Chez les écologistes angevins, l’autonomie retrouve du sens

La Gauche à Angers : en travaux ! (Episode # 3)


Rédigé par - Angers, le 01/07/2015 - 08:03 / modifié le 01/07/2015 - 08:03


Seize mois après la victoire de Christophe Béchu aux élections municipales et son deuil à peine passé, la Gauche tente de se remobiliser à Angers. Consciente qu’il faudra du temps, de la volonté et des idées pour dépasser ses divisions mais surtout reconquérir les cœurs de ses électeurs. Episode 3 : quid des écologistes ? Secoués par leurs bases, certains des responsables d'EELV à Angers n’hésitent pas à parler déjà de liste autonome au 1er tour en 2020. Et plaident pour prioriser d’ici là leurs liens avec les mouvements citoyens.



Pour Romain Laveau, animateur d'Europe Ecologie Les Verts à Angers, le choix de l'autonomie au 1er tour des élections, y compris municipales, a retrouvé du crédit.
Pour Romain Laveau, animateur d'Europe Ecologie Les Verts à Angers, le choix de l'autonomie au 1er tour des élections, y compris municipales, a retrouvé du crédit.
la rédaction vous conseille
Désaccords ou (re)prise de distance ? Les deux, mon capitaine !

Au lendemain de la sévère défaite municipale angevine, la question du rapport au Parti Socialiste s’est imposée au cœur de l’exercice d’autocritique des écologistes angevins. « La politique ultralibérale et pas équilibrée du gouvernement nous met dans une situation compliquée » reconnaissait la sénatrice d’Europe Ecologie Les Verts Corinne Bouchoux dans l’entretien qu’elle nous avait accordé en février au sujet de son statut de parlementaire et des attentes des militants.

« J’ai sous-estimé le désaveu de la gauche » avoue aussi Romain Laveau, l’animateur du groupe local EELV d’Angers et ex-conseiller municipal quand on l’interroge sur la défaite de mars 2014. « Quand je regarde notre liste et que je me remémore les réflexions en porte-à porte, je me dis que nous avons négligé la représentation des classes populaires. » Et Romain Laveau, citant  « le projet de construction d’un nouveau Centre des Congrès », de pointer des « erreurs », selon lui, de la majorité municipale précédente, sans omettre de critiquer… la succession de Jean-Claude Antonini, sujet quasi tabou aujourd’hui au sein du PS angevin.
« Il faut pouvoir offrir notre projet politique dès le 1er tour et travailler ensuite à une alliance avec les socialistes. » Vincent Dulong.
« Cette succession n’a pas été préparée correctement, et je le dis d’autant plus facilement que j’aime bien Jean-Claude. Ca été très affectif, très passionnel et c’est resté en travers de la gorge de militants » appuie Vincent Dulong, ex-adjoint au maire, de retour depuis quelques semaines sur les bancs du conseil municipal à la faveur de la démission d’Abdel-Rahmène Azzouzi du groupe minoritaire. Comme Romain Laveau et une très grande majorité de militants, Vincent Dulong a défendu le choix de l’autonomie aux prochaines élections régionales, après l’avoir défendu aux départementales où il s’est présenté sur Angers Centre : « Il faut pouvoir offrir notre projet politique dès le 1er tour et travailler ensuite à une alliance avec les socialistes. »

Et si on applique le raisonnement à l’élection municipale d’Angers ? « De mon point de vue, il faut clairement bosser pour avoir une liste autonome en 2020 » n’hésite pas Romain Laveau, soulignant les bons résultats de certaines candidatures mixtes militants EELV-responsable associatif aux dernières départementales.  Pas d’accord, Gilles Mahé, l’ex-adjoint à l’environnement d’Angers, pour qui le principal reproche adressé à la gauche, c’est précisément « de ne pas savoir dépasser nos lignes politiques pour proposer des choses. » Très investi dans l’association Aimer Angers, ce dernier voit « un repli » dans l’attitude actuelle du parti écologiste et pose le problème ainsi : « Est-ce qu’on veut peser ou non dans les exécutifs ? » Entre ressourcement et pragmatisme électoral, les écologistes angevins n’ont pas fini de débattre.
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Daniel Fleury le 01/07/2015 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De la soupe électorale toute chaude en pleine canicule, on est gâté. Désolé pour ce commentaire un peu brusque, mais ce n'est pas la rubrique qui est en cause, mais les contenus que vous avez été amenés à transcrire. On y découvre des plans sur la comète qui vous dégoûterait d'aller jouer au citoyen, tant les appétits pour la gamelle semblent aiguisés. J'avais une idée plus haute de la politique et quand je lis "Il faut pouvoir offrir notre projet politique", je cherche, je cherche, et je ne ...















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com