[Chronique] Le dialogue de l’actu / Affichage libre


Rédigé par François-Xavier HELBERT - Angers, le 30/11/2016 - 07:45 / modifié le 02/12/2016 - 19:06


L’actualité souffre régulièrement de contradictions qui illustrent sa complexité. L’ambition de cette chronique n’est pas de les dénouer mais de les rendre vivantes dans le cadre d’un débat-miroir. Un dialogue qui pouvait difficilement passer à côté de la polémique suscitée par le retrait, il y a une semaine, de la campagne de prévention du VIH mettant en scène des homosexuels.



En réaction au retrait de la campagne de prévention du VIH, des dizaines d'affiches ont fleuri en début de semaine sur les panneaux d'affichage d'Angers.
En réaction au retrait de la campagne de prévention du VIH, des dizaines d'affiches ont fleuri en début de semaine sur les panneaux d'affichage d'Angers.
la rédaction vous conseille
Une mère et son fils rentrent de l'école.

« Dis maman, pourquoi les affiches ont-elles été enlevées devant l'école ?
- De quelles affiches parles-tu ?
- Ben, celles qui montraient des hommes en train de sourire en se prenant dans les bras. 
- Ah... Celles-ci... C'est parce qu'elles n'avaient rien à faire là. 
- Pourquoi ? Le sida ne concerne pas tout le monde alors ?
- Euh... si, mais bon, tu es trop jeune pour comprendre. A ton âge, on est un peu comme une jeune fille en fleur. 
- Mon copain Freddie dit que c'est parce que les gens veulent supprimer les libertés. 
- Mon chéri, tu sais que dans sa famille c'est toujours The show must go on !
- Et Swan, tu l'aimes bien lui, tu dis toujours que c'est un amour.
- Oui. Et qu'est-ce qu'il dit de son côté ?
- Ses parents ont peur que les affiches soient contagieuses. Ça veut dire qu’il ne faut pas les toucher ?
- Ça n'a rien à voir. C'est une expression. Il ne faut pas prendre cette phrase au sens commun. 
- Il y a donc plusieurs sens dans la vie ?
- Non justement. Enfin si. Chacun a le droit de choisir le sens qui lui convient. Bref, tu comprends que certaines idées peuvent être dérangeantes pour certaines personnes .
- Je comprends. Ça veut dire que les affiches du Front National, il vont aussi les enlever alors ?
- Ecoute François, arrête d'écouter ce que disent Sodome, Gomorrhe et les autres. C'est du temps perdu. 
"Y a quand même un truc que je ne comprends pas, je croyais que tu m’avais dit que c’était beau l’amour."
- Et Michel...
- C'est qui celui-là ?
- Mais si, tu sais, sa mère c'est Madame Foucault qui parle toujours du mot et de la chose.
- C'est pas une référence non plus celle-là
- Elle fait rire Nathanaël quand elle parle. Il dit que ses paroles sont des nourritures terrestres. Et au fait, comment on attrape le sida ?
- Eh bien, par un rapport sexuel non protégé. Tu poseras la question à ton professeur de bio.
- Monsieur Mauriac ! J’ai justement cours avec lui demain. Y a quand même un truc que je ne comprends pas, je croyais que tu m’avais dit que c’était beau l’amour.
- La plupart du temps oui, mais comme toute rose l’amour contient des épines.
- Ce sont les affiches les épines ?
- Non ce sont les gens qui agissent par ignorance sans penser à la portée de leurs actes. C’est souvent comme cela que l’on porte atteinte à l’autre. Pour l’instant avale ton assiette.
- Super, qu'est-ce qu'on mange au dessert ?
- Un pharisien. » 









1.Posté par soimeq le 30/11/2016 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Finalement, ces politiques, ils sont pour la laïcité quand il s'agit de burkini, mais cathos quant il s'agit d'homos. C'est bien ça ?

Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com