Christian Gillet : "Maintenir une identité forte à l’échelle des territoires"


Rédigé par - Angers, le 13/06/2014 - 08:10 / modifié le 18/08/2014 - 22:07


Maintien en l'état de la région Pays-de-la-Loire, suppression des départements, élections repoussées... Mais que pense vraiment le nouveau président du Conseil général de Maine-et-Loire du projet de réforme territoriale ? Christian Gillet répond à nos questions.



Christian Gillet, le nouveau président du Conseil général de Maine-et-Loire.
Christian Gillet, le nouveau président du Conseil général de Maine-et-Loire.
la rédaction vous conseille
Avec le recul, restez-vous aussi critique sur la méthode adoptée par François Hollande pour présenter son projet de réforme territoriale ? Pourquoi ?

"Sans aucun doute. Et d’autant plus avec le recul. Cette décision de François Hollande relève ni plus ni moins du fait du prince. Avec ce projet, il a tout simplement cassé la réforme orchestrée par Nicolas Sarkozy en 2012 qui avait pour objectif de rapprocher les conseillers régionaux et les conseillers généraux. Et ainsi faire naître des conseillers territoriaux permettant une intégration progressive des départements et des régions. Désormais, le chef de l’Etat nous propose une succession de mesures qui porte clairement sur la fusion des régions. Et, purement et simplement, sur la suppression des Conseils généraux. Je trouve cela inadmissible, notamment sur la forme puisqu’il tente d’imposer sa vision et sa politique d’une façon brutale et sans aucune concertation."

Prenons un par un les éléments qui nous (vous) concernent. Que pensez-vous du statu-quo territorial concernant les Pays-de-la-Loire ?

"Aujourd’hui, je dirais que c’est un moindre mal. Cela laisse une porte ouverte à des coopérations et un travail en commun avec la Bretagne. Il faut toutefois se laisser du temps, ne pas précipiter les choses, ne surtout pas forcer, se faire désirer… Comme je l’ai déjà dit : « La fiancée doit se faire désirer ». Car, je suis convaincu que la région Pays-de-la-Loire, tout comme la Bretagne, ne pourront, dans les années à venir, avancer et travailler seules".

Y voyez-vous de la part du chef de l’Etat, comme d’autres l’avancent, une manière de mettre les élus de Bretagne et Pays-de-la-Loire face à leurs responsabilités : OK, vous ne voulez pas toucher à vos limites administratives, je garde vos régions intactes et à vous de vous entendre maintenant ?

"Sans doute, car cette attente et surtout cette réflexion mutuelle finira bien par porter ses fruits. Toutefois, je pense qu’aujourd’hui rien ne sert de précipiter les choses."

Suppression des départements : "Qui prendra en charge les 3 000 agents que compte le Conseil général de Maine-et-Loire ? Les intercommunalités ? Je n'y crois pas."

Mais sur le fond, entre une fusion et une collaboration renforcée des deux régions, avez-vous une préférence ?

"La collaboration étroite entre les Pays-de-la-Loire et la Bretagne existe déjà et doit continuer à se renforcer. Et si elle doit aboutir à une fusion, je ne suis pas contre, car comme je vous l’ai déjà dit précédemment, ces deux régions du Grand Ouest ne pourront pas éternellement travailler seules dans leur coin".

Centre, Poitou-Charentes… Aucune raison selon vous de revenir à ces scénarios envisagés un moment ?

"Selon moi, aucune. Ces différentes options m’apparaissent totalement contre-nature. A l’exception, peut-être, d’un rapprochement plus global entre la Bretagne, les Pays-de-la-Loire et le Poitou-Charentes. Quoiqu’il en soit, ce projet de fusion n’est plus d’actualité."

François Hollande souhaite supprimer les Conseils généraux à l’horizon 2020, en passant par une révision de la Constitution. Qu’en pensez-vous ?

"C’est très risqué. Car, en voulant passer en force, il risque de se heurter à un véto du congrès à Versailles. Et sur le fond, s’il y parvient, il videra les départements de leur substance. Même si les Conseils départementaux garderont le social et les solidarités, qui gérera alors les collèges et les infrastructures routières ? Qui prendra en charge les 3 000 agents que compte le Conseil général de Maine-et-Loire ? Les intercommunalités ? Je n’y crois pas. Elles sont selon moi trop fragiles en l’état. Il faut maintenir une identité identité forte à l’échelle des territoires, ces espaces de vie cohérents et solidaires qui perdurent depuis maintenant 200 ans.".

Quant au report des élections régionales à l’automne 2015, qu’en pensez-vous ?

"Je crois que ce report sera nécessaire pour laisser le temps de la négociation aux régions. Cela permettra aussi d’y voir plus clair. Mais, pour l’heure, nous sommes toujours dans le flou puisque cette loi sur la réforme territoriale n’est ni déposée, ni votée."




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par SKYTONOYODA le 13/06/2014 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Bretons tournent le dos au Pays de la Loire, ils nous prennent pour des pestiférés ! ils ne pensent qu'a récupérer la Loire Atlantique qui est le poumon de notre région. Bref ils sont bornés dans leur histoire millénaire et leur entité très forte. Qu'ils sachent que nous n'avons rien demandé à Pétain et que nos Grands Parents, nos Parents ont contribué à faire exister notre région et aujourd'hui ces habitants continuent à la faire rayonner. Nous n'avons pas une entité historique aussi for...

2.Posté par Barreau le 13/06/2014 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Gillet fait pitié à lire.

Les racines du Maine et Loire ( mis à part l’extrême Nord- Ouest) ne sont certainement pas en Bretagne.
il serait tout naturel de plaider pour la création d'un Val de Loire, un territoire dont la renommée de niveau mondiale graviterait autour de la Loire, d'Orléans à Angers et du Mans à Blois voire Poitiers.
Il préfère servir d'idiot utile aux nantais empêtrés dans leur problème d'identité, s'entre-déchirant pour savoir si ces derniers sont bretons ou ligériens...

3.Posté par Barreau le 13/06/2014 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@skytonoyoda

Le problème originel, c'est cette région artificielle "Pays de Loire" qui a été créée à l'époque dans le seul but de donner un pouvoir aux nantais.

Les élus des autres départements ont encouragé ce développement qui s'est amplifié et maintenant il faut faire une méga région Bretagne-Pays de Loire afin d'assouvir les prétentions du tandem Nantes- Rennes.

Qu'avons nous à y gagner ? des miettes et la perte totale de notre petite identité.

seule, la construction de régions cohérentes bas...

4.Posté par barreau le 16/06/2014 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je conseille à ce cher Monsieur Gilet, grand fossoyeur de notre Anjou, d'aller vite passer commande chez Décathlon pour avoir sa tente Quecha ( bretonne avec tout plein d'hermines dessus...) pour ses prochaines vacances.
ensuite il pourra passer un bon de commande au nom du département pour en fournir une à chaque angevin.
voilà une occasion de prouver notre amour à nos bretons !!!















Angers Mag











Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06



cookieassistant.com