Christophe Honoré : un choix difficile...


Rédigé par - Angers, le 26/01/2012 - 16:50 / modifié le 26/01/2012 - 16:50


A trois jours de la clôture du festival Premiers Plans, Christophe Honoré, président du jury longs métrage nous donne ses impressions, pas toujours positives, sur les projections officielles qu'il est amené à visionner.



Christophe Honoré : un choix difficile...
la rédaction vous conseille
Votre carrière est déjà bien remplie, est-ce qu'être président du jury longs métrages pour cette 24e édition du Festival Premiers Plan est une nouvelle aventure pour vous ?

Oui c'est vraiment une aventure, être président d'un jury c'est comme partir en séjour de ski quand on est enfant. Je n'ai jamais travaillé avec les membres du jury, je connais leur travail, mais je ne les connais pas personnellement. C'est un risque à prendre de voir des films avec des personnes inconnues. J'ai instauré le fait qu'on puisse parler des films présentés à n'importe quel moment de la journée, et non pas que lors de nos réunions. C'est une aventure joyeuse, nous avons tous une personnalité différente, mais notre point commun du cinéma nous réunit.

A cette heure de la compétition, que pensez-vous des films présentés ? Le niveau est-il au rendez-vous ?

Non. La plupart des films présentés jusqu'à maintenant sont accablants. C'est difficile à dire, mais il manque quelque chose. Il est vrai qu'on en attend beaucoup dans le jury, mais on a envie de voir un film qui dégage de l'amour pour le cinéma, pas un "film pépère". Ceci dit la compétition n'est pas terminée et la surprise sera peut-être au rendez-vous. J'attends de la part des réalisateurs qu'ils nous transmettent un certain amour à travers leurs films, de l'émotion, qu'ils nous donnent envie.

Vous avez commencé votre carrière en tant qu'écrivain, qu'est-ce qui vous a poussé à devenir réalisateur ?

J'ai toujours voulu être cinéaste, j'ai commencé à écrire, notamment des ouvrages pour enfants puis pour des adultes, une vingtaine de romans au total. J'aime écrire des histoires et le cinéma m'a permis de m'exprimer différemment au travers de longs métrages. Il est vrai qu'avoir une plume est utile dans le monde du cinéma, d'ailleurs mon travail d'écrivain me permet de rester moins commun.

Cette 24e édition rend hommage à Godard. Est-ce un personnage qui vous a influencé dans votre carrière professionnelle ?

Jean-Luc Godard est un pilier du cinéma français, il émerveille par ses films, il donne envie, il interroge le cinéma. Le contraire de ce qu'il nous est présenté cette année. Godard est assez difficile comme personnage, mais il réussit à nous faire imaginer le monde par le cinéma. Quand on est adolescent et qu'on voit un de ses films, on a envie de faire du cinéma, ça a été le cas pour moi. Il est pour moi le plus grand cinéaste français à ce jour.




Christopher Lemeunier
Rédacteur et photographe spécialisé musiques actuelles et spectacles art vivant. Correspondant pour... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03