Christophe Béchu : "Le temps du renouvellement est en marche !"


Rédigé par - Angers, le 23/01/2014 - 08:47 / modifié le 23/01/2014 - 09:09


Le sénateur et président du Conseil Général de Maine-et-Loire a rempli le théâtre Chanzy mercredi soir à l'occasion de la présentation de la liste qu'il conduit aux municipales à Angers. L'occasion de décliner son programme et d'appeler de ses vœux "une respiration démocratique" pour Angers. Déterminé et offensif.



Christophe Béchu : "Le temps du renouvellement est en marche !"
la rédaction vous conseille
La campagne est courte. Dans deux mois, elle sera finie. Nous irons pousser les 82 000 portes de cette ville, mais la victoire se joue aussi sur le bouche à oreille. Il faut que tout le monde s'y mette." Le message est clair. Aux 600 personnes venues l'écouter pour son premier meeting électoral, Christophe Béchu a lancé mercredi soir, juste avant de clore son discours, un appel à la mobilisation. A "la contagion positive de ce besoin de changement" qu'il dit percevoir chez les Angevins après "37 années sans alternance".

Si la Gauche est visée bien entendu, à aucun moment le président du Conseil Général de Maine-et-Loire ne la nommera ainsi, soucieux de ne pas politiser un engagement qu'il a volontairement protégé, répète-t-il, des "diktats des appareils parisiens". La preuve ? C'est son équipe, explique-t-il. Ses 54 co-listiers appelés un à un et dans l'ordre décroissant, à rejoindre la scène en début de soirée. "La moitié est issue de la société civile" insiste Christophe Béchu, Et pour l'autre moitié - politique donc celle-ci -, il a veillé à ce que militants UMP et centristes (UDI, Modem) soient représentés à parts égales.

Voir en détail la liste Angers pour Vous

Emploi et économie, tourisme, aménagements, budget, voirie, sécurité, solidarités, éducation et sports. Dans cet ordre, sans temps mort et presque sans regarder ses notes, le candidat à la mairie d'Angers va décliner son programme et ses idées pour la ville. Érigeant en priorité absolue le développement économique du territoire où "aucune implantation significative d'entreprise" ne s'est réalisée, selon lui, ces dernières années.

Pour inverser les choses, il invoque "la bienveillance" des Mauges et du Choletais pour ses entrepreneurs, "le souci de connecter tous les réseaux au service de notre territoire" et la fierté des Auvergnats ou des Corses pour leurs productions. Surtout, il promet dès les premières semaines du mandat "une simplification" des organisations de soutien local au développement économique, trop nombreuses à son goût pour favoriser "l'efficacité et la lisibilité".

Aux commerçants, victimes de "six ans de mépris inouï", il promet aussi écoute et soutien, en annonçant la mise en place de "la première heure gratuite dans les parkings d'Angers" et le financement des animations en centre-ville, via le produit de la taxe sur les enseignes.

"Ce n'est pas un combat personnel, ce n'est pas une revanche"

Christophe Béchu redit son opposition au projet "pharaonique" des Rives Nouvelles, auquel il souhaite substituer, dès ce mandat, une couverture aménagée sur 4 ha des voies sur berges entre le pied de la Cathédrale et le place Molière. Il insiste sur la cohérence de ce projet avec son projet de 2e ligne de tramway (Belle-Beille à Monplaisir, via la Doutre), rappelle sa volonté de réhabiliter l'actuel Centre des Congrès et de transformer la maison d'arrêt en centre d'art contemporain.

Pour financer tout ça, il prend deux engagements budgétaires : ne pas augmenter les taux de fiscalité et le niveau actuel de la dette.

Ses critiques de l'état de la voirie et de la conception des pistes cyclables rencontrent l'approbation dans le public. Ses propositions pour la sécurité aussi - "ni déni, ni délire sécuritaire" - à commencer par la mise en place d'un réseau de caméras de vidéo-surveillance et la possibilité pour le maire ou ses adjoints d'effectuer des rappels à la loi. Mais c'est "la remise à plat de la réforme des rythmes scolaires" qui provoque encore le plus d'applaudissements : "Nous commencerons par mettre en place la concertation qui aurait du être lancée il y a un an."

Deux nouveautés retiennent l'attention : la création d'un quartier de la Nuit - "les docks de Maine" - à proximité du Min et de la fac Saint-Serge pour y transférer une partie des établissements qui attirent en centre-ville; la mise en place de Césars du Bénévolat et d'une journée citoyenne pour montrer que "le vivre ensemble n'est pas qu'un slogan".

Et Christophe Béchu d'évoquer son propre engagement : "Si je suis devant vous en vérité, en transparence, c'est pour donner mon ambition, mon énergie à ce territoire. Ce n'est pas un combat personnel, ce n'est pas une revanche, c'est d'abord le sentiment que ce qui est en jeu, c'est le devenir d'une ville de 148 000 habitants qui n'est pas sur les bons rails."





Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par dominique le 20/03/2014 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo à Ch. Béchu pour dire des vérités qui font mal au parti en place

12.Posté par Nico le 02/02/2014 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...aucune ambition pour la ville bien sûr... Pour sa petite personne par contre...

11.Posté par Nico le 02/02/2014 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'accord avec Fabien, aucune ambition...

10.Posté par Augustin le 29/01/2014 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La parole de Béchu?
les angevins savent ce qu'elle pèse.
Angers a besoin d'un Maire pour 6 ans, fidèle à sa ville et un projet sérieux. le reste c'est du vent!
Le show biss, ce n'est pas notre truc à Angers.

9.Posté par parole de p.......olitique. le 25/01/2014 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah ! nos chers hommes politiques et leurs intérêts à gouverner.
le fameux changement que l'on nous rabâche depuis 40 ans.
et si on payait nos chers politiciens au smic sans avantage de tout genre pour qu'ils se sentent un peu plus proches du peuple et de la réalité?

1 2 3














Angers Mag











Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00



cookieassistant.com