ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse


Rédigé par Martine LEROY-RAMBAUD - Angers, le Samedi 3 Décembre 2016 à 09:00


Chaque mois, la journaliste Martine Leroy-Rambaud vous présente son coup de cœur littéraire du moment, sous un angle bien particulier : celui du roman noir. ChroniK'Ô Noir, c'est un champ des possibles large, du thriller à la quête initiatique en passant par le polar ou le roman policier, qui prolonge le goût de son auteur, également collaboratrice du fanzine La Tête en Noir, pour le genre.



la rédaction vous conseille
Ce qui tranche, dans les livres de Franck Bouyssse, c’est l’âpreté des lieux et des personnages avec une écriture, une langue enveloppante, ronde, précise mais sans afféterie. Dépouillée. Le style, en somme.

Se crée une proximité avec le lecteur qui chemine aux côtés des personnages dans un environnement austère, souvent revêche. Âpre. Aussi revêches que les personnages eux-mêmes. On avait déjà lu cette façon dans « Grossir le ciel », en campagne cévenole.

"Plateau", le titre de son dernier roman paru aux Editions La manufacture des Livres, se passe sur le plateau de Millevaches. Là vit un couple, Virgile et Judith, qui ont élevé leur neveu, Georges, devenu orphelin à l’âge de cinq ans. Virgile, qui perd la vue, a un ami, Karl. Un solitaire lui aussi, venu de nulle part. Judith erre dans ses souvenirs effilochés. Se raccroche par intermittence. Georges le quadra, à jamais meurtri, héberge une fille, meurtrie elle aussi, dans sa caravane pleine de livres. C’est la nièce de Judith. « Ca change tout », dit Karl.

Et puis il y a ce chasseur qui rôde. Des lettres qui arrivent. Et un pays, un personnage à lui seul. Il y a une violence sourde sur ces terres d’écologistes, qui s’ancre dans le silence, dans l’observation sournoise des uns et des autres. Le suspense, la tension montent. Un huis-clos en plein air.

Plateau, de Franck Bouysse, Editions La manufacture des livres, 18,90 € – 301 pages.












Angers Mag