Chaud Show pour les 20 ans du carnaval


Rédigé par - Angers, le Dimanche 1 Avril 2012 à 07:22


Le carnaval d’Angers, préparé par les maisons de quartier fêtait cette année ses 20 ans de déambulation au cœur de la ville. Haut en couleur et en musique l’édition 2012 s’est déroulée sous un véritable soleil estival. Une fois de plus le carnaval d’Angers a connu un sacré succès.



Peace and Love, les angevins ont fumé l'herbe des pelouses de leur quartier. C'était pour la bonne cause...
Peace and Love, les angevins ont fumé l'herbe des pelouses de leur quartier. C'était pour la bonne cause...
la rédaction vous conseille
Depuis 20 ans, la tradition est bien ancrée dans la plupart des quartiers d’Angers. Chaque année les habitants préparent chars et costumes pour le défilé du carnaval dans le centre-ville. Pour cette édition anniversaire, les organisateurs ont eu un allié de poids : le soleil. En effet, depuis une semaine celui-ci n’hésite plus à se montrer et il aurait été dommage qu’il se cache pour ce jour pas comme les autres où une grande partie de la population est dans la rue pour faire la fête.

« Nous sommes ravis, car avec ce temps la fête est encore plus belle », déclarait Nicolas BIDET, le coordonnateur artistique de cette grande fête populaire où chacun, petits et grands n’hésitent pas à enfiler les costumes les plus osés parfois, pour danser au milieu des chars, des danseurs de samba brésilienne, des « bandas » de percussion, des fanfares et groupes musicaux ainsi que la déambulation culinaire de Jo Bithume.

Ces sont les « cousins marioles », les deux grandes marionnettes qui ont ouvert le défilé pour le plus grand plaisir ou la peur des enfants, c’est selon, gesticulant et dansant au rythme endiablé des groupes de percussions.

Après la voiture-chaussure et la cage du président de la République, les Angevins ont pu applaudir le retour, dans les rues d’Angers d’une troupe de hippies des années 60, cheveux longs et petites lunettes style John Lennon, distribuant des herbes des pelouses de leur quartier aux milliers de spectateurs massés sur le parcours. La troupe complètement déjantée, cela va de soi, était suivie par un char avec un hippy géant ouvrant les bras pour souhaiter « peace and love » aux spectateurs.

A noter également la présence de trois clowns emballant tout ce qu’il trouvait sur leur passage, provoquant même les pleurs d’une petite fille lorsque le trio s’en est pris à sa mère. Mais que l’on se rassure tout s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur sous les pistolets à eau, les confettis et autres accessoires qui rendent la fête encore plus joyeuse.

Batala et Los Percutos, les bandas de percussion, ont rythmé ce grand défilé, parti de la place Kennedy pour descendre vers le Quai Ligny pour un grand final au pied de la fontaine, orchestré par le centre de national de danse contemporaine d’Angers. Une fois de plus les habitants des quartiers d’Angers ont démontré qu’ils savaient se mobiliser pour faire la fête et quand le temps est aussi et la température aussi haute, c’est encore mieux.






Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par barreau le 01/04/2012 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sacré carnaval en effet,
Mettre le CNDC dans ce genre de manifestation, faut oser...
et pourquoi pas mettre l'ONPL et le NTA pendant qu'on y est ?
Je trouve malsain que la mairie "impose" ces structures systématiquement à toute manifestation angevine quitte à être hors sujet et au final, ridicule.

Allez voir le carnaval de Cholet (15 et 21 avril 2012) et vous pourrez vous rendre compte de ce qu'est un beau et grand carnaval populaire...








Angers Mag