Chine, les carnets de voyage de Nicolas Jolivot à l'Institut Confucius


Rédigé par - Angers, le Mercredi 22 Mai 2013 à 18:01


Grand voyageur, tombé en amour pour la Chine, l'illustrateur saumurois Nicolas Jolivot présente ses carnets de voyage à l'Institut Confucius à Angers jusqu'au 28 juin. L'occasion de partager son regard sensible sur les paysages, les hommes et les femmes de l'Empire du Milieu. Beau et riche d'enseignements.



Chine, les carnets de voyage de Nicolas Jolivot à l'Institut Confucius
la rédaction vous conseille
Les carnets de voyage ont accompagné de tout temps les voyageurs et les baroudeurs. Depuis quelques années, ils suscitent un véritable regain d'intérêt public à l'image du festival Les Étonnants Voyageurs qui se tenait ce week-end à Saint-Malo (Ile-et-Vilaine). Plus près de nous, le festival Les Artisans Voyageurs à Pellouailles-les-Vignes ou la très belle revue Bouts du Monde, créée à Angers, ont contribué à mettre en valeur ces regards impressionnistes et récits personnels sur le monde.

Nicolas Jolivot est de cette famille. Illustrateur installé dans le Saumurois, il a toujours associé au voyage, le papier et le crayon. "Jeune, je le faisais naturellement en me promenant au bord de la Loire ou ailleurs. En voyage, c'est une pratique quotidienne. Je travaille dans la journée avec tout ce que l'exercice comporte d'imperfections, d'anecdotes, d'émotions liées parfois à l'instant ou à l'humeur" explique-t-il.

Après un tour de France à pied il y a vingt ans, puis des séjours en Guyane et au Maroc, Nicolas Jolivot a découvert la Chine. C'était en 2006. Il y est retourné avec femme et enfants l'année suivante pendant six mois. Puis chaque année depuis, découvrant à chaque fois de nouveaux horizons.

Chine, les carnets de voyage de Nicolas Jolivot à l'Institut Confucius
Ses carnets de voyage portent les souvenirs de toutes ses expériences. Instants furtifs face à des enfants jouant sur un lac gelé, file d'attente dans une gare bondée, découverte épique d'une île de pêcheurs, regard sur les buildings d'une ville depuis sa chambre d'hôtel...

Du Shaanxi au Guangdong, du Sichuan au Guangxi, mêlant récits, crayonnés, peintures et encre de chine, le voyageur restitue sur le papier l'attrait et le pouvoir de séduction qu'exerce de toute évidence sur lui la Chine.

Dès lors, il n'y avait guère de raison pour que l'Institut Confucius ne lui ouvre pas un jour ses portes. Créé en novembre 2009 dans le quartier Saint-Serge, pour participer à la diffusion de la culture chinoise, l'établissement culturel public est là bien dans son rôle.

Très prochainement, il recevra l'auteur taïwanais Chun-Liang Yeh dont Nicolas Jolivot à illustré le livre Le Calligraphe sorti récemment chez Hongfei, une petite maison d'édition basée à Amboise et tournée vers la jeunesse. Le livre est disponible à l'Institut Confucius.

"Carnets de voyage en Chine" de Nicolas Jolivot, à l'Institut Confucius jusqu'au 28 juin. Visible aux horaires d'ouverture : de 10h à 12h du mardi au vendredi et de 14h à 18h30 du lundi au vendredi.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag