ChroniK'Ô Noir - #6 : "Mala Vida" de Marc Fernandez


Rédigé par Martine LEROY-RAMBAUD - Angers, le Dimanche 29 Novembre 2015 à 07:00


Chaque mois, la journaliste Martine Leroy-Rambaud vous présente son coup de cœur littéraire du moment, sous un angle bien particulier : celui du roman noir. ChroniK'Ô Noir, c'est un champ des possibles large, du thriller à la quête initiatique en passant par le polar ou le roman policier, qui prolonge le goût de son auteur, également collaboratrice du fanzine La Tête en Noir, pour le genre.



Marc Fernandez est l'auteur de "Mala Vida", aux éditions Préludes.
Marc Fernandez est l'auteur de "Mala Vida", aux éditions Préludes.
la rédaction vous conseille
Sous la dictature franquiste, et même ensuite, des enfants ont été enlevés à leurs familles. Des familles réputées " rouges". Ces enfants, déclarés morts-nés, ont alors été confiés à d'autres familles, réputées elles bonnes pour le régime, c'est-à-dire répondant à l'idéologie du moment avec la complicité du personnel hospitalier et des autorités religieuses. On parle de 30 000 enfants, mais ce chiffre est sujet à controverse. Ils pourraient être plus nombreux (pour en savoir plus : http://blog.mondediplo.net/2012-06-29-En-Espagne-les-enfants-voles-veulent-sortir-du)

Cette affaire est le sujet du livre de Marc Fernandez, Mala Vida  (Editions Préludes) qui se passe de nos jours. En quelques mots : Alors que la droite dure est revenue au pouvoir en Espagne, d'étranges meurtres se déroulent, touchant un notaire, une religieuse, un homme politique. Quel lien entre tous ces meurtres ?   Diego Martin un journaliste non écarté par l'épuration des médias alors qu'il est notoirement dans l'opposition, mène l'enquête avec Ana, détective transexuel. Ils rencontrent Isabel, une avocate. Quel rôle joue-t-elle dans cette histoire ? Et jusqu'où peut aller la vengeance ?
 
Des phrases simples, sans effet de style et sans ellipse. Une écriture efficace mêlant histoire et fiction qui pose la question du concensus amnésique espagnol après la pérode franquiste.
A noter que des  associations ont été créées et qu'un film, "Les enfants perdus du franquisme", relate cet épisode..
Marc Fernandez est journaliste et a suivi l'actualité espagnole et d'Amérique latine pour Courrier international. Il s'occupe aussi de la revue Alibi, consacrée au polar.
 
Mala Vida, de Marc Fernandez, Ed. Préludes, 278 pages, 13,60 €.












Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com