce mercredi, aux côtés des représentants des organisations officielles de commerçants et hôteliers de la ville, le copieux programme de Soleils d'Hiver, Frédéric Béatse, le maire, a annoncé le geste que ces derniers attendaient : la mise en place d'une heure de stationnement gratuit pour tous dans les parkings du centre-ville (hors celui du Ralliement) du 1er au 24 décembre.

République, Poissonnerie, Molière, Mitterrand, Berges de Maine, Mail, Leclerc et Bressigny : dans ces huit parcs représentant 2750 places "théoriques" de stationnement, les automobilistes pourront ainsi profiter sur cette période d'une première heure offerte par la collectivité. Un avantage cumulable, qui plus est, avec les tickets de stationnement (une heure gratuite aussi) offerts par les commerçants adhérents des Vitrines d'Angers.

"Je ne peux pas vous dire le coût que cela représentera, c'est une non-recette. On l'estimera à la fin de l'opération, en fonction de la fréquentation" a indiqué Vincent Dulong, l'adjoint à la voirie, après avoir pris soin de tordre le cou à la désaffection supposée du centre-ville, depuis la mise en œuvre en juin des nouveaux tarifs de stationnement.

"De juillet à octobre dernier, nous avons enregistré 12600 entrées de plus sur les parkings du centre - Ralliement et Gare compris - que sur la même période en 2011, et une hausse de +4,6% sur ceux de l'hypercentre. Quant au tramway, les montées et descentes sur les deux principales stations du centre-ville ont progressé de 17%" a détaillé l'élu écologiste.

En clair, la hausse des tarifs des parkings n'a pas eu l'effet catastrophique invoqué par certains. Leur fréquentation ayant au contraire progressé et d'un point de vue économique, la ville disposait avec les recettes engendrées d'un atout bien pratique pour discuter d'une heure de gratuité, et redonner d'un côté, en quelque sorte, une partie de ce qu'elle gagne de l'autre.

"Si on le fait, c'est que ça ne met pas en cause notre équilibre financier, reconnait Frédéric Béatse, Le seul risque, c'est que ça marche trop bien et que ça congestionne le centre-ville. On expérimente et on fera le bilan après."

"Nous avons été entendus" (Zohra Gallard, présidente de la CGPME)

Le discours convient aux représentants des commerçants présents à la conférence de presse. Deux mois après la montée de fièvre provoquée par la taxe trottoir et la hausse des parkings, l'heure n'est plus à la polémique mais au dialogue, ont-ils soutenu.

"Dans cette démarche, la mairie fait preuve de courage. Nous nous félicitons d'avoir été entendus pour repositionner le centre-ville d'Angers, comme le premier centre commercial de l'agglomération" apprécie Zohra Gallard, la présidente de la CGPME de Maine-et-Loire. "Je suis content qu'on ait abouti à ce travail de négociation pour améliorer l'attractivité du centre" avait indiqué, avant elle, Éric Grelier, le vice-président de la CCI en charge du commerce, appelant de ses vœux la poursuite de ce travail de concertation, après les fêtes de fin d'année.

"Braderie, animations estivales, brocante, marché des producteurs...", Jacques Motteau, l'adjoint au commerce, a indiqué que pour tous les événements touchant au centre-ville, serait désormais étudiée de près la question de la "fonctionnalité de l'acte d'achat". En terme moins techno, tout ce qui peut aider les clients à consommer en centre-ville, sans trop d'inconvénients.

Renouveler l'opération de gratuité des parkings pour les soldes ? Trop tôt pour en parler, mais on a bien senti que l'idée était dans l'air. Du côté du collectif des commerçants né cet été de la fronde contre la taxe trottoir, on parle d' "un petit cadeau pour calmer les ardeurs". "La mairie agit au coup par coup, nous, on souhaite une politique commerciale attractive 365 jours sur 365" critique Fabien Rebours, son porte-parole.

Non convié aux négociations avec la ville, ce dernier trouve aussi à redire sur l'heure de gratuité qui, du fait du décalage de la tarification à l'horloge (la première heure plus chère que la deuxième, elle-même plus chère que la troisième etc...) ne coûtera, selon lui, "pas grand-chose à la ville". Un argument qui fait bondir Vincent Dulong : "Si on multiplie le manque à gagner par 2750 places, ça peut potentiellement représenter une belle somme !"





Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par Fabien REBOURS le 05/01/2013 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a toujours manqué un vrai programme de dynamisation du centre ville et cohérant et cela est dû a notre élu au commerce, Jacques Motteau.
Effectivement, nous avons mis en avant la propreté et l'embellissement de la ville, ANGERS est capitale de l'horticulture mais cela n'interesse pas notre mairie de le mettre en avant et de le promouvoir, pour la propreté, ça commence mais c'est pas encore ça.
Le parking du ralliement est un parking nouveau, mais sans moyens pour recharger ma voiture électri...

10.Posté par barreau le 27/11/2012 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je savais que vous pouviez faire plus précis comme réponse..;)

Concernant les 3 dimanches avant Noël, je serais plutôt pour l'ouverture, à condition que toutes les conditions sociales soient réunies pour les salariés.

Concernant la suite, je comprends votre raisonnement mais je ne peux y adhérer.
La solution du stationnement 1 h gratuite est une solution à court terme qui ne résoudra pas les problèmes de déplacement ni d'ailleurs les problèmes économiques.
C'est juste une bouffée d'oxygène, si...

9.Posté par Henri G le 23/11/2012 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Haa, M. Beatse, quelle générosité... Ridicule ! C'est du vol!

8.Posté par Olivier FARGETTON le 23/11/2012 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Notre portefeuille" comme vous dites, cela s' appelle du Chiffre d' affaire, de l' activité économique et des emplois; sauf quant il nous est interdit de travailler trois dimanches sur cinquante deux, en décembre.

le communiqué de Pôle Emploi de ce jour sur les chiffres du département pourraient commencer à faire réfléchir certains, à commencer par l' intersyndicale du commerce et son "germinalien" communiqué de presse de mercredi dernier.


mais nous apportons aussi de l' attractivité pour la v...

7.Posté par barreau le 23/11/2012 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne ne vous a dit qu'il fallait 0 voiture en ville. Simplement il faut être cohérent en terme de déplacement car la voiture amène des nuisances environnementales et sanitaires.
Commerçant est un beau métier, malheureusement sali par le lobbyisme dont vous faites preuve. Vous ne voyez que vos intérêts (notamment votre portefeuille), le reste importe guère.
Prochaine étape, sollicitez le retour de la rue St Aubin à la circulation: vous aurez sûrement quelques clients de plus, trop heureux, ...

1 2 3














Angers Mag