Chômage des seniors : "On commence à placardiser après 45 ans"


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le 19/04/2016 - 16:00 / modifié le 20/04/2016 - 16:11


Pendant deux ans, la réalisatrice Pascale Fournier a suivi quatre chômeurs de longue durée de plus de 45 ans : ce que la législation considère comme des seniors. Il en ressort un documentaire touchant, troublant et saisissant, "Hors d'être", déjà diffusé il y a un an sur France 3 et projeté ce mardi soir aux 400 Coups.



Pascale Fournier estime que le chômage des seniors est un problème "typiquement français".
Pascale Fournier estime que le chômage des seniors est un problème "typiquement français".
la rédaction vous conseille
Mickaël, 47 ans, ancien ingénieur, est désormais obligé d'être hébergé chez son père s'il ne veut pas connaître la rue. Françoise, 52 ans, pour qui travailler est synonyme de "se sentir vivre", a "l'impression d'être un fantôme". Patrick, 54 ans, ex-cadre commercial, a été licencié de son entreprise dans le bâtiment après 20 ans de bons et loyaux services. Corinne, 56 ans, fait les ménages après avoir été assistante direction générale dans une grosse boîte d'électronique.

Tous ont plus de 45 ans, sont chômeurs de longue durée et ont accepté de se livrer face à la caméra de Pascale Fournier, réalisatrice angevine du documentaire "Hors d'être", diffusé en mars 2015 sur France 3 et projeté ce mardi, à 20h15 au 400 Coups. "C'est difficile d'accepter une caméra dans ce genre de contexte", confie-t-elle. "Et de tenir dans la durée, puisque le tournage s'est étalé sur deux ans".
 


Le chômage de longue durée, Pascale Fournier l'a frôlé. Issue des arts plastiques, elle travaille pendant longtemps en tant que scénographe - décoratrice sur des plateaux de télévision, de cinéma et de théâtre auprès de grands noms (Andrzej Żuławski, François Cluzet, Michael Lonsdale...). Quand, il y a une douzaine d'années, elle se lance dans l'aventure "start-ups". Peu à peu, la boîte dans laquelle elle s'était investie prend du galon. "J'ai pris la casquette de RH (ressources humaines, NDLR) dans cette entreprise. Rapidement, j'ai reçu des directives de discriminations par l'âge. J'avais la consigne de ne pas embaucher des candidats de plus de 45 ans". Ce que la législation considère être des seniors. Une "aberration".

"On commence à placardiser après 45 ans, c'est le premier facteur de discrimination à l'embauche, avant même les origines", poursuit Pascale Fournier. Cinq ans plus tard, l'ancienne start-up, devenue grande, décide de délocaliser et de fermer en France. "Cette expérience m'a sensibilisée au problème et je me suis aperçue ensuite que le chômage des seniors est un problème général. Si je ne m'étais moi-même pas lancée dans ce documentaire, je serais sans doute dans la même situation que ses quatre protagonistes".

 
"Le chômage des seniors est une problématique qui touche tout le monde"

A travers ce film, Pascale Fournier souhaite rendre visible ce qu'elle considère être un tabou. "On parle beaucoup de la courbe du chômage et du chômage des jeunes qui est aussi très préoccupant. Mais on ne parle pas du chômage de longue durée des seniors. Pourtant, c'est une problématique qui touche tout le monde : les enfants dont les parents sont concernés, les jeunes qui se projettent 20 ans plus tard, les seniors en poste qui craignent d'être licenciés et ceux qui sont effectivement touchés". En février 2015, les plus de 50 ans représentaient 31,6 % des chômeurs de longue durée.

Le combat pour retrouver un emploi coûte que coûte, mais aussi la honte, la culpabilité, la lutte contre les préjugés, le regard des enfants, la précarité... C'est tout ça que filme Pascale Fournier dans "Hors d'être". "Le senior reste le pilier économique pour toute la famille. S'il tombe, c'est toute la famille qui tombe avec : on touche la structure même de la famille, les fondamentaux de la société." Un problème "typiquement français" pour la réalisatrice, qui cite la politique des pré-retraites, les ruptures conventionnelles "qui visent pour beaucoup les seniors" ou encore le projet initial de la loi Travail qui prévoyait de plafonner les indemnités Prud'homales et qui partage forcément l'opinion de l'une de ses protagonistes : "Notre société est malade de l'emploi". "Hors d'être" en est un nouvel exemple, sensible, poignant et délicat.

"Hors d'être", mardi 19 avril à 20h15 au 400 Coups, en présence de la réalisatrice.












Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com