Christiane Taubira : « J’ai un rapport d’affection et d’estime à Angers »


Rédigé par - Angers, le 12/03/2014 - 14:35 / modifié le 12/03/2014 - 14:36


La Ministre de la Justice, Christiane Taubira, sort ces jours-ci "Paroles de liberté", aux éditions Flammarion. Un cri de colère face aux attaques dont elle a été victime à l'automne, notamment à Angers, sur fond de racisme et de mariage pour tous. Elle s'en explique à la rédaction d'Angers Mag.



"Paroles de liberté" (éditions Flammarion), essai de la Garde des Sceaux Christiane Taubira, est sorti mercredi en librairie.
"Paroles de liberté" (éditions Flammarion), essai de la Garde des Sceaux Christiane Taubira, est sorti mercredi en librairie.
la rédaction vous conseille
"Paroles de liberté", paru aux éditions Flammarion le 5 mars, c’est l’histoire d’un silence qui se rompt, celui de Christiane Taubira. La Garde des Sceaux est bien sûr en pointe sur nombre de dossiers, mais jamais elle n’a répondu aux différentes insultes et attaques dont elle a été victime à l’automne.

« Je n’en avais pas le temps », explique-t-elle simplement à la rédaction d’Angers Mag. « J’ai profité de quelques jours à Noël, chez moi, à Cayenne, pour écrire ». Et fendre quelque peu l’armure, notamment au sujet des propos tenus par une jeune adolescente angevine, manifestante de la Manif pour Tous, lors de la venue de la ministre de la Justice à Angers.

« Tout ça venait à la fin de toute une série d’incidents du même type, mais là c’était une enfant ! Sincèrement, j’ai cru sur le moment que je n’étais pas affectée. Écrire m’a fait réaliser qu’on ne ressort pas indemne de cela, qu’on est meurtri, même si ce qui compte encore une fois, ça n’est pas moi ».

Après un bref rappel des faits, Christiane Taubira débute ainsi ses « Paroles de liberté » par un premier chapitre en forme de question : « Comment on écrit sur l’impensable ? », s’interroge la ministre, qui estime avoir « ressenti l’urgence » de son essai « après l’avoir écrit. J’ai été confronté au racisme, notamment lors de ma vie étudiante, mais le climat actuel est particulier, complexe, inquiétant, avec une montée de l’intolérance et de l’obscurantisme », analyse-t-elle, dénonçant également dans son ouvrage l’attitude de Dieudonné.

Plus avant, Christiane Taubira confie s’être depuis l’automne « intéressée à Angers, à son histoire durant la guerre. C’est la tribune de Titi Robin et l’émoi suscité par cette affaire qui m’y ont poussé. Aujourd’hui, j’ai un rapport d’affection et d’estime à la ville. »

Extraits...

"C'est pour qui la banane ? C'est pour la guenon !"
C'est une voix d'enfant. Fluette, forcément. Enjouée, effroyablement joyeuse. Pauvre petite fille. Que sera-t-elle préparée à connaître du monde, et donc à comprendre d'elle-même, si des adultes, dont ses parents, parasitent encore longtemps l'innocence de son âge et y assèchent ces trésors de curiosité, de gourmandise pour l'autre, de goût pour l'inconnu qui, communément l'habitent ?...

... Comment écrire sur l'impensable ? Alors qu'on est toujours pris de court, surpris par ces agressions que l'on croit, à tort, archaïques et révolues ; éberlués de les voir ressurgir au grand jour, sur la place publique.
Alors que, même instruits de tout ce qui s'y rapporte, la raison et l'esprit sont infirmes à penser ce qui repose sur une irréalité désormais connue de tous.
Car nul n'ignore plus guère la race n'a ni matérialité biologique, ni vérité anthropologique, ni fondement culturel. Qu'elle n'est pas un concept philosophique. Que la science récuse depuis bientôt un siècle.
Nul ? Interrogez-vous... Nul !"

"Paroles de liberté", éditions Flammarion, 12 €




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par canevet le 09/03/2014 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une jeune fille qui est au collège a fait un texte, à Trélazé, au collège, sur le racisme et sur l'acte fait contre Mme Taubira, elle a eu 20/20.

Elle est d''Afrique Centrale, vous voyez, cela a permis une prise de conscience















Angers Mag











Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46



cookieassistant.com