Christy Lee Rogers : "Je cherche l'universel, ce qui relie l'humanité"


Rédigé par - Angers, le Vendredi 26 Septembre 2014 à 11:54


Son travail photographique avait avantageusement illustré la programmation 2013/2014 d'Angers Nantes Opéra. Une réussite qui méritait bien une exposition grandeur nature : jusqu'au 20 novembre, l'artiste hawaïenne présente son "Lyrisme des abysses" au Grand Théâtre d'Angers. Rencontre.



L'artiste hawaïenne Christy Lee Rogers expose ses photographies au Grand Théâtre d'Angers jusqu'au 20 novembre.
L'artiste hawaïenne Christy Lee Rogers expose ses photographies au Grand Théâtre d'Angers jusqu'au 20 novembre.
la rédaction vous conseille
Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre première expérience "angevine", avec l'illustration, l'année passée, de la programmation d'Angers Nantes Opéra ?

"C'était la première fois que mon travail était utilisé de la sorte, mais il y avait une grande cohérence, car l'opéra est très proche de ce que j'exprime dans mes photographies : le drame, l'émotion, la force des sentiments... Pour moi, c'est un rêve qui est devenu réalité. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de venir voir un des spectacles, mais je ne désespère pas, et c'est une expérience qui reste extrêmement importante à mes yeux."

L'eau est un trait commun à l'ensemble de votre travail photographique. Pourquoi ce choix ?

"Je suis originaire d'Hawaï et j'y vis toujours une partie de l'année : j'ai grandi dans l'eau et ai toujours été entouré d'eau. L'eau, c'est tout simplement un endroit reposant, qui permet de se relaxer. Un lieu où le corps, l'esprit et l'âme peuvent être en paix. Je prends des photos depuis que je suis ado, mais j'ai mis très longtemps à trouver quelque chose qui me plaisait vraiment. J'ai essayé un jour pour m'amuser de prendre des photos sous l'eau : le résultat était magnifique, et c'est vite devenu une obsession. J'ai depuis multiplié les expérimentations et les prises de vues, travaillant le jour et photographiant la nuit."

Que vous permet d'exprimer cet élément ?

"Ce que je ressens de l'humanité : mon sujet est là. Vous pouvez dire en une photo ce que ne diront jamais des milliers de mots. J'explore donc l'humanité de manière très personnelle, l'eau ajoutant une dimension dramatique importante. Ce que je cherche, c'est quelque chose d'universel, ce qui relie l'humanité. J'ai travaillé au tout début sur l'espace et le temps, puis j'ai essayé de dire qu'il y avait encore de la magie dans ce monde. En fait, toutes mes collections correspondent à ma compréhension de l'humanité, où j'en suis de mon interaction avec les gens."


Christy Lee Rogers a fait don à la Ville d'Angers de ce tableau : "The Unending Journey", issu de la série "Reckless unbound" (2012).
Christy Lee Rogers a fait don à la Ville d'Angers de ce tableau : "The Unending Journey", issu de la série "Reckless unbound" (2012).
Quelles sont vos sources d'inspiration artistiques ? Votre travail a notamment souvent été comparé aux toiles de Le Caravage ?

"Quand j'ai commencé, je ne voulais absolument pas ressembler à un tel ou un tel, je me concentrais avant tout sur mon art et ce qui me correspondait. Aussi, lorsqu'on compare certaines de mes photos aux tableaux de Le Caravage, je le prends bien ! Si je suis inspirée par l'art, je le suis aussi par la vie quotidienne, le musique, la poésie..."

Concrètement, comment se déroulent les prises de vue ?

"Elles ont toutes lieu en piscine et je me positionne au-dessus de l'eau. En amont, je remplis un grand nombre de petits carnets dans lesquels je note des idées, des sentiments, des concepts. Lors de chaque shopping, je connais les modèles, les costumes mais ensuite, c'est comme peindre la vie, je suis disponible pour l'énergie du moment. Par exemple, l'énergie des modèles change tout ce qu'on avait pu prévoir avant, comme l'intensité de la lumière. Je suis attentive à prendre des modèles qui n'ont pas d'expérience, car l'eau oblige au relâchement, à l'harmonie, au laisser-aller, tout en restant dangereuse. Avec mon appareil, je cherche à capturer leur vulnérabilité face à cela. D'ailleurs, lorsque le shooting se termine, les modèles sont très heureux car ils ont le sentiment d'avoir survécu à une expérience unique !"

Comment appréhendez-vous les difficultés inhérentes à l'eau, à la lumière ?

Le principe, c'est que la lumière ne traverse pas aussi vite l'eau que l'air. Après cela, la meilleure solution pour progresser, c'est de multiplier les expérimentations. Je commence les shootings avec une lumière très basse sur l'appareil, puis je multiplie les prises de vue. D'une manière générale, je privilégie tout ce qui est naturel dans mon travail. Donc pas de Photoshop, mais un gros travail de sélection des photos. Ça peut prendre parfois trois ou quatre mois avec des photos accrochées sur le mur, qui me plaisent un jour et pas le suivant...

Vous réalisez vos photos en piscine, pourquoi pas en plein océan ?

J'aime l'océan, c'est vrai. Mais c'est un milieu totalement instable : les vagues, le sel, le sable... Enfin, je travaille souvent de nuit... et j'ai trop peur des requins pour le faire en pleine mer !

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Je vais retourner à Hawaï pour les fêtes de fin d'année et j'ai une idée assez précise des photos que je veux réaliser. Ensuite, j'ai expérimenté depuis pas mal de temps des vidéos sous l'eau : c'est quelque chose qui m'intéresse vraiment et j'aimerai aller encore plus loin. Mais la vidéo, de ce point de vue, c'est encore beaucoup plus complexe que la photographie.

"Le lyrisme des abysses", de Christy Lee Rogers, est présenté au Grand Théâtre d'Angers jusqu'au 20 novembre du mardi au samedi (de 12 h à 18 h 30) et dimanches et jours fériés (de 14 h à 18 h). Entrée libre et gratuite.

Dans le cadre de cette exposition, la série "Elan" est présentée pour la première fois en France. Ci-dessous, une vidéo de présentation de ce travail à retrouver sur le site officiel de l'artiste.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30







cookieassistant.com